Réalisateur,
Scénariste,
Acteur,
Compositeur,
Producteur
Né en 1937, URSS
 
 
Andreï KONTCHALOVSKI
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Андрей Сергеевич КОНЧАЛОВСКИЙ
Andrei KONCHALOVSKY
Extrait de la filmographie
 
Réalisateur
2020 - Chers Camarades (Дорогие товарищи) [fiction, 121 mn]
2020 - L'Homme qui résiste (Человек неунывающий) [documentaire, 88 mn]
2019 - Michel Ange / Le Péché (Грех) [fiction, 136 mn]
2016 - Paradis (Рай) [fiction, 131 mn]
2014 - Les Nuits blanches du facteur (Белые ночи почтальона Алексея Тряпицына) [fiction, 101 mn]
2012 - La Bataille pour l'Ukraine (Битва за Украину) [documentaire, 88 mn]
2010 - Casse Noisette (Щелкунчик и Крысиный король) [fiction, 108 mn]
2007 - Gloss / Papier glacé (Глянец) [fiction, 117 mn]
2005 - Le Fardeau du pouvoir. Gueïdar Aliev (Бремя власти. Гейдар Алиев) [documentaire, 116 mn]
2004 - Le Fardeau du pouvoir. Youri Andropov (Бремя власти. Юрий Андропов)
2003 - Le Lion en hiver (Лев зимой) [fiction TV, 160 mn]
2002 - La Maison des fous (Дом дураков) [fiction, 104 mn]
1997 - L'Odyssée (Одиссей) [fiction TV, 180 mn]
1994 - Riaba ma poule (Курочка Ряба) [fiction, 118 mn]
1992 - Le Cercle des intimes (Ближний круг) [fiction, 132 mn]
1989 - Tango & cash (Танго и Кэш) [fiction, 104 mn]
1989 - Voyageurs sans permis (Гомер и Эдди) [fiction, 100 mn]
1987 - Le Bayou (Стыдливые люди) [fiction, 119 mn]
1986 - Duo pour une soliste (Дуэт для солиста) [fiction, 108 mn]
1985 - Runaway Train / A bout de course (Поезд - беглец) [fiction, 110 mn]
1983 - Maria’s Lovers (Возлюбленные Марии) [fiction, 111 mn]
1978 - Sibériade (Сибириада) [fiction, 275 mn]
1974 - La Romance des amoureux (Романс о влюбленных) [fiction, 138 mn]
1970 - Oncle Vania (Дядя Ваня) [fiction, 104 mn]
1969 - Un nid de gentilshommes (Дворянское гнездо) [fiction, 111 mn]
1967 - Le Bonheur d’Assia (История Аси Клячиной, которая любила, да не вышла замуж) [fiction, 99 mn]
1965 - Le Premier maître (Первый учитель) [fiction, 102 mn]
1961 - L'Enfant et le pigeon (Мальчик и голубь) [fiction, 20 mn]
 
Scénariste
2020 - Chers Camarades (Дорогие товарищи) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 121 mn]
2020 - L'Homme qui résiste (Человек неунывающий) de Andreï KONTCHALOVSKI [documentaire, 88 mn]
2019 - Michel Ange / Le Péché (Грех) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 136 mn]
2016 - Paradis (Рай) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 131 mn]
2014 - Les Nuits blanches du facteur (Белые ночи почтальона Алексея Тряпицына) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 101 mn]
2012 - La Bataille pour l'Ukraine (Битва за Украину) de Andreï KONTCHALOVSKI [documentaire, 88 mn]
2010 - Casse Noisette (Щелкунчик и Крысиный король) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 108 mn]
2007 - Gloss / Papier glacé (Глянец) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 117 mn]
2007 - Chair de poule (Мороз по коже) de Chris SOLIMINE [fiction, 110 mn]
2006 - Igor Stravinsky (Игорь Стравинский) de Maria SOLOVTSOVA [documentaire, 52 mn]
2002 - La Maison des fous (Дом дураков) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 104 mn]
1994 - Riaba ma poule (Курочка Ряба) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 118 mn]
1992 - Le Cercle des intimes (Ближний круг) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 132 mn]
1983 - Maria’s Lovers (Возлюбленные Марии) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 111 mn]
1978 - Sibériade (Сибириада) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 275 mn]
1975 - L'Esclave de l’amour (Раба любви) de Nikita MIKHALKOV [fiction, 94 mn]
1973 - Le Féroce (Лютый) de Tolomouch OKEEV [fiction, 97 mn]
1972 - La Septième balle (Седьмая пуля) de Ali KHAMRAEV [fiction, 84 mn]
1970 - Oncle Vania (Дядя Ваня) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 104 mn]
1970 - La Fin de l’ataman (Конец атамана) de Chaken AIMANOV [fiction, 147 mn]
1969 - Un nid de gentilshommes (Дворянское гнездо) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 111 mn]
1969 - La Chanson de Manshuk (Песнь о Маншук) de Majit BEGALINE [fiction, 78 mn]
1966 - Andreï Roublev (Андрей Рублев) de Andreï TARKOVSKI [fiction, 185 mn]
1965 - Le Premier maître (Первый учитель) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 102 mn]
1960 - Le Rouleau compresseur et le violon (Каток и скрипка) de Andreï TARKOVSKI [fiction, 46 mn]
 
