Yakov PROTAZANOV
Яков ПРОТАЗАНОВ
Yakov PROTAZANOV
URSS, 1929, 65mn 
Noir et blanc, muet, fiction
Les Grades et les hommes
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Чины и люди

 

 Chiny i Lyudi

 Chiny i Lyudi

Sous titre russe : Чеховский альманах
 
Réalisation : Yakov PROTAZANOV (Яков ПРОТАЗАНОВ)
Scénario : Oleg LEONIDOV (Олег ЛЕОНИДОВ), Yakov PROTAZANOV (Яков ПРОТАЗАНОВ)
D'après trois nouvelles de Tchekhov : Anna sur le cou (Анна на шее), La mort du fonctionnaire (Смерть чиновника), Le caméleon (Хамелион)
 
Interprétation
N. CHTCHERBAKOV (Н. ЩЕРБАКОВ)
Vladimir ERCHOV (Владимир ЕРШОВ)
Ivan MOSKVINE (Иван МОСКВИН)
A. PETROVSKI (А. ПЕТРОВСКИЙ)
Vladimir POPOV (Владимир ПОПОВ)
Viktor STANISTYNE (Виктор СТАНИЦЫН)
Maria STRELKOVA (Мария СТРЕЛКОВА)
Mikhaïl TARKHANOV (Михаил ТАРХАНОВ)
Daniil VVEDENSKI (Даниил ВВЕДЕНСКИЙ)
 
Images : Konstantin KOUZNETSOV (Константин КУЗНЕЦОВ)
Décors : Vladimir EGOROV (Владимир ЕГОРОВ)
Production : Mejrabpom
 

DVD avec sous-titres
Editeur : Bach Films

Synopsis
Le film comporte trois parties, chacune étant inspirée par une nouvelle de Tchékhov;

1ère partie La Croix de Sainte Anne (Анна на шее) Le film débute par une belle et étrange scène de mariage. La jeune fille, Anna, est triste et résignée, l’époux, Modest Alekceevitch, beaucoup plus âgé, est manifestement satisfait. Anna vivait avec son père, bon mais alcoolique et ses deux jeunes frères. En acceptant d’épouser un vieux mais riche fonctionnaire, elle pensait pouvoir facilement subvenir aux besoins de sa famille. Mais c’était sans compter sur la sévérité et l’avarice de son mari. Pourtant, pour bien figurer auprès des notables de la ville, Modest Alekseevitch donne de l’argent à Anna pour qu’elle s’achète une robe de bal. Le succès d’Anna est éclatant. Mais la triste vie conjugale d’Anna, ponctuée de bals éblouissants continue. Modest Alekseevitch obtient sa décoration de la croix de Sainte-Anne et Anna ne voit pas la misère dans laquelle s’enfoncent son père et ses deux frères.

2e partie La Mort d’un fonctionnaire Le fonctionnaire Tcheriakov et sa femme sont assis au deuxième rang d’une salle de concert et regardent un ballet. Visiblement non habitué à ce genre de spectacle, Tchériakov finit par accepter la pomme que lui tend sa femme et se met à la dévorer. Mais le voilà qu’il éternue la bouche pleine sur le dos d’un général assis juste devant lui. Celui-ci, sans même se retourner, s’essuie délicatement la nuque. Mais voilà que Tchériakov affolé par son geste maladroit veut s’excuser empêchant le général de regarder le spectacle. Sûr que celui-ci n’a pas compris à quel point il regrette son acte, il va pendant l’entracte interrompre une conversation que le général a avec une dame. Et le général a beau dire qu’il a oublié l’incident, notre fonctionnaire n’en est pas convaincu. La nuit qui suit, il ne dort pas et dès le matin il va assiéger le bureau du général pour s’excuser en bonne et due forme. Bien entendu il ne fait qu’exaspérer le général. Après une journée de vains efforts il s’allonge sur un canapé dont il ne se relèvera pas.

3e partie : Le Caméléon Un jeune homme mange dans la rue tout en jouant avec un petit chien qui soudain lui mord le doigt. Furieux, le jeune homme le poursuit et finit par le saisir et montre son doigt aux passants tout en se plaignant très fort. Deux agents de police s’approchent et le plus gradé commence à rédiger un procès verbal contre le propriétaire du chien. Mais qui est le propriétaire ? C’est le général dit un passant, aussitôt l’agent de police change d’attitude et rend le jeune homme responsable de l’incident. Mais après tout ce chien n’est peut-être pas celui du général …
 

Sélections dans les festivals :
- Talents soviétiques - Collection Arkeion, Paris (France), 2019
- Journées du cinéma muet de Pordenone, Pordenone (Italie), 2014
- Festival ''Cinéma et littérature'', Gatchina (Russie), 2010
- Séminaire Protazanov, Moscou (Russie), 2007
- Europalia Russia 2005, Bruxelles (Belgique), 2005

Images et vidéos
 

La Mort d'un foctionnaire


Le Caméléon