Dmitri KOURTCHATOV
Дмитрий КУРЧАТОВ
Dmitry KURCHATOV
Sergueï NOURMAMED
Сергей НУРМАМЕД
Sergey NURMAMED
Russie, 2016, 86mn 
documentaire
Les Juifs russes. Première partie. Avant la révolution
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Русские евреи. Фильм первый. До революции.

 

 Russian jews. First film. Before the revolution

 Russkie evrey. Film pervyi. Do revoliutsii

 
Réalisation : Dmitri KOURTCHATOV (Дмитрий КУРЧАТОВ), Sergueï NOURMAMED (Сергей НУРМАМЕД)
Scénario : Aleksandr OURJANOV (Александр УРЖАНОВ), Leonid PARFIONOV (Леонид ПАРФЕНОВ), Anastassia VALEEVA (Анастасия ВАЛЕЕВА)
 
Interprétation
Leonid PARFIONOV (Леонид ПАРФЕНОВ)
 
Images : Vadim DEYEV (Вадим ДЕЕВ), Sergueï NOURMAMED (Сергей НУРМАМЕД)
Musique : Anna SOLOVIEVA (Анна СОЛОВЬЕВА)
Montage : Dmitri KOURTCHATOV (Дмитрий КУРЧАТОВ)
Produit par : Evguenia BOGDANOVITCH (Евгения БОГДАНОВИЧ), Leonid PARFIONOV (Леонид ПАРФЕНОВ)
Production : Фонд «Генезис», студия «Намедни», ЦДК / Fondation "Genesis", studio "Namedni", TsDK
Recettes en Russie : 0.0531 million(s) de dollars
Date de sortie en Russie : 14/04/2016
 

Synopsis
Dans ce premier film d’une trilogie à venir, le narrateur accompagne le spectateur depuis Kiev, « la mère des villes russes » où dès le XI° siècle il y avait déjà un quartier juif, jusqu’à Saint-Pétersbourg (Pétrograd), la capitale de la Russie avant la Révolution. Sous Catherine II (1762-1796), la Russie devint le pays ayant la plus grande population juive. Mais, à partir du XIX° siècle, ces allogènes, « différents de tous et se considérant tous comme différents des autres », surmontent leur isolation volontaire. Le film raconte comment se sont arrachées à leur communauté de futures célèbres personnalités : riches financiers et industriels, savants, artistes, révolutionnaires. Comment le mot russe « pogrom » est entré dans les langues étrangères du monde entier. Le film aborde aussi « L’Affaire Beïlis » et la première vague d’émigration. Il y est également question des partis politiques, les Socialistes-Révolutionnaires et les Bolcheviks, qui ébranlèrent le régime tsariste et des proches compagnons de lutte de Lénine qui bousculèrent l’histoire du pays en Octobre 1917. Les deux films suivants parleront du destin ultérieur des « Juifs russes » et de la prise de conscience de leur identité en Russie et en dehors d’elle.
 

Sélections dans les festivals :
- Festival international du film "Molodist", Kiev (Ukraine), 2017
- Festival international du film "Molodist", Kiev (Ukraine), 2016