Actrice
Née en 1987, URSS (Russie)
 
 
Oksana AKINCHINA
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Оксана Александровна АКИНЬШИНА
Oxana AKINSHINA
Extrait de la filmographie
 
Actrice
2020 - Spoutnik (Спутник) de Egor ABRAMENKO [fiction, 113 mn]
2019 - L'Aube (Рассвет) de Pavel SIDOROV [fiction, 90 mn]
2018 - Les SuperBobrov. Le peuple vengeur (СуперБобровы. Народные мстители) de Dmitri DIATCHENKO [fiction, 90 mn]
2016 - Les SuperBobrov (СуперБобровы) de Dmitri DIATCHENKO [fiction, 95 mn]
2015 - 8 nouveaux rendez-vous (8 новых свиданий) de Marius WEISBERG [fiction, 84 mn]
2012 - Les Huit premiers rendez-vous (8 первых свиданий) de David DODSON , Aleksandr MALIAREVSKI [fiction, 87 mn]
2011 - Vyssotski. Merci d'être vivant (Высоцкий. Спасибо, что живой) de Piotr BOUSLOV [fiction, 132 mn]
2011 - Suicides (Самоубийцы) de Egor BARANOV [fiction, 86 mn]
2011 - Où va la mer ? (Куда течет море?) de Vitali SALTYKOV [fiction, 17 mn]
2009 - Moi (Я) de Igor VOLOCHINE [fiction, 88 mn]
2008 - Les Oiseaux de paradis (Райские птицы) de Roman BALAIAN [fiction, 94 mn]
2008 - Les Zazous (Стиляги) de Valeri TODOROVSKI [fiction, 136 mn]
2006 - Wolfhound (Волкодав из рода Серых Псов) de Nikolaï LEBEDEV [fiction, 136 mn]
2006 - Compte à rebours (Обратный отсчет) de Vadim CHMELEV [fiction, 110 mn]
2003 - Jeux de papillons (Игры мотыльков) de Andreï PROCHKINE [fiction, 105 mn]
2002 - En mouvement (В движении) de Philippe YANKOVSKI [fiction, 94 mn]
2001 - Les Sœurs (Сестры) de Sergueï BODROV (jr.) [fiction, 85 mn]

Biographie
Actrice russe née le 19 avril 1987 à Léningrad (Saint-Pétersbourg) (Russie / URSS). Milieu modeste : le père est ajusteur dans une usine automobile et la mère comptable. Encore adolescente, elle travaille pour une agence de mannequins. Le directeur envoie tous ses modèles à un casting. Elle est retenue et tourne à 13 ans son premier film « Les Sœurs » de Sergueï Bodrov fils (l’acteur du film culte de Alexeï Balabanov « Le Frère » / 1997). Les deux rôles titres (elle et Katia Gorina) reçoivent le prix du « Meilleur début pour un duo » à Sotchi en 2001.
Dès son deuxième film elle acquiert une stature internationale grâce au film du Suédois Lukas Moodysson « Lilya4ever » (2002), un film très sombre sur une filière internationale de prostitution pédophile. Par la suite, elle apparaît dans des productions étrangères comme « Het Zuiden » (Le Sud) du Néerlandais Martin Koolhoven en 2004 ou « Moscow zero » (2006) de Maria Lidon aux côtés de Val Kilmer, une coproduction USA-Angleterre-Espagne. Enfin elle est la jeune Russe à qui l’Américain Matt Damon demande pardon dans « La Mort dans la Peau » (The Bourne Supremacy / 2004) de Paul Greengrass.