Réalisateur,
Scénariste,
Opérateur,
Ingénieur du son,
Monteur,
Producteur
Né en 1961, URSS (Russie)
 
 
Viktor KOSSAKOVSKI
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Виктор Александрович КОСАКОВСКИЙ
Viktor KOSSAKOVSKY
Extrait de la filmographie
 
Réalisateur
2020 - Gunda (Гунда) [documentaire, 93 mn]
2018 - Aquarela, l'Odyssée de l'eau (Акварель) [documentaire, 90 mn]
2015 - Varicelle (Ветрянка) [documentaire, 22 mn]
2013 - Manifestation (Demonstration) [documentaire, 70 mn]
2012 - Lullaby (Lullaby) [documentaire, 3 mn]
2011 - Vivan las antipodas! (Да здравствуют антиподы!) [documentaire, 108 mn]
2005 - Sviato (Свято) [documentaire, 33 mn]
2003 - Silence ! / Tishe ! (Тише!) [documentaire, 80 mn]
2000 - Jardin d'enfants - le triangle amoureux (Детский сад — любовный треугольник) [documentaire, 52 mn]
2000 - Sergueï et Natacha (Свадьба) [16 mn]
1998 - Pavel et Lialia (Павел и Ляля) [documentaire, 35 mn]
1997 - Mercredi 19/07/1961 (Среда 19.07.1961) [documentaire, 97 mn]
1992 - Les Belov (Беловы) [documentaire, 60 mn]
1991 - L'Autre jour (На днях) [documentaire]
1989 - Lossev (Лосев) [documentaire, 57 mn]
 
Scénariste
2020 - Gunda (Гунда) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 93 mn]
2018 - Aquarela, l'Odyssée de l'eau (Акварель) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 90 mn]
2005 - Sviato (Свято) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 33 mn]
2000 - Jardin d'enfants - le triangle amoureux (Детский сад — любовный треугольник) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 52 mn]
2000 - Sergueï et Natacha (Свадьба) de Viktor KOSSAKOVSKI [16 mn]
1998 - Pavel et Lialia (Павел и Ляля) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 35 mn]
1997 - Mercredi 19/07/1961 (Среда 19.07.1961) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 97 mn]
1992 - Les Belov (Беловы) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 60 mn]
1991 - L'Autre jour (На днях) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire]
1989 - Lossev (Лосев) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 57 mn]
 
Opérateur
2020 - Gunda (Гунда) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 93 mn]
2018 - Aquarela, l'Odyssée de l'eau (Акварель) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 90 mn]
2011 - Vivan las antipodas! (Да здравствуют антиподы!) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 108 mn]
2005 - Sviato (Свято) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 33 mn]
2003 - Silence ! / Tishe ! (Тише!) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 80 mn]
2000 - Jardin d'enfants - le triangle amoureux (Детский сад — любовный треугольник) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 52 mn]
2000 - Sergueï et Natacha (Свадьба) de Viktor KOSSAKOVSKI [16 mn]
1997 - Mercredi 19/07/1961 (Среда 19.07.1961) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 97 mn]
1992 - Les Belov (Беловы) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 60 mn]
1989 - Lossev (Лосев) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 57 mn]
 
Ingénieur du son
2003 - Silence ! / Tishe ! (Тише!) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 80 mn]
 
Monteur
2020 - Gunda (Гунда) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 93 mn]
2018 - Aquarela, l'Odyssée de l'eau (Акварель) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 90 mn]
2003 - Silence ! / Tishe ! (Тише!) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 80 mn]
1998 - Pavel et Lialia (Павел и Ляля) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 35 mn]
 
Producteur
2005 - Sviato (Свято) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 33 mn]
 
Site : site de la rétrospective du Centre Pompidou, 2005

Prix et récompenses :
Aquarela, l'Odyssée de l'eau :
Meilleur documentaire, Prix de la Guilde des historiens et critiques de cinéma, Moscou (Russie), 2018
Vivan las antipodas! :
Meilleur documentaire, Lauriers des meilleurs documentaires, Moscou (Russie), 2012
Meilleur documentaire, Prix de la Guilde des historiens et critiques de cinéma, Moscou (Russie), 2012
Meilleur long métrage documentaire, Message to Man : Festival international du documentaire, court-métrage et film d'animation, Saint-Pétersbourg (Russie), 2011
Sviato :
Meilleur documentaire, Festival Kinoblick, Stuttgart (Allemagne), 2006
Mercredi 19/07/1961 :
Meilleur documentaire, Prix "NIKA", Moscou (Russie), 1997
Les Belov :
Premier prix, prix du jury oecuménique, prix de la Fipresci et prix du public au Festival du Film documentaire, Nion (Suisse), 1993
Mercredi 19/07/1961 :
FIPRESCI Prize , Berlin International Film Festival - Panorama 1997
Ecumenical Jury Award , "Message to Man" Int. Film Festival, St. Petersburg 1997,
Best Documentary (Observer Prize), Edinburgh International Film Festival 1997
Critics Prize, Award of Professional Championship Jekatarinenburg Film Festival 1997,
First Prize; Vyborg Festival of Russian Film 1997,
"Triumph" - Russian Independent Prize for Achievment in Art, 1998

Pavel et Lialia :
- Prix au Festival du film documentaire de Nyon, 1999
- Prix du meilleur documentaire au Festival « Message to Man », Saint-Pétersbourg, 1998
- Prix spécial du jury au Festival international de film d’Amsterdam, 1998
- Prix du jury et prix de la FIPRESCI au Festival de Leipsig, 1998
Sviato :
Prix "Lavr" du meilleur documentaire, 2006

Biographie
Victor Kossakovski est né le 19 juillet 1961 à Leningrad (Saint-Pétersbourg). De 1978 à 1986, il est assistant-opérateur, assistant-réalisateur et monteur au Studio de films documentaires de Saint-Pétersbourg. De 1986 à 1989, il étudie au VGIK (Institut national du cinéma) à Moscou. Il réalise des documentaires à Saint-Pétersbourg depuis 1989.
 

