Sergueï LOZNITSA
Сергей ЛОЗНИЦА
Sergey LOZNITSA
Russie, 2013, 20mn 
Noir et blanc, documentaire
La Lettre
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Письмо

 

 Letter

 Pismo

 
Réalisation : Sergueï LOZNITSA (Сергей ЛОЗНИЦА)
Scénario : Sergueï LOZNITSA (Сергей ЛОЗНИЦА)
Images : Pavel KOSTOMAROV (Павел КОСТОМАРОВ)
Ingénieur du son : Vladimir GOLOVNITSKI (Владимир ГОЛОВНИЦКИЙ)
 

DVD avec sous-titres
Editeur : Potemkine. 2017. Titre : Sergeï Loznitsa, documentaires.
DVD1
1996 Today We Are Going To Build A House (28') - restauré / version 2K
2000 L’Attente (The Train Stop) (25') - restauré / version 2K
2001 La colonie (The Settlement) (79') - restauré / version 2K
2013 Letter (21')
DVD 2
2002 Portrait (28') - restauré / version 2K
2003 Paysage (Landscape) (60')
2004 L'Usine (Factory) (30') - restauré / version 2K
2006 Artel (30')
Suppléments : Entretien avec Arnaud Hée (11')

Synopsis
Dans une contrée nimbée d’une lumière féerique, deux hommes apparaissent comme par magie dans un éclair de lumière. Un effet à la Méliès qui place ce film de Loznitsa sous le sceau de l’enfance, celle du cinéma, mais aussi celle d’un conte merveilleux tout en images, peuplé d’êtres qui habitent en simplicité un monde étranger. Tout rayonne en harmonie avec la nature. (http://blog.cinemadureel.org/wp-content/uploads/2013/03/J7-OK.pdf)
 

Commentaires et bibliographie
Letter. Sergei Loznitsa, Sébastien MAGNIER, blog.cinemadureel.org/, 2013
 
Dans un noir et blanc splendide dans lequel le halo autour du blanc évoque à la fois la brume campagnarde et la qualité fantomatique de ces âmes, un groupe d’hommes et de femmes vaque à ses occupations, caressant une vache qui s’attarde près du perron d’une grande maison de bois, fumant à l’extérieur, écoutant l’un des leurs jouer de l’accordéon. Ce métrage tourné il y a dix ans devant un asile psychiatrique rural du Nord-Ouest de la Russie rappelle La Colonie du même Loznitsa (2001), mais il en creuse l’étrangeté par un parti-pris sonore saisissant : à la fois très présent et feutré, le son non-dialogué, au lieu de bâillonner ces figures énigmatiques, amplifie leur envergure, les rendant emblématiques. L’intention avouée de Loznitsa de parvenir par son cinéma, qu’il soit documentaire ou fictionnel, à « décrire le phénomène de l’homo sovieticus et son territoire natif », transmet avec force, par des voies d’abord sensorielles, un alliage de souffrance et d’anonymat, une matière sonore gonflée d’histoires individuelles violentes, jamais racontées, comme si un désespoir séculaire interdisait qu’elles soient un jour articulées. (Charlotte Garson) http://www.cinemadureel.org/fr/programme/competition-internationale-courts-metrages/letter http://www.imdb.com/title/tt2618216/

Sélections dans les festivals :
- Intégrale Sergueï Loznitsa au Centre Pompidou et carte blanche au réalisateur, Paris (France), 2020
- Festival international du film documentaire d'Amsterdam : IDFA, Amsterdam (Pays-Bas), 2016
- Festival international du film documentaire et du court-métrage de Cracovie : KKF, Cracovie (Pologne), 2014
- Festival international du film "Festroia", Setubal (Portugal), 2014
- Festival du film de Gand, Gand (Belgique), 2013
- Festival international de films documentaires : Cinéma du réel, Paris (France), 2013
- Festival international du film de Rotterdam, Rotterdam (Pays-Bas), 2013
- Festival international du film documentaire et du court-métrage de Cracovie : KKF, Cracovie (Pologne), 2013
- Festival national des premiers films "Dvijenie", Omsk (Russie), 2013
- Festival international du cinéma Tarkovski "Le Miroir", Ivanovo (Russie), 2013

Images et vidéos