Актёр
Родился в 1939, СССР
 
Умер в 1995
Владимир Сергеевич ИВАШОВ
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Vladimir IVASHOV
Vladimir IVACHOV
Из фильмографии
 
Актёр
1992 - Убийство на Ждановской (Ubiystvo na Zhdanoskoy) реж. Суламбек МАМИЛОВ [игровой, 92 mn]
1992 - Рукопись (Rukopis) реж. Александр_2 МУРАТОВ [игровой, 57 mn]
1990 - Это мы, Господи!.. (Eto my, Gospodi!..) реж. Александр ИТЫГИЛОВ [телевизионный, 70 mn]
1985 - День гнева (Den gneva) реж. Суламбек МАМИЛОВ [игровой, 94 mn]
1978 - Отец Сергий (Otets Sergiy) реж. Игорь ТАЛАНКИН [игровой, 101 mn]
1978 - По улице комод водили ... (Po ylitse komod vodili ...) реж. Владимир БАСОВ , Леонид ГАЙДАЙ , Марк ГЕНИН , Николай КОВАЛЬСКИЙ [игровой, 68 mn]
1975 - Когда наступает сентябрь (Kogda nastupaet septyabr) реж. Эдмонд КЕОСАЯН [игровой, 91 mn]
1975 - Бриллианты для диктатуры пролетариата (Brillianty dlya diktatury proletariata) реж. Григорий КРОМАНОВ [игровой, 151 mn]
1972 - А зори здесь тихие... (A zori zdes tikhie) реж. Станислав РОСТОЦКИЙ [игровой, 160 mn]
1971 - Корона Российской империи или Снова неуловимые (Korona Rossiskoy imperii ili snova neulovimyye) реж. Эдмонд КЕОСАЯН [игровой, 69 mn]
1971 - Путина (Putina) реж. Эдуард ГАВРИЛОВ [игровой, 135 mn]
1969 - Эй, кто нибудь! (Ey, kto nibud) реж. Андрей СМИРНОВ , Борис ЯШИН [игровой, 31 mn]
1968 - Новые приключения неуловимых (Novye priklyucheniya neulovimykh) реж. Эдмонд КЕОСАЯН [игровой, 82 mn]
1967 - Железный поток (zhelezny potok) реж. Ефим ДЗИГАН [игровой, 108 mn]
1966 - Бэла (Bela)
1965 - Герой нашего времени (Geroy nashego vremeni)
1964 - Хоккеисты (Khokkeisty) реж. Рафаил ГОЛЬДИН [игровой, 100 mn]
1962 - Семь нянек (Sem Nyanyek) реж. Ролан БЫКОВ [игровой, 76 mn]
1960 - Тучи над Борском (Tuchi nad Borskom) реж. Василий ОРДЫНСКИЙ [игровой, 86 mn]
1959 - Баллада о солдате (Ballada o soldate) реж. Григорий ЧУХРАЙ [игровой, 89 mn]

Награды :
Artiste du peuple de Russie (1980)

Биография
Биографии на русском языке нет.
 
Vladimir Ivachov est né dans une famille d’ouvrier. En 1956 il entre au VGIK (Institut national du cinéma de Moscou) dans la classe de Grigori Kozintsev. En 1958 il est choisi par Grigori Tchoukhraï pour le rôle du soldat Aliocha Skvortsov dans son film La Ballade du soldat. Ivachov n’avait pas encore beaucoup d’expérience au cinéma, mais c’est justement sa spontanéité et sa jeunesse qui ont été décisifs pour le choix de Tchoukhraï. Le jeune soldat Aliocha, qui rentre pour quelques jours du front pour voir sa mère, a été l’image du soldat libérateur russe. Le film, déjà très populaire en Russie, a été montré à Cannes en 1960. Ivachov devient une star, ce qui ne l’empêche pas de revenir au VGIK et de continuer ses études dans la classe de Mikhaïl Romm. Au VGIK il rencontre sa future femme, la comédienne Svetlana Svetlitchnaïa (Светлана Светличная). Encore étudiant Ivachov joue dans plusieurs films, dont Les sept nounous de Rolan Bykov. A partir de 1963 Ivachov et Svetlitchnaïa font partie de la troupe du Théâtre des acteurs du cinéma (Театр-студия киноактера).
Dans les années 60, Ivachov tourne dans beaucoup de films. Très bon chanteur, il chante dans le film Les Nouvelles aventures des insaisissables de Edmond Keossaïan la chanson Le Champ russe (Русское поле), qui devient sa carte de visite pour plusieurs années. Dans les années 70, après le succès du film de Tatiana Lioznova Dix-sept moments du printemps avec Viatcheslav Tikhonov dans le rôle de Stirlitz, le film Les Diamants pour la dictature du prolétariat raconte une autre histoire de la vie du célèbre espion soviétique. Ivachov joue le rôle du jeune Isaev, futur Stirlitz. Cependant, malgré ses nombreux rôles au théâtre et au cinéma il ne peut plus répéter le succès de La Ballade du soldat. Dans les années 80-90 pour Ivachov comme pour sa femme, les rôles deviennent rares. En 1993 plusieurs acteurs, dont le couple Ivachov – Svetlitchnaïa, sont licenciés de la troupe du Théâtre des acteurs du cinéma. L’acteur souffre beaucoup du manque de travail et d’argent. Il joue dans quelques spots publicitaires, puis pour gagner sa vie commence à travailler dans le bâtiment, comme simple ouvrier. A cause du travail physique son ulcère à l’estomac, opéré dix ans auparavant, s'ouvre à nouveau. Vladimir Ivachov meurt à 55 ans dans un hôpital à la suite d’une opération.