Commentaires et bibliographie
- 70e Berlinale: Gunda – Parlez à travers les images du cinéma documentaire Aina RIU, 2020, breakingnews.fr
- Gunda [film de Viktor KOSSAKOVSKI] au festival de Berlin 2020, Festival de Berlin 2020
- Gunda, plongée dans le monde animal Louise VANDEGINSTE, 2020, lesinrocks.com
- «Гунда»: выдающийся фильм Виктора Косаковского о жизни свиньи (а также кур и коров) Исполнительный продюсер — Хоакин Феникс Антон ДОЛИН, 2020, meduza.io
- BERLINALE 2020 Encounters Critique : Gunda Kaleem AFTAB, 2020, cineuropa.org
- Film : Aquarela Marielle, 2020, onirik.net
- La Roche-sur-Yon | Critique : Gunda Nicolas BARDOT, 2020, lepolyester.com
- RUSSIA BEYOND : Sept films documentaires russes qui vous captiveront jusqu'au bout Ekaterina SINELCHTCHIKOVA, 2020, RUSSIA BEYOND
- ‘Aquarela’: Inside the Most Dangerous Documentary Ever Made Anne Thompson, 2019, IndieWire
- Aquarela - L'Odyssée de l'eau. Documentaire de Viktor Kossakovsky (2019) 2019, senscritique.com
- RUSSIA BEYOND : À ne pas manquer: les trois films qui représenteront la Russie aux Oscars 2020 Ekaterina SINELCHTCHIKOVA, 2019, RUSSIA BEYOND
- Victor Kossakovsky: Aquarela (2018) James NORTON, 2019, Kinokultura
- A propos du DVD du film Les Belov de Victor Kossakovski, aux éditions Potemkine Virgile DUMEZ, 2013, avoir-alire.com
- Везунчик Виктор Косаковский , Mikhaïl LEMKHIN, 2012, kinopressa.ru
- Victor Kossakovsky : ¡Vivan Las Antipodas! (2011) , Birgit BEUMERS, 2012, kinokultura.com
- 90-е. Кино, которое мы потеряли , Larissa MALIOUKOVA, 2007, Зебра Е ; 2007 г.
- Тише! «Сеансу» отвечают… , Groupe d'auteurs, 2007, seance.ru
 
Extrait de l’autobiographie du réalisateur :
« Durant mon enfance, j'avais deux passions : le cinéma et la photographie. Parfois, les jours où je n'avais pas école, j'allais au cinéma, j'achetais un billet pour la première séance. Dix minutes avant la fin du film, je sortais de la salle pour aller aux toilettes et j'y attendais le début de la séance suivante. Mêlé aux nouveaux spectateurs, je rentrais de nouveau dans la salle et revoyais le film. Dix minutes avant la fin, je sortais encore de la salle. Cela se répétait ainsi plusieurs fois de suite. Et c'est seulement à la fin de la journée, à la dernière séance, que j'apprenais comment se terminait le film. Il arrivait que plusieurs films soient projetés dans la journée dans cette salle. Alors, pour le prix d'un seul billet, je réussissais à tout voir.
Un été, j'ai travaillé trois mois comme tourneur dans un atelier de construction mécanique pour pouvoir m'acheter un objectif à longue focale. Ensuite, par n'importe quel temps, je disparaissais dans la forêt avec mon appareil photo, à la recherche d'un oiseau, d'une fleur ou d'un élan. Durant des heures, en retenant ma respiration, j'attendais l'image extraordinaire.
(…) Mes rêves d'avenir se partageaient entre les professions de directeur de la photographie au cinéma et de garde forestier. »
V. Kossakovski, extr. de « Autobiographie », in Images documentaires n°51/52, 2004

« Victor Kossakovski incarne cette génération des années 60 qui prolonge une riche tradition saint-pétersbourgeoise du cinéma documentaire. Mais il paraît représenter cette génération à lui tout seul, ou presque, tant les conditions de formation, de production et de diffusion dans la Russie de l'après-communisme permettent peu aux nouveaux talents de s'affirmer. (…)
Sa caméra est douée de persévérance et provoque le hasard. En quête de rencontres, elle improvise des portraits, esquisse des destins. Elle apprivoise la dureté du réel, la maladie, la mort, le dénuement, et elle chante ses fragiles beautés. Victor Kossakovski sait porter sa caméra lui-même, à l'épaule, et il s'engage résolument , de son regard et de son corps, dans l'intimité des personnages qui l'intéressent. (…)
Mais Kossakovski est aussi homme du repli sur soi, quand longuement il monte ses films. Après la saisie sur le vif de fragments de vie, dans une espèce de bonheur et d'évidence, survient la phase, bien autrement complexe, qui consiste à vertébrer les récits, à développer les dramaturgies, à percevoir la respiration propre à chaque film. La bande son fait alors l'objet de soins très particuliers. (…)
Le cinéaste affirme qu'il doit toujours en savoir plus que ce qu'il donne à voir. " Si je montre ce que je sais, le film ment. " Mais de quelles vérités le cinéma est-il, selon lui, l'expression, et de quels mensonges doit-il se prémunir ? » Jean Perret, extr. du catalogue du festival Visions du réel, Nyon, 2001