Réalisateur,
Scénariste,
Décorateur,
Producteur
Né en 1944, URSS (Ouzbékistan)
 
 
Roustam KHAMDAMOV
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Рустам Усманович ХАМДАМОВ
Rustam KHAMDAMOV
Extrait de la filmographie
 
Réalisateur
2017 - Le Sac sans fond (Мешок без дна) [fiction, 104 mn]
2010 - Diamants (Бриллианты) [fiction, 26 mn]
2005 - Parallèles vocales (Вокальные параллели) [fiction, 65 mn]
1991 - Anna Karamazova (Анна Карамазофф) [fiction, 123 mn]
1972 - Joies inattendues (Нечаянные радости)
1967 - Dans les montagnes est mon coeur (В горах мое сердце)
 
Scénariste
2017 - Le Sac sans fond (Мешок без дна) de Roustam KHAMDAMOV [fiction, 104 mn]
2005 - Parallèles vocales (Вокальные параллели) de Roustam KHAMDAMOV [fiction, 65 mn]
1991 - Anna Karamazova (Анна Карамазофф) de Roustam KHAMDAMOV [fiction, 123 mn]
1972 - Joies inattendues (Нечаянные радости)
 
Décorateur
2005 - Parallèles vocales (Вокальные параллели) de Roustam KHAMDAMOV [fiction, 65 mn]
1991 - Anna Karamazova (Анна Карамазофф) de Roustam KHAMDAMOV [fiction, 123 mn]
1985 - Je me souviens de toi (Я тебя помню) de Ali KHAMRAEV [fiction, 92 mn]
 
Producteur
2017 - Le Sac sans fond (Мешок без дна) de Roustam KHAMDAMOV [fiction, 104 mn]

Prix et récompenses :
Prize "Triumf", 1996
Le Sac sans fond :
Prix spécial du Jury, Festival international du film de Moscou, Moscou (Russie), 2017
Meilleurs décors, Prix de la Guilde des historiens et critiques de cinéma, Moscou (Russie), 2017

Biographie
Peintre, décorateur, scénariste et réalisateur.
Né le 24 mai 1944 à Tachkent (Ouzbékistan soviétique).
Termine en 1969 la Faculté Réalisation du VGIK (atelier de Grigori Tchoukhraï).
Lauréat du Prix « Triomphe » (1996), lauréat du Grand Prix « Trésor National de la Nation ». Roustam Khamdamov est aussi peintre, à ce titre il a passé deux ans à Paris et a participé à de nombreuses expositions dans différents pays. En 2003, il devient l’un des premiers artistes, dans l’histoire russe, dont les œuvres ont été intégrés de leur vivant dans les collections de l’Ermitage (Saint-Pétersbourg). Les tableaux de Khamdanov se trouvent aussi à la Galerie Trétiakov (Moscou), au Musée Zimmerli de l’Université Rutgers (USA), à la Galerie Nationale de Ravenne (Italie) ainsi que dans des collections privées du monde entier.
Membre honoraire de l’Académie Russe des Beaux-Arts.
A participé (décors, costumes…) à des spectacles : « Le Pique-assiette » (2006 / Théâtre Maïakovski-Moscou), « Le malheur d’avoir trop d’esprit » au Théâtre de la Taganka (Moscou / 2007).
Auteur de films légendaires :" Mon coeur est dans les montagnes » (1967), « Anna Karamazoff » (1991), « Parallèles vocales » (2008) et « Diamants. Cambriolage » (2010).
 

Commentaires et bibliographie
- Rustam Khamdamov: Vocal Parallels (Vokal'nye paralleli), 2005 , Polina BARSKOVA, 2006, kinokultura.com
 
"Au début du mois de mars dernier, on tournait au studio de cinéma « Kazhakhfilm » les morceaux manquants du nouveau film de Roustam Khamdamov : "Les Parallèles Vocales". La majeure partie de l’œuvre fut tournée dans les années 1999 – 2000, mais le tournage fut arrêté, faute de financement. Quelques années plus tard, c’est le centre de production « GALA-TV » qui a entrepris d’aider le réalisateur à mener ce travail à sa fin. Le nom de Roustam Khamdamov est peu connu des spectateurs. Cela vient de ce que ce réalisateur a choisi une voie exigeante. Ses films ont la réputation d’être élitistes, de ne pas être compréhensibles de tous. Certains y voient un délire artistique. A l’époque soviétique, deux films de Khamdamov furent interdits. Le premier s’intitule "Mon cœur est à la montagne" et fut inspiré par la poésie russe du début du XX siècle dite de « l’âge d’argent ». Le second, "Les joies inattendues", a pour sujet le cinéma muet. Mais le plus célèbre long métrage de Roustam Khamdamov est sans conteste "Anna Karamazoff". Il associe de manière surprenante des comédiens aussi célèbres que Jeanne Moreau, Piotr Mamonov et Elena Vorobeï. Cette dernière collabora également, même si ce ne fut que pour une courte période, avec Khamdamov pour un autre film, également sur le thème du cinéma muet : "Esclave de l’amour". Lors du tournage, le réalisateur entra en conflit avec ses supérieurs et le travail fut repris par Nikita Mikhalkov. En ce qui concerne Elena Vorobeï, il est à noter qu’on peut désormais la voir interpréter des rôles de second plan dans des séries télévisées américaines comme, par exemple, "Les Sopranos". De son côté, Khamdamov a trouvé une nouvelle diva en la personne de Rinata Litvinova à qui il a confié un rôle dans "Les Parallèles Vocales". Sa seule présence révèle d’ailleurs que ce film n’a pas une visée commerciale. Rinata Litvinova, actrice fétiche de Kira Mouratova, désormais elle-même réalisatrice de films pour spectateurs avertis, n’est pas du genre à jouer dans un « block buster ».
"Les Parallèles Vocales" est un film sur l’art, sur la vie difficile des chanteurs d’opéra. On pourra voir dans ce film des acteurs comme Erik Kourmangaliev, Roza Djamanova, Araksia Davtian, Bibigoul Touleguenova, tous chantant des arias extraits de divers opéras."
Anna Assonova (Extrait du site KontinenT: koultoura http://www.continent.kz/2005/05/14.htm et traduit par Véra Kolessina)