Réalisateur,
Scénariste,
Acteur
Né en 1891, Arménie
 
Décédé en 1965
Amo BEK-NAZAROV / BEK-NAZARIAN
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Амо БЕК-НАЗАРОВ / БЕК-НАЗАРЯН
Amo BEK-NAZAROV / BEK-NAZARYAN
Extrait de la filmographie
 
Réalisateur
1942 - The Daughter (Дочка) [fiction, 24 mn]
1930 - Land of Nairi (Страна Найри) [documentaire, 67 mn]
1928 - La Maison sur le volcan (Дом на вулкане) [fiction, 63 mn]
1926 - Chor et Chorchor (Шор и Шоршор) [fiction, 60 mn]
1926 - Natella (Нателла) [fiction, 73 mn]
1925 - Namous (Намус) [fiction, 74 mn]
 
Scénariste
1928 - La Maison sur le volcan (Дом на вулкане) de Amo BEK-NAZAROV / BEK-NAZARIAN [fiction, 63 mn]
1926 - Natella (Нателла) de Amo BEK-NAZAROV / BEK-NAZARIAN [fiction, 73 mn]
1925 - Namous (Намус) de Amo BEK-NAZAROV / BEK-NAZARIAN [fiction, 74 mn]
 
Acteur
1915 - Les Fils de Peter Smirnov (Петра Смирнова сыновья) de Grigori LIBKEN , Sigismund VESSELOVSKI [fiction, 40 mn]
 
Site : IMDb

Biographie
Né le 31 mai 1892 à Erivan. Acteur et réalisateur arménien soviétique. Artiste du Peuple de la République soviétique d'Arménie.
A plusieurs pseudonymes : Amo BEK, Ambartsoum BEKNAZAROV, Amo BEK-NAZARIAN.
Il était un sportif professionnel. A fait ses études à l'Institut de commerce de Moscou.
Durant la première guerre mondiale est devenu populaire comme "étoile" du cinéma muet russe (a tourné dans plus de 70 films).
l a débuté sur les écrans en 1914 dans le rôle épisodique d'un garde dans le film "Enver-pacha, traître de la Turquie". Un inconnu avait arrêté dans la rue l'étudiant de l'institut de commerce de Moscou de vingt-deux ans et lui avait proposé de faire du cinéma. C'est ainsi qu'Amo Bek (le pseudonyme de Bek-Nazarov à l'époque) devint acteur-cascadeur et en même temps artiste de "salon" en tenue de soirée. Etant déjà un acteur connu, interprète de réalisateurs comme E. Bauer, P. Tchardynine, I. Perestiani, V. Gardine, et observant comment ils travaillaient, Bek-Nazarov rêvait de faire lui-même des films, de porter à l'écran la pièce du dramaturge arménien Levon Shant "Les Anciens Dieux". Il avait même repéré les acteurs arméniens qu'il aurait pu inviter à participer au film. Cependant ce projet n'a pas pu être réalisé. "Le thème de la pièce "Les Anciens Dieux", - a écrit Bek-Nazarov cinquante ans plus tard, - ne correspondait plus à ce qu'attendait le cinéma d'avant la révolution avec ses éternelles histoires d'alcôve".
Les débuts de réalisateur d'Amo Bek-Nazarov datent de la période soviétique. Dès les premières années du pouvoir soviétique il a participé à la création d'un cinéma national dans un certain nombre de républiques soviétiques.
En 1921 il a dirigé la section cinéma du Commissariat pour l'Education de Géorgie (qu'il avait contribué à organiser), puis a été le directeur et le directeur artistique de cette section et enfin le directeur du département cinéma de Géorgie.
Il a commencé à faire des films en 1923.
En 1925 à la demande du Conseil des commissaires du peuple d'Arménie Bek-Nazarov a pris la direction du cinéma national de cette république.
En 1944 il a été décoré "Pour le travail efficace dans le domaine du cinéma soviétique durant la Grande Guerre Patriotique et pour ses films de très grande qualité".
Il est décédé le 27 avril 1965 à Moscou.
 

Commentaires et bibliographie
- Un héritage indispensable, trois films restaurés de Hamo Bek-Nazarian [1892, 1965] Vigen GALSTYAN, 2023, Cinémathèque française
- Namous , Valérie POZNER, , Chaga UZBACHIAN, 2006, 1895 N°46. AFRHC
- Namous (L’Honneur) de Hamo Bek-Nazarov (1925) Arménie 2005, Arte (dossier de presse)
- Cinéma en Arménie 2005, l'Humanité
 
Né à Erevan, Bek-Nazarian débute comme cascadeur, puis endosse les rôles principaux dans des films d'action et des mélodrames de l'ère tsariste, avant d'adapter des classiques de la littérature arménienne, géorgienne et azerbaïdjanaise après l'arrivée du pouvoir soviétique dans la région. Ces premières productions jouent un rôle déterminant dans la création de studios de cinéma professionnels dans ces républiques.
.................................................................................................
Célébré comme l'un des plus éminents cinéastes soviétiques des années 1920-1950, l'auteur-pionnier du cinéma arménien, Hamo Bek-Nazarian (1891-1965) a laissé un héritage exceptionnel d'une trentaine de films (longs métrages et documentaires), qui ont peu d'équivalents dans l'histoire du cinéma soviétique. Avec des œuvres majeures tournées en Arménie, en Géorgie, en Azerbaïdjan, en Russie, en Ouzbékistan et au Tadjikistan, Bek-Nazarian est l'incarnation d'un certain cosmopolitisme, et un ardent partisan du cinéma comme outil d'émancipation culturelle.
........................................................................................
https://www.cinematheque.fr/article/1975.html