Réalisateur,
Scénariste
Né en 1905, Russie
 
Décédé en 1973
Grigori KOZINTSEV
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Григорий КОЗИНЦЕВ
Grigori KOZINTSEV
Extrait de la filmographie
 
Réalisateur
1970 - Le Roi Lear (Король Лир) [fiction, 130 mn]
1964 - Hamlet (Гамлет) [fiction, 140 mn]
1957 - Don Quichotte (Дон Кихот) [fiction, 100 mn]
1951 - Belinski (Белинский) [fiction, 102 mn]
1947 - Pirogov (Пирогов) [fiction, 92 mn]
1945 - Les Gens simples (Простые люди) [fiction, 80 mn]
1942 - Le Jeune Fritz (Юный Фриц) [fiction, 29 mn]
1942 - Une fois la nuit (Однажды ночью) [fiction, 35 mn]
1941 - Incident au bureau du télégraphe (Случай на телеграфе) [fiction, 29 mn]
1938 - Le Quartier de Vyborg (Выборгская сторона) [fiction, 121 mn]
1937 - Le Retour de Maxime (Возвращение Максима) [fiction, 105 mn]
1934 - La Jeunesse de Maxime (Юность Максима) [fiction, 98 mn]
1931 - Seule (Одна) [fiction, 80 mn]
1929 - La Nouvelle Babylone (Новый Вавилон) [fiction, 95 mn]
1927 - SVD / l’Union pour la grande cause (Союз великого дела) [fiction, 76 mn]
1926 - Le Petit Frère (Братишка) [fiction, 57 mn]
1926 - La Roue du diable (Чертово колесо) [fiction, 76 mn]
1926 - Le Manteau (Шинель) [fiction, 66 mn]
1925 - Michki contre Youdenitch (Мишки против Юденича) [fiction, 25 mn]
1924 - Les Aventures d’Octobrine (Похождения Октябрины) [fiction, 35 mn]
 
Scénariste
1970 - Le Roi Lear (Король Лир) de Grigori KOZINTSEV [fiction, 130 mn]
1964 - Hamlet (Гамлет) de Grigori KOZINTSEV [fiction, 140 mn]
1945 - Les Gens simples (Простые люди) de Grigori KOZINTSEV , Leonid TRAUBERG [fiction, 80 mn]
1938 - Le Quartier de Vyborg (Выборгская сторона) de Grigori KOZINTSEV , Leonid TRAUBERG [fiction, 121 mn]
1937 - Le Retour de Maxime (Возвращение Максима) de Grigori KOZINTSEV , Leonid TRAUBERG [fiction, 105 mn]
1934 - La Jeunesse de Maxime (Юность Максима) de Grigori KOZINTSEV , Leonid TRAUBERG [fiction, 98 mn]
1931 - Seule (Одна) de Grigori KOZINTSEV , Leonid TRAUBERG [fiction, 80 mn]
1929 - La Nouvelle Babylone (Новый Вавилон) de Grigori KOZINTSEV , Leonid TRAUBERG [fiction, 95 mn]
1926 - Le Petit Frère (Братишка) de Grigori KOZINTSEV , Leonid TRAUBERG [fiction, 57 mn]
1924 - Les Aventures d’Octobrine (Похождения Октябрины) de Grigori KOZINTSEV , Leonid TRAUBERG [fiction, 35 mn]

Auteur :

Prix et récompenses :
Hamlet :
Prix spécial du Jury, Festival international du film de Venise / Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica, Venise (Italie), 1964
La Jeunesse de Maxime :
Grand prix, Festival international du film de Moscou, Moscou (Russie), 1935
Hamlet :
Prix du meilleur film de l'année décerné par la British Academy of Film and Television Arts, 1964
Don Quichotte :
Troisième prix et prix de la meilleure image au festival de Moscou, 1958
Prix Femina du cinéma et diplôme du festival de Bruxelles, 1958
Le Roi Lear :
Jüri JÄRVET / Youri YARVET a été consacré meilleur acteur de l’année 1972 par les lecteurs du journal « Sovetsky ecran »
Grand prix et prix de l’interprétation masculine (Jüri JÄRVET /Youri YARVET) au Festival de Téhéran en 1972
Hugo d’Argent au Festival de Chicago en 1972
Médaille d’Or de la Ville de Milan en 1973