Acteur
2008 - Rerberg et Tarkovski. L'autre face de 'Stalker' (Рерберг и Тарковский. Обратная сторона 'Сталкера') de Igor MAIBORODA [documentaire, 140 mn]
1992 - Le Cercle des intimes (Ближний круг) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 132 mn]
1964 - J’ai vingt ans / La Porte d'Ilitch (Застава Ильича / Мне двадцать лет) de Marlen KHOUTSIEV [fiction, 175 mn]
1962 - L'Enfance d’Ivan (Иваново детство) de Andreï TARKOVSKI [fiction, 96 mn]
 
Compositeur
1983 - Maria’s Lovers (Возлюбленные Марии) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 111 mn]
 
Producteur
2020 - L'Homme qui résiste (Человек неунывающий) de Andreï KONTCHALOVSKI [documentaire, 88 mn]
2019 - Michel Ange / Le Péché (Грех) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 136 mn]
2016 - Paradis (Рай) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 131 mn]
2012 - La Bataille pour l'Ukraine (Битва за Украину) de Andreï KONTCHALOVSKI [documentaire, 88 mn]
2010 - Casse Noisette (Щелкунчик и Крысиный король) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 108 mn]
2009 - Tolstoï, le dernier automne (Последнее воскресение) de Michael HOFFMAN [fiction, 112 mn]
2007 - Gloss / Papier glacé (Глянец) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 117 mn]
2002 - La Maison des fous (Дом дураков) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 104 mn]
 
Sites : Site officiel en russe et en anglais, Allociné, IMDb

Auteur :

Prix et récompenses :
People’s artist of Russia, 1980.
Chers Camarades :
Prix spécial du Jury, Festival international du film de Venise / Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica, Venise (Italie), 2020
Paradis :
Meilleure réalisation, Prix de l'Aigle d'or, Moscou (Russie), 2017
Meilleure réalisation, Prix de la Guilde des historiens et critiques de cinéma, Moscou (Russie), 2017
Meilleur film de fiction, Prix de l'Aigle d'or, Moscou (Russie), 2017
Meilleur film, Prix de la Guilde des historiens et critiques de cinéma, Moscou (Russie), 2017
Meilleur film de fiction, Prix "NIKA", Moscou (Russie), 2017
Meilleure mise en scène, Prix "NIKA", Moscou (Russie), 2017
Lion d'argent du meilleur réalisateur, Festival international du film de Venise / Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica, Venise (Italie), 2016
Les Nuits blanches du facteur :
Lion d'argent du meilleur réalisateur, Festival international du film de Venise / Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica, Venise (Italie), 2014
La Maison des fous :
Grand Prix Spécial du Jury, Festival international du film de Venise / Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica, Venise (Italie), 2002
Prix de l'UNICEF, Festival international du film de Venise / Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica, Venise (Italie), 2002
Le Bonheur d’Assia :
Meilleure réalisation, Prix "NIKA", Moscou (Russie), 1988
Meilleur scénario, Prix "NIKA", Moscou (Russie), 1988
Sibériade :
Grand Prix Spécial du Jury, Festival de Cannes, Cannes (France), 1979
Le Bonheur d’Assia :
Premier prix au Festival national de l'URSS, 1988
Oncle Vania :
Médaille d'argent au Festival de San-Sebastian? 1972
Médaille d'argent Festival de Milan, 1974
Riaba ma poule :
Grand prix à Anapa, 1994
Prix à Tromso, 1995
La Romance des amoureux :
Grand prix au Festival de Karlovy-Vary, 1974
Sibériade :
Prix spécial du Jury au Festival de Cannes, 1979

