Director,
Writer
Born 1933, USSR
 
Died 2003
Elem KLIMOV
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Элем Германович КЛИМОВ
Elem KLIMOV
Filmography (extracts)
 
Director
1985 - Come and see (Иди и смотри) [fiction, 145 mn]
1981 - Farewell to Matyora / Farewell (Прощание) [fiction, 128 mn]
1980 - Larisa (Лариса) [20 mn]
1974 - Agony (Агония) [fiction, 152 mn]
1971 - Chastnyy klient (Частный клиент)
1970 - Sport, sport, sport (Спорт , спорт , спорт) [fiction, 85 mn]
1968 - Bum - Bum (Бум - бум)
1965 - Adventure of a Dentist (Похождения зубного врача) [fiction, 82 mn]
1964 - Welcome, or No Admittance (Добро пожаловать или Посторонним вход воспрещен) [fiction, 74 mn]
1962 - Zhenikh (Жиних) [fiction, short film]
 
Writer
1985 - Come and see (Иди и смотри) by Elem KLIMOV [fiction, 145 mn]
 
Co-Director
1974 - I Do Believe (И все-таки я верю) by Mikhail ROMM [documentary, 120 mn]

Awards :
Artiste émérite de la la Russie (1976)
Berlinale Camera, Berlin International Film Festival : Berlinale, Germany, 1987
Come and see :
Price of the best restored film, Venice International Film Festival, Venice (Italy), 2017
Agony :
FIPRESCI Prize, Venice International Film Festival, Venice (Italy), 1982
Agony :
Prix de la FIPRESCI des films hors-concours au Festival de Venise, 1982
Welcome, or No Admittance :
Prix du jury des films pour la jeunesse au Festival de Cannes, 1966
Come and see :
Premier prix au Festival International du Film de Moscou, 1985
Premier prix et prix de la meilleure image et du meilleur son et de la meilleure musique au festival de l'Union soviétique, 1986

Biography
No English biography available !
 
Elem Klimov est né le 9 juillet 1933 à Stalingrad (actuellement Volgograd). En 1937, il sort diplômé de l’Intitut de l’Aéronautique de Moscou. Il a d’abord travaillé à la radio et à la télévision, et dans la philarmonie de Moscou. En 1964, il est diplômé de de la faculté de mise en scène du VGIK (Institut national du cinéma) où il fut l’élève de E. Dzigan. En collaboration avec G. Lavrov et M. Khoutsiev, il a terminé le film de M. Romm Et pourtant je crois.
De 1985 à 1989, Elem Klimov fut premier secrétaire de l’Union des artistes du cinéma de l’Union soviétique.


Commentaries and bibliography
- Requiem pour un massacre : la guerre à travers des yeux d’enfant Jonathan FANARA, 2020, lemagducine.fr
- RUSSIA BEYOND: Loin des clichés: douze films criants de vérité sur le front de l’Est durant la guerre Boris EGOROV, 2020, RUSSIA BEYOND
- RUSSIA BEYOND: Neuf choses à savoir sur Requiem pour un massacre, un des meilleurs films de guerre de l'histoire Richard WESS, 2020, RUSSIA BEYOND
- Requiem pour un massacre, le chef-d’œuvre glaçant du film de guerre Jérémie COUSTON, 2019, Télérama
- Reprise : « Requiem pour un massacre », le souvenir indélébile d’un Oradour biélorusse Thomas SOTINEL, 2019, Le Monde
- Les Adieux à Matiora de Elem Klimov Olivier BITOUN, 2017, dvdclassik.com
- Raspoutine, l'agonie de Elem Klimov Olivier BITOUN, 2017, dvdclassik.com
- Soyez les bienvenus, un film de Elem Klimov Antoine ROYER, 2017, dvdclassik.com
- Chepitko / Klimov, un couple du cinéma soviétique , Eugénie ZVONKINE, 2017, culturopoing.com
- Elem et Larissa , Eugénie ZVONKINE, 2017, Cahiers du cinéma N° 732, avril 2017
- Klimov + Chépitko , Françoise NAVAILH, 2017, Kinoglaz.fr
- Иди и смотри (Элем Климов, 1985) Антон Климов, 2016, culture.ru
- Le cinéma soviétique et la liberté d’expression de la déstalinisation à la Perestroïka TCHEREPANYA David, 2015, INSTITUT DES ARTS DE DIFFUSION Louvain-la-Neuve, Belgique
- C'était quoi les Rouges au cinéma ? , Corentin PALANCHINI, 2011, allocine.fr
- And I looked, and behold a pale horse [film Come and See, Elem Klimov, 1985] Roger EBERT, 2010, rogerebert.com
- La pellicule et les ciseaux. La censure dans le cinéma soviétique du Dégel à la péréstroïka , Martin GODET, 2010, CNRS Edition Collection : Mondes russes et est-européens
- Элем Климов : неснятое кино , Raisa FOMINA, , German KLIMOV, , Marina MURZINA, , Andrei PLAKHOV, 2008, Хроникер
- Requiem pour un massacre / Va et regarde de Elem Klimov 2007, dvdclassik.com
- Elem Klimov, figure du cinéma soviétique et post-soviétique , Joël CHAPRON, 2003, Le Monde