Réalisatrice,
Scénariste,
Actrice
Née en 1897, Allemagne
 
Décédée en 1985
Aleksandra KHOKHLOVA
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Александра Сергеевна ХОХЛОВА
Aleksandra KHOKHLOVA
Extrait de la filmographie
 
Réalisatrice
1943 - Nous, de l’Oural (Мы с Урала) [fiction, 76 mn]
1941 - Descente dans un volcan (Случай в Вулкане) [fiction]
1930 - Sacha (Саша) [fiction, 1691 m]
1929 - L'Affaire des fermoirs (Дело с застежками) [fiction, 27 mn]
 
Scénariste
1930 - Sacha (Саша) de Aleksandra KHOKHLOVA [fiction, 1691 m]
 
Actrice
1966 - Une sale histoire (Скверный анекдот) de Aleksandr ALOV , Vladimir NAOUMOV [fiction, 102 mn]
1956 - La Garnison immortelle (Бессмертный гарнизон) de Zakhar AGRANENKO , Edouard TISSE [fiction, 98 mn]
1940 - Les Sibériens (Сибиряки) de Lev KOULECHOV [fiction, 90 mn]
1935 - Mort d’une sensation (Гибель сенцации) de Aleksandr ANDRIEVSKI [85 mn]
1933 - Le Grand Consolateur (Великий утешитель) de Lev KOULECHOV [fiction, 95 mn]
1927 - La Journaliste (Журналистка) de Lev KOULECHOV [fiction, 66 mn]
1926 - Dura Lex (По закону) de Lev KOULECHOV [fiction, 61 mn]
1925 - Le Rayon de la mort (Луч смерти) de Lev KOULECHOV [fiction, 105 mn]
1924 - Les Aventures extraordinaires de Mister West au pays des Bolcheviks (Необычайные приключения мистера Веста в стране большевиков) de Lev KOULECHOV [fiction, 95 mn]
1920 - Sur le front rouge (На красном фронте) de Lev KOULECHOV [fiction, 18 mn]
1917 - Le Tocsin (Набат) de Evgueni BAUER [fiction]

Auteur :

Biographie
Née Botkine le 4 octobre 1897 à Berlin (Empire allemand). Décédée le 22 août 1985 à Moscou (Russie soviétique).
Actrice, scénariste, réalisatrice et enseignante..
Issue d’une grande famille d’intellectuels moscovites. Par son père, elle est la petite-fille du docteur Sergueï Botkine qui a donné son nom à deux hôpitaux (Moscou et Saint-Pétersbourg) et la nièce du docteur Evguéni Botkine qui périt avec la famille impériale à Ekatérinbourg en juillet 1918. (1) Par sa mère, elle est la petite-fille du fameux collectionneur Paul Trétiakov, à l’origine de la Galerie Trétiakov..
Dès 1916, elle joue des petits rôles épisodiques au cinéma..
A partir de 1919, elle fait des études à le faculté Acteurs de l’Ecole d’Etat du Cinéma (futur VGIK). De 1920 à 1923, elle participe activement à l’Atelier cinématographique de Lev Koulechov qui devient ensuite son mari. Désormais, leurs deux noms sont inséparables. .
Son physique atypique –à cause de sa maigreur, les opérateurs la surnommaient « la pestiférée de Bombay »- limite sa carrière d’actrice : sur 10 films tournés entre 1920 et 1966, 7 sont réalisés par Koulechov. Ses rôles les plus marquants sont celui de la Comtesse dans « Les aventures extraordinaires de Mr West au pays des bolcheviks » (1924), Edith dans « Dura lex » (1926) et Dulcy dans « Le grand consolateur (1933), les trois pour Koulechov. Son jeu se distingue par une excentricité assumée, une gestuelle et des mimiques stylisées, une grande expressivité..
Entre 1929 et 1930 elle écrit deux scénarios. En 1929, elle tourne son premier film. Elle en réalise en tout 6 –le dernier en 1943..
En 1939, elle devient professeure au VGIK où elle enseigne pendant de nombreuses années la mise en scène..
Auteur de livres et de monographies sur le cinéma : « Principes de la mise eb scène chez L. Koulechov », « 50 ans dans le cinéma », « Articles. Matériaux »..
Artiste Emérite de la RSFSR en 1935..
(1) Le petit-fils de ce docteur de la famille impériale est Constantin Melnik (1927-2014) qui fut responsable des services secrets sous De Gaulle. A. Khokhlova était donc la cousine germaine de sa mère.
 

Commentaires et bibliographie
- Women film pioneers: Aleksandra Khokhlova Ana OLENINA, 2014, wfpp.columbia.edu
- By the Law Review Juliet Jacques, 2011, Cineaste Magazine
- Les origines du cinéma soviétique : un regard neuf , Myriam TSIKOUNAS, 1992, Cerf
 
 

Images et vidéos


© Музей Кино