Réalisateur,
Opérateur,
Producteur
Né en 1880, Russie
 
Décédé en 1949
Aleksandr DRANKOV
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Александр Осиповитч ДРАНКОВ
Aleksandr DRANKOV
Extrait de la filmographie
 
Réalisateur
1909 - Tarass Boulba (Тарас Бульба) [fiction, 240 m]
1908 - Le Mariage de Kretchinski (Свадьба Кречинского) [fiction, 125 m]
 
Opérateur
1909 - Tarass Boulba (Тарас Бульба) de Aleksandr DRANKOV [fiction, 240 m]
1908 - Stenka Razine (Стенька Разин (Понизовая вольница)) de Vladimir ROMACHKOV [fiction, 10 mn]
1908 - Le Mariage de Kretchinski (Свадьба Кречинского) de Aleksandr DRANKOV [fiction, 125 m]
1908 - L'Ordonnance zélé (Усердный денщик) de N. FILIPPOV [fiction, 80 m]
 
Producteur
1916 - La Toile de soie (Шелковая паутина) de Youri YOURIEVSKI [fiction, 24 mn]
1915 - Sonka petite main en or, 4e épisode (Сонька золотая ручка, 4-я серия) de Youri YOURIEVSKI [fiction, 1200 m]
1915 - Diadia Poud dans luna-park (Дядя Пуд в луна-парке) de INCONNU [fiction, 350 m]
1915 - Sonka petite main en or, 5e épisode (Сонька золотая ручка, 5-я серия)
1915 - Sonka petite main en or, 6e épisode (Сонька золотая ручка, 6-я серия) de Youri YOURIEVSKI [1200 m]
1914 - Sonka petite main en or, 1er épisode (Сонька золотая ручка, 1-я серия) de Youri YOURIEVSKI [1550 m]
1913 - La Conquête du Caucase (Покорение Кавказа) de S. ESSADZE , Vassili GONTCHAROV , Ludwig TCHERNINE [fiction]
1908 - Stenka Razine (Стенька Разин (Понизовая вольница)) de Vladimir ROMACHKOV [fiction, 10 mn]
1908 - Le Mariage de Kretchinski (Свадьба Кречинского) de Aleksandr DRANKOV [fiction, 125 m]
1908 - L'Ordonnance zélé (Усердный денщик) de N. FILIPPOV [fiction, 80 m]

Biographie
Alexandre Drankov est le pionnier de l’industrie cinématographique russe. Même si ses contemporains lui ont souvent reproché son manque de culture et de goût, il fut le premier Russe à créer une société cinématographique qui dès 1907 entra en concurrence avec les sociétés étrangères et notamment Pathé et Gaumont.
En 1905 Alexandre Drankov et son frère cadet Lev possèdent un atelier de photographie. Alexandre est un photographe reconnu, correspondant du « Times » londonien et de « L’Illustration » parisienne. Il est aussi photographe de la Douma et a vu son talent officiellement reconnu par le tsar Nicolas II. En 1907 Alexandre Drankov se rend à Paris pour s’initier à la technique du cinéma et prendre des contacts avec des industriels français. De retour en Russie, il a compris que pour mettre fin au quasi-monopole de l’exploitation cinématographique par les sociétés étrangères il fallait proposer des sujets russes. Son premier essai de mise à l’écran de Boris Godounov ne put aboutir mais dès octobre 1908, il proposait un Stenka Razine sorti du « premier atelier cinématographique russe » et qui eut un large succès populaire. Ce premier « grand » film russe de fiction (d’une longueur néanmoins modeste de 224 mètres) avait été précédé, dès les premiers mois de cette année 1908, d’une série de petits films décrivant des scènes de la vie russe. Profitant de l’énorme succès remporté par la première de Stenka Razine, Drankov organisa une conférence sur le nouveau cinématographe au sein de la Société Impériale russe des Techniques. Mais un deuxième entrepreneur russe se lançait déjà dans l’industrie cinématographique : Alexandre Khanjonkov. Pendant plusieurs années ils se sont livrés à une implacable concurrence.
Pendant la seule année 1914, la société de Drankov produisit près de 80 films dont beaucoup étaient des films « commerciaux » aux effets faciles comme la série de films d’aventures Sonka petite main d’or film en 6 séries et 24 parties (les trois séries conservées ont plus de 1200 mètres chacune). Drankov crée une société par actions avec capital de 600 000 roubles et reçoit le titre de marchand de la première guilde.
La révolution a entraîné en 1917 et 1918 une grande crise dans l’approvisionnement en pellicule et les affaires de Drankov se sont rapidement détériorées. Réfugié d’abord à Kiev puis à Odessa pour terminer les films commencés, Drankov quitte la Russie en 1920 pour Constantinople et arrive aux Etats Unis en 1922. Il transforme un fourgon automobile en studio ambulant et va montrer des films aux communautés russes de différents états. En 1927, à Los Angeles, il annonce le tournage d’un film sur Nicolas II. Mais il semble que le projet n’aboutira pas. Il passera les dernières années de sa vie dans un magasin de photographie non loin de San Francisco.
 

Images et vidéos