Biographie
Né à Moscou en 1937, Andrei Konchalovsky est le fils du couple d’écrivains Sergueï Mikhalkov et Natalia Konchalovskaïa. Petit-fils du peintre Piotr Konchalovsky et arrière petit-fils du peintre Vassili Sourikov, il étudie pendant douze ans le piano, d’abord à l’Ecole Musicale puis au Conservatoire.
Après avoir vu le film Quand passent les cigognes de Mikhaïl Kalatozov, il interrompt ses études musicales et intègre l’Ecole de Cinéma de Moscou (VGIK) sous la direction de Mikhaïl Romm. Il y côtoie Andreï Tarkovski pour lequel il écrit le scénario du court métrage Le rouleau compresseur et le violon (1961), l’assiste ensuite sur le tournage de L’enfance d’Ivan (1962) et collabore avec lui à l’écriture de AndreÏ Roublev (1969).
Andreï Konchalovsky signe en 1965 son premier long métrage, Le premier maître, d’après un livre de Tchinguis Aïtmatov sur la période post-révolutionnaire de 1917. Son second film, Le Bonheur d’Assia (1967), est censuré par les autorités soviétiques pendant vingt ans.
Le Nid de gentilshommes (1969), une étude de l’aristocratie du XIXe siècle, reçoit un accueil mitigé de la critique qui loue néanmoins sa beauté visuelle. Son film suivant, Oncle Vania, d’après la pièce de Tchekhov, est salué par la critique et considéré aujourd’hui comme un des films importants du patrimoine russe.
Après ses deux films suivants, La Romance des amoureux (1974) et Sibériade (1978) - un portrait réaliste et dramatique des habitants d’un village de Sibérie -, Andreï Konchalovsky devient un cinéaste reconnu internationalement.
Sous l’égide de producteurs américains et européens, il va tourner plusieurs films en langue anglaise, notamment Maria’s Lovers (1984), Runaway Train (1985), Duo pour un soliste (1986), Le Bayou (1987) et Voyageurs sans permis (1989).
Andreï Konchalovsky travaille également comme metteur en scène pour le théâtre et l’opéra dans de nombreuses villes européennes. Il met ainsi en scène «La Mouette» de Tchekhov au Théâtre de l’Odéon à Paris, «Guerre et paix» d’après Tolstoï au Metropolitan Opéra de New York et au Théâtre Mariinsky de Saint Petersbourg, l’opéra «Un ballo in maschera» de Verdi au Théâtre Reggio de Turin ou encore «La Dame de pique» et «Eugène Onéguine» d’après Alexandre Pouchkine à la Scala de Milan.

En 2002, Andrei Konchalovsky retourne derrière la caméra pour réaliser la coproduction franco-russe La Maison de fous, une histoire se déroulant dans un asile situé à la frontière russo-tchétchène lors de la guerre en Tchétchénie. Le film obtient le Lion d’Argent au Festival de Venise en 2002 et l’accueil est enthousiaste dans toute l’Europe.
 

