Director,
Writer,
Actor
Born in 1933, USSR
 
Died in 2017
Yevgeni YEVTUSHENKO
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Евгений Александрович ЕВТУШЕНКО
Evgueni EVTOUCHENKO
Also : Evgeni EVTUSHENKO, Evgeny YEVTUSHENKO
From filmography
 
Director
1990 - Pokhorony Stalina (Похороны Сталина) [108 mn]
1983 - Detski sad (Детский сад) [fiction, 146 mn]
 
Writer
1990 - Pokhorony Stalina (Похороны Сталина) by Yevgeni YEVTUSHENKO [108 mn]
1983 - Detski sad (Детский сад) by Yevgeni YEVTUSHENKO [fiction, 146 mn]
1964 - Ya Kuba (Я - Куба) by Mikhail KALATOZOV [fiction, 143 mn]
 
Actor
2016 - V poiskakh Babelya (В поисках Бабеля) by David NOVACK [documentary, 88 mn]
1990 - Pokhorony Stalina (Похороны Сталина) by Yevgeni YEVTUSHENKO [108 mn]
1983 - Detski sad (Детский сад) by Yevgeni YEVTUSHENKO [fiction, 146 mn]
1979 - Vzlyot (Взлет) by Savva KULISH [139 mn]

Author :

Biography
No English biography available !
 
Evgueni Evtouchenko, poète, auteur de chansons, scénariste, réalisateur et acteur, est né à Zima ,dans la région d'Irkousk, le 18 juillet 1933. De 1951 à 1955 il a étudié à l'Institut Gorki de Léningrad. Il commence aussitôt à publier des poèmes. Dans l'un d'eux, devenu célèbre, La Station hiver et une série d'autres parus début 1957 dans la Jeune Garde, il dénonce résolument, au nom de l'idéal révolutionnaire, la tyrannie et la corruption staliniennes : il est exclu de l'Institut des Lettres et du Komsomol.
En 1961 dans un poème incisif, Baby Yar, il dénonce l'antisémitisme, sa popularité devient très grande et dépasse largement les frontières de l'Union soviétique.
Avec d'autres jeunes poètes, Evgueni Evtouchenko organise des meetings poétiques qui rassemblent plusieurs milliers de personnes. En 1962, dix mille personnes saluent Evtouchenko partant en voyage à Cuba pour préparer le scénario de Soy Cuba (Я Куба) La même année il fait paraître Les héritiers de Staline. Après la période riche d'espoir et d'enthousiasme que fut pour les artistes la déstalinisation, la période de stagnation des années soixante dix est marquée par un retour de l'autoritarisme centralisateur avec, à l'extérieur, la répression de 1968 en Tchécoslovaquie et à l'intérieur un retour à un certain conformisme et dans l'art au réalisme socialiste. Certains des jeunes poètes du début des années soixante, tel le poète et chanteur Galitch, émigreront, d'autres comme Evtouchenko "s'assagiront" perdant leur ardeur révolutionnaire et en même temps une bonne part de leur audience. En 1984 Evtouchenko est lauréat du Prix National de l'Union soviétique pour son poème Maman et la bombe à neutrons (Мама и нейтронная бомба).