Opérateur
Né en 1937, URSS (Russie)
 
Décédé en 1999
Gueorgui RERBERG
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Георгий Иванович РЕРБЕРГ
Georgi RERBERG
Extrait de la filmographie
 
Opérateur
1989 - Lossev (Лосев) de Viktor KOSSAKOVSKI [documentaire, 57 mn]
1986 - Plioumboum, ou un jeu dangereux (Плюмбум, или опасная игра) de Vadim ABDRACHITOV [fiction, 97 mn]
1985 - Pilote d'essai (Испытатель) de Ivan DYKHOVITCHNY [fiction, 25 mn]
1984 - Le Week-end (Время отдыха с субботы до понедельника) de Igor TALANKINE [fiction, 90 mn]
1981 - Pluie d'étoiles (Звездопад) de Igor TALANKINE [fiction, 92 mn]
1978 - Le Père Serge (Отец Сергий) de Igor TALANKINE [fiction, 101 mn]
1977 - Les Douze chaises (Двенадцать стульев) de Marc ZAKHAROV [fiction, 305 mn]
1976 - Mélodies des nuits blanches (Мелодии белой ночи) de Sergueï SOLOVIOV [fiction, 97 mn]
1975 - Bonjour, je suis votre tante! (Здравствуйте, я ваша тётя!) de Viktor TITOV [fiction TV, 98 mn]
1974 - Le Miroir (Зеркало) de Andreï TARKOVSKI [fiction, 108 mn]
1970 - Oncle Vania (Дядя Ваня) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 104 mn]
1969 - Un nid de gentilshommes (Дворянское гнездо) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 111 mn]
1967 - Le Bonheur d’Assia (История Аси Клячиной, которая любила, да не вышла замуж) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 99 mn]
1965 - Le Premier maître (Первый учитель) de Andreï KONTCHALOVSKI [fiction, 102 mn]

Biographie
Opérateur et scénariste russe et soviétique.
Né le 28 septembre 1937 à Moscou (URSS).
Décédé le 25 juillet 1999 à Moscou (Fédération de Russie).
Petit-fils (par sa mère) du grand violoncelliste Semion Kozoloupov (1884-1961).
Diplômé en 1960 du VGIK, section Opérateurs (classe de B. Voltchek). Il entre à Mosfilm. Son premier film est un coup de maître : « Le Premier Maître » (1965) d’A. Kontchalovski où déjà s’affirme sa très grande maîtrise du N&B. Il récidive avec le film suivant de Kontchalovski « Le Bonheur d’Assia » (1967 ; distribué seulement en 1989). La couleur lui réussit également comme on le voit avec « Un Nid de Gentilshommes » (1969) et « Oncle Vania » (1970), toujours de Kontchalovski.
Son chef-d’œuvre est incontestablement « Le Miroir » (1974) d’A. Tarkovski.
Il avait la réputation de devenir le co-auteur des films sur lesquels il travaillait. Ce qui explique peut-être son conflit avec Tarkovski pendant le tournage de « Stalker » en 1979. Il aurait dit : « Deux génies sur un plateau, c’est un de trop ». Comme la précieuse pellicule Kodak avait été détériorée au moment du développement en laboratoire et qu’il fallait retourner toutes les scènes déjà enregistrées, Tarkovski l’écarte au profit de l’opérateur A. Kniajinski. (1) Entre 1965 et 1997, il tourne en tout 33 films qui ne sont pas tous des films d’auteur. A noter : « Bonjour, je suis votre belle-mère » (1975) de V. Titov, « Les 12 chaises » (1977) de M. Zakharov, « Pluie d’étoiles » (1981) d’I. Talankine, « Le temps du repos, du samedi au dimanche » (1983) d’I. Talankine, « Plumbum ou Un jeu dangereux » (1986) de V. Abdrachitov. En 1984, il cosigne (avec A. Kaïdanovski) le scénario du court métrage « Iona ou l’artiste au travail » d’A. Kaïdanovski, inspiré par un texte d’Albert Camus.
(1) Voir à ce sujet le documentaire (partial) d’Igor Maïboroda « Rerberg et Tarkovski. L’envers du décor. » (2008).