Commentaires et bibliographie
- «Человек неунывающий» : О живущих надеждой Anna Entyakova, 2020, kinoreporter.ru
- Le Bonheur d’Assia, la vie kolkhozienne selon Andrei Kontchalovski Herve Aubert, 2020, lemagducine.fr
- Le Bonheur d’Assia, la vie kolkhozienne selon Andrei Kontchalovski Herve AUBERT, 2020, lemagducine.fr
- Le premier maître (1965) [film de Andreï Kontchalovsky] Julien MORVAN, 2020, Perestroikino
- Michel-Ange (2019) [de Andreï Kontchalovski] Julien MORVAN, 2020, Perestroikino
- Michel-Ange : Andreï Konchalovsky filme en profondeur le maître de la Renaissance Jacky BORNET, 2020, francetvinfo.fr
- MICHEL-ANGE d’Andrei Konchalovski Philippe DESCOTTES, 2020, ciaovivalaculture.com
- MICHEL-ANGE de Andreï Konchalovsky 2020, festival-larochelle.org
- Michel-Ange [d'Andreï Kontchalovski] - Présentation Joël Chapron (Le Balzac, 15/09/2020) , Joël CHAPRON, Gilles Vaudois, 2020, YouTube
- MICHEL-ANGE, UN HOMME BIEN MARBRÉ Philippe LANÇON, 2020, Libération
- ANDREÏ KONTCHALOVSKI DU 14 SEPTEMBRE AU 17 OCTOBRE 2020 Michel CIMENT, 2020, La Cinémathèque française
- Andreï Konchalovsky : 'Les visages au cinéma, c’est comme la couleur en peinture' [à propos du film Michel Ange] Antoine GUILLOT, 2020, France culture
- Andreï Konchalovsky : conversations avec Michel Ciment (2019) Julien MORVAN, 2020, Perestroikino
- Andreï Konchalovsky – Michel-Ange Anna FOURNIER, 2020, culturopoing.com
- Andreï Kontchalovski, Timour Bekmambetov, Galia Fatkhoutdinova : le cinéma russe relève le défi du confinement 2020, francetvinfo.fr
- Andrei Konchalovsky: Sin (Il peccato/Grekh, 2019) Anna NIEMAN, 2020, Kinokultura
- Andrei Konchalovsky’s Venice Competition Title ‘Dear Comrades’ Snapped Up by Films Boutique John HOPEWELL, 2020, variety.com
- «Ментальность русской нации — крестьянское сознание»: Кончаловский — о новой картине «Дорогие товарищи!» и расстреле в Новочеркасске 2020, novayagazeta.ru
- Critique : Dear Comrades David KATZ, 2020, cineuropa.org
- Critique : Michel-Ange [de Andreï Kontchalovski] Jean-Jacques CORRIO, 2020, critique-film.fr
- Des nouvelles de l’Est sur le Lido [A propos de Chers camarades de Andreï Kontchalovski] Hubert HEYRENDT, 2020, lalibre.be
- Dossier de Presse du film Michel Ange de Andreï Kontchalovski UFO Distribution, 2020, kinoglaz.fr
- Андрей Кончаловский [Andreï Kontchalevski] 2020, chapaev.media
- Что за фильм Андрея Кончаловского Дорогие товарищи»? Игорь КАРЕВ, 2020, aif.ru
- Le grand Andreï Kontchalovski de retour à Venise Frédéric PONSARD, 2020, fr.euronews.com
- Le Masque & la Plume fasciné devant le Michel Ange d'Andreï Kontchalovski Le Masque et la Plume, 2020, France Inter
- Les Chers camarades d’Andrei Konchalovsky capturés par Films Boutique 2020, marseillenews.net
- Mostra de Venise : les trésors cachés de “Sun Children” et la violence soviétique de Chers camarades ! Jacques MORICE, 2020, Le Monde et Télérama
- Projection en avant-première du film Michel Ange de Andreï Konchalovsky en sa présence, mardi 15 septembre à 19h45 Cinéma L’arlequin, Paris VI° 2020, artcorusse.org
- RÉTROSPECTIVE ANDREÏ KONTCHALOVSKI EN SA PRÉSENCE [Cinémathèque de Toulouse / Cinémathèque française] 2020, Cinémathèque française / Cinémathèque de Toulouse
- RUSSIA BEYOND : Top 5 des meilleurs films du réalisateur russe Andreï Kontchalovski Ekaterina SINELCHTCHIKOVA, 2020, RUSSIA BEYOND
- Trois films russes sélectionnés à la Mostra de Venise 2020 Ekaterina SINELCHTCHIKOVA, 2020, RUSSIA BEYOND
- Un génie devenu enjeu politique. Michel-Ange, un film d’Andrej Konchalovsky Robert PENAVAYRE, 2020, blog.culture31.com
- Un Russe à Los Angeles Jérôme GAC, 2020, culture31.com
- Грех Андрея Кончаловского как лучшая реабилитация производственной драмы Daria Mitina, 2019, echo.msk.ru
- Andreï Konchalovsky. Ni dissident, ni partisan, ni courtisan Conversations avec Michel Ciment Michel CIMENT, 2019, Actes-sud