Biographie
Grigori Kozintsev, jeune Ukrainien, devient dès l’âge de 14 ans, apprenti décorateur et participe à des spectacles d’agit-prop : il y fait la connaissance de Sergueï Youtkevitch. En 1920, il part pour Leningrad : inscrit à l’Académie des Beaux-Arts, il y suit des cours de peinture et se lie d’amitié avec Leonid Trauberg. Ils sont influencés par les théories théâtrales de Meyerhold et l’activisme poétique de Maïakovski, marqués par les premiers films burlesques de Chaplin. En 1921, ils créent avec Youtkevitch la FEKS (Fabrique de l’acteur excentrique). Guerassimov y participe en tant qu’acteur et Eisenstein (très provisoirement) en tant que professeur.
Ils font la mise en scène théâtrale, associant cirque, cabaret et cinéma, de l’Hyménée de Gogol. Puis Kozintsev et Trauberg débutent au cinéma : leur collaboration ne prendra fin qu’en 1945. Ils réalisent en 1924 les Aventures d’Octobrine, comédie d’agit-prop où ils dénoncent la cupidité des capitalistes occidentaux qui exigent des paysans et ouvriers le remboursement des dettes tsaristes. Les comédies « excentriques » laissent progressivement place à des œuvres plus graves où s’expriment des préoccupations liées aux bouleversements de l’histoire. En 1929, ils réalisent La Nouvelle Babylone, qui évoque les événements tragiques de la Commune de Paris. Seule (1931) montre les difficultés de la collectivisation des campagnes. A partir de cette date, les réalisateurs renoncent à l’art « excentrique » au profit du réalisme et de la réalité soviétique contemporaine. Leur choix de héros « positifs » se manifeste dans la trilogie des Maxime (1935-1939) : le personnage principal y incarne le prolétaire révolutionnaire, combattant exemplaire avant, pendant, et après la révolution d’Octobre.
Pendant la guerre, Kozintsev réalise en collaboration avec Lev Arnchtam deux « ciné-recueils de guerre » Rencontre avec Maxime (1941) et Incident au bureau du télégraphe (1941). Mais le film Des gens simples (1945), réalisé avec Leonid Trauberg, qui évoque la dureté des conditions de vie du front intérieur sera interdit jusqu’en 1956. Kozintsev et Trauberg se séparent alors définitivement.
Seul, Kozintsev réalise des biographies filmées, puis revient au théâtre. Sa carrière de cinéaste repart au moment du « dégel ». Don Quichotte (1957), mais surtout Hamlet (1964) et le Roi Lear (1971) lui vaudront l’admiration internationale. Soucieux de la vérité historique des décors et de l’atmosphère d’époque, il souligne dans ces œuvres grandioses l’universalité de ses idéaux humanistes.
Kozintsev a écrit plusieurs ouvrages de réflexion sur son art.
 

Commentaires et bibliographie
- RUSSIA BEYOND : Dix chefs-d’œuvre d'adaptation cinématographique russo-soviétiques inspirés de romans européens Boris EGOROV, 2019, RUSSIA BEYOND
- Лента длиною в эпоху. Шедевры советского кино , Neïa ZORKAIA, 2017, Bely Gorod
- Le kinoskaz ou « dit » cinématographique : quelques principes théoriques pour un genre nouveau Catherine GERY, 2016, Presses de l'Inalco
- Le passé, cet étranger ? L’adaptation des classiques du xixe siècle par le cinéma soviétique Catherine GERY, 2016, Presses de l'Inalco
- Cinéma soviétique: l’agit-prop des années 20 JAMIE, 2012, culturalzeitgeist.blogspot.com
- Второй план в советском кино , Evgueni MARGOLIT, 2012, seance.ru
- La Nouvelle Babylone de Gregori Kozintsev et Leonid Trauberg Isabelle MARINONE, 2011, Forum des Images
- Кино в Петербурге. Петербург в кино , Anna KOVALOVA, 2011, seance.ru
- EN ATTENDANT SANCHO [A propos de différentes adaptations cinématographiques de Don Quichotte] Olivier PERE, 2011, Arte
- la Nouvelle babylone (2): dyin’ in the rain Gobeglauber, 2010, Globeglauber.wordpress.com
- Odna de Dimitri Chostakovitch reconstituée par Mark Fitz-Gerald 2009, resmusia.com
- Одна на перекрестках общих проблем российского киноведения , Yakov BOUTOVSKI, 2006, kinozapiski.ru, N° 77
- La FEKS la Fabrique de l'acteur excentrique ou l'enfant terrible du cinéma soviétique , Eric SCHMULEVITCH, 2006, L’Harmattan
- Seule de Kozintzev et Trauberg , Valérie POZNER, 2004, 1895N°44, AFRHC
- Григорий Козинцев: От "Царя Максимилиана" до "Короля Лира" , Aleksandr KARAGANOV, 2003, Материк
- Des gens ordinaires (1945) : le dernier film du tandem Kozintsev-Trauberg sous les feux de la censure , Natacha LAURENT, 2002, 1895N°36, AFRHC
- Les origines du cinéma soviétique : un regard neuf , Myriam TSIKOUNAS, 1992, Cerf
- La Nouvelle Babylone [scénario du film] , Groupe d'auteurs, 1978, Avant-Scène du Cinéma, n°217
- King Lear, the Space of Tragedy : The Diary of a Film Director , Grigori KOZINTSEV, 1977, University of California Press
- La Commune de Paris nouvelle Babylone 1975, Dramaturgie
- La FEKS , Barthélémy AMENGUAL, 1970, Premier Plan n°54, Lyon
- Гамлет - фильм Козинцева , Efim DOBINE, 1967, Искусство
- Козинцев и Трауберг , Efim DOBINE, 1963, Искусство