Réalisateur,
Scénariste,
Acteur
Né en 1925, URSS (Russie)
 
 
Vladimir GORIKKER
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Владимир Михайлович ГОРИККЕР
Vladimir GORIKKER
Extrait de la filmographie
 
Réalisateur
1967 - Le Convive de pierre (Каменный гость) [fiction, 85 mn]
 
Scénariste
1967 - Le Convive de pierre (Каменный гость) de Vladimir GORIKKER [fiction, 85 mn]
 
Acteur
2015 - Vladimir Gorikker. Un genre rare (Владимир Гориккер. Редкий жанр) de Tatiana MALAKHOVA [documentaire, 40 mn]

Biographie
Né le 2 novembre 1925 à Moscou.
Vétéran de la Seconde Guerre mondiale. Metteur en scène soviétique et russe de théâtre et de cinéma, scénariste et enseignant.
Dès l’enfance se passionne pour le théâtre et la musique. A 9 ans il propose des spectacles de marionnettes pour ses camarades. A 11 ans il se produit, en qualité d’animateur et de récitant, à la Maison de l’Armée Rouge (Moscou), lors d’un concours d’amateurs ouvert aux enfants de militaires : il reçoit le premier prix. Il fait des études musicales dans une école d’élite (classe de piano) sous la direction d’Elena Gnessine, une des trois sœurs Gnessine qui ont donné leur nom à la prestigieuse Académie Russe de Musique. En 1939, il suit son père, nommé à Kiev responsable de l’Ecole Technique de Tanks. En 1941, suite à l’invasion allemande, il est évacué dans la ville de Koungour (Oural) où, pendant deux ans, il termine le lycée et continue de participer à des activités artistiques. Il organise également une brigade d’artistes avec des lycéens et des professionnels échoués à Koungour. Tous les spectacles, donnés au théâtre de la ville, sont affectés à la construction de batteries d’artillerie. En 1943, à 18 ans, il est appelé sous les drapeaux. Il sert dans des unités de chars.
En 1947, il termine la faculté d’acteurs de l’Ecole Supérieure de Théâtre Chtchepkine près du Théâtre Maly (Moscou) avec comme professeurs K. Zoubov, L. Deïkoune, A. Blagonravov et E. Tourtchaninov. En 1953, il termine, avec les félicitations, la Section Mise en scène de théâtre musical du GITIS (professeurs : N. Gortchakov,P. Lesley, I. Toumanov). En parallèle de ses études au GITIS (1951-1952), il enseigne à l’ecole Chtchepkine. De 1953 à 1956, auditeur des Cours Supérieurs de mise en scène près le Studio Mosfilm (1° promotion). Ses enseignants sont des maîtres remarquables du cinéma soviétique : M. Romm, G. Alexandrov, S. Youtkevitch, L. Trauberg, B. Barnet, I. Pyrev… Parmi ses condisciples : I. Talankine, G. Danélia, Ch. Abbassov, S. Mikaélian, A. Sery, G. Chtchoukine, I. Poplavskaïa… Simultanément, il travaille comme réalisateur à la Radio Centrale. Auteur de toute une série d’émissions distrayantes ainsi que de la mise en scène d’opéras de musiciens contemporains (« Les Trois Gros » de V. Roubine, « Le Bal Masqué » d’A. Artamonov, « Ermak » d’A. Kassianov) et de l’opéra chinois « Le Chant des Steppes ». Son court métrage de diplôme aux Cours Supérieurs « La Sonate de Beethoven » (1959) est diffusé sur les écrans nationaux. En 1959 il signe également la mise en scène de l’opéra « Faust » de Gounod au Théâtre Populaire du Palais de la Culture près de l’usine de moissonneuses-batteuses de Taganrog. Cette mise en scène reçoit le premier prix au Concours pansoviétique amateur et est même montée au Palais des Congrès du Kremlin. Le collectif de ce théâtre fait de Gorikker son metteur en scène honoraire et leur collaboration dure quelques années. En 1960, il réalise au Studio Mosfilm le téléfilm «La Musique de Verdi» d’après les nouvelles de K. Paoustovski «La Musique de Verdi» et «Vaillance».
De 1961 à 1966, il réalise aux Studios de Riga (Lettonie) les films musicaux «Mozart et Salieri » (1962), « Iolanta » (1963), « La Fiancée du Tsar » (1966). Au même moment, il enseigne à l’Ecole de Théâtre Chtchepkine, section acteurs, puis au GITIS. De 1965 à 1990, il émarge aux Studios Gorki (Moscou) et au Studio Mosfilm. Il réalise plusieurs films musicaux : « Le Convive de pierre » (1967) « L’Etoile de l’Ecran » (1974), « Sous les Toits de Montmartre » (1975), « Cloches d’Automne »(1979) et « Revue en Argent » (1982). En 1970, aux Studios Azebaïdjanfilm, il réalise le film opéra « Sévil », musique de F. Arimov d’après le récit de Djaffar Djabbarla.
Membre de l’Union des Cinéastes à partir de 1963. Membre de la Guilde des Réalisateurs. Membre de la Guilde des Scénaristes. Depuis 2002, membre de l’Académie Nationale des Arts et Sciences du Cinéma de la Fédération de Russie.