- Andrei Konchalovsky on Sin, Michelangelo, Tarkovsky, and Andrei Rublev , Andreï KONTCHALOVSKI, Leonardo GOI, 2019, thefilmstage.com
- Andrei Konchalovsky, réalisateur de The Sin : "Michel-Ange a eu de la chance qu'on le considère comme un génie" , Andreï KONTCHALOVSKI, Vittoria SCARPA, 2019, cineuropa.org
- «Le Péché» : Konchalovsky dévoile un Michel-Ange habité par le génie créateur, mais caractériel et crasseux ioan NICULAI, 2019, lemediaplus.com
- Микеланджело между адом и раем [О фильме Грех Андрея Кончаловского Алексей ДВОЕГЛАЗОВ, 2019, cityposter.ru
- Основной инстинкт: деньги — не грех Алена СОЛНЦЕВА, 2019, gazeta.ru
- K comme Andreï Konchalovsky, l'inclassable [59 minutes] , Eugénie ZVONKINE, Antoine GUILLOT, Michel CIMENT, 2019, France culture
- Le Clan Mikhalkov. Culture et pouvoirs en Russie (1917-2017) Cécile Vaissié, 2019, Presses Universitaires de Rennes
- Russia Beyond: Sept blockbusters historiques russes sortis en 2019 à voir au plus vite Boris EGOROV, 2019, RUSSIA BEYOND
- Andreï Konchalovsky : une biographie complète et inédite du réalisateur russe 2018, oursmagazine
- Длинная дистанция: Андрей Кончаловский , Andreï PLAKHOV, 2018, seance.ru
- Andreï Kontchalovski: «Aucune envie de retourner à Hollywood» Alexandre NETCHAÏEV, Ekaterina TCHESNOKOVA, 2017, RUSSIA BEYOND / RIA Novosti
- Andrei Konchalovskii. Paradise (Rai, 2016) , Birgit BEUMERS, 2017, Kinokultura
- « Paradis » : les crimes nazis sans les victimes Thomas SOTINEL, 2017, Le Monde
- Рай Кончаловского: философия и будуар за колючей проволокой Лев РЫЖКОВ, 2016, Sputnik
- Des territoires de projection : la représentation des confins dans le cinéma soviétique (1928-1968) Catherine GÉRY, 2016, Presses de l'Inalco
- Les Nuits blanches du facteur - la critique + le test DVD François BONINI, 2015, avoir-alire.com
- Les Nuits blanches du facteur – Andreï Kontchalovski Rita BUKAUSKAITE, 2015, kinoscript.com
- Andrei Konchalovskii: The Postman’s White Nights (Belye nochi pochtal’ona Alekseia Triapitsyna, 2014) Ellina SATTAROVA, 2015, Kinokultura
- Maria's Lovers - Andreï Kontchalovski (1984) Justin KWEDI, 2013, chroniqueducinephilestakhanoviste.blogspot.com
- Runaway Train : un thriller ferroviaire surgi des années 1980 Thomas SOTINEL, 2013, lemonde.fr
- Sibériade [Andreï Kontchalovski] 2012, Ciné-club de Caen
- « Sibériade » de Andrei Konchalovsky . Critique DVD 2012, lheuredelasortie.com
- Deux adaptations cinématographiques d’«Oncle Vania » de Tchekhov : Andreï Konchalovksi et Louis Malle 2012, laparafe.fr
- Второй план в советском кино , Evgueni MARGOLIT, 2012, seance.ru
- LE PREMIER MAÎTRE (Perviy Outchitel). LA LIBERTÉ S'EFFORÇANT DE GUIDER LE PEUPLE Sébastien CHAPUYS, 2010, critikat.com
- La pellicule et les ciseaux. La censure dans le cinéma soviétique du Dégel à la péréstroïka , Martin GODET, 2010, CNRS Edition Collection : Mondes russes et est-européens
- Gloss 2009, Patrick Boriès, portail-du-cinema.com
- RIABA, MA POULE [Andreï Kontchalovski] 2009, Le Monde
- Andrei Konchalovskii : Gloss (Glianets, 2007) , Olga MESROPOVA, 2008, kinokultura.com
- Andrei Konchalovskii : Gloss (Glianets; 2007) , Sasha RAZOR, 2008, kinokultura.com
- Le cinéma des années 1990-2000. Images dispersées , Françoise NAVAILH, 2005, Russie, peuples et civilisations, La découverte
- Andrei Konchalovskii: House of Fools (Dom durakov) (2002) , Marcia LANDY, 2004, kinokultura.com
- Riaba ma poule [scénario du film] , Groupe d'auteurs, 1994, L’avant scène cinéma n° 437
- Le Cercle des Intimes Alain RIOU, 1992, nouvelobs.com
- THE INNER CIRCLE [Andrey Konchalovsky] Roger EBERT, 1992, rogerebert.com
- MOVIE REVIEW : ‘MARIA’S LOVERS’ COURTS AMERICANA Thomas KEVIN, 1985, latimes.com
- SCREEN: 'MARIA'S LOVERS' Janet MASLIN, 1985, New York Times
- Le premier maître [Andreï Kontchalovski] , Ciné-club de Caen
- Runaway train [Andreï Kontchalovski] , Ciné-club de Caen
 
 

Images et vidéos