Aleksandr MEDVEDKINE
Александр МЕДВЕДКИН
Aleksandr MEDVEDKIN
URSS, 1934, 66mn 
Noir et blanc, muet, fiction
Le Bonheur

Les Grippe-sous / Les Accapareurs

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Счастье

 

 Happiness / Money-Grubbers

 Schastie

Sous titre russe : Стяжатели
 
Réalisation : Aleksandr MEDVEDKINE (Александр МЕДВЕДКИН)
Scénario : Aleksandr MEDVEDKINE (Александр МЕДВЕДКИН)
 
Interprétation
Alena EGOROVA (Алена ЕГОРОВА) ...Anna, la femme de Kmyr
Lidia NENACHEVA (Лидия НЕНАШЕВА)
Vladislav OUSPENSKI (Владислав УСПЕНСКИЙ)
Piotr ZINOVIEV (Пётр ЗИНОВЬЕВ) ...Kmyr
 
Images : Gleb TROYANSKI (Глеб ТРОЯНСКИЙ)
Décors : Alekseï OUTKINE (Алексей УТКИН)
Production : Moskinokombinat
Date de sortie en Russie : 15/03/1935
 

A noter :
Le film a été découvert à l'Ouest grâce au Tombeau d'Alexandre de Chris Marker, et c'est un film en hommage au "ciné-train". Mis en au point en 1932, le "ciné-train" est une unité de production qui parcourt l'URSS. Avec sa caméra, le réalisateur filme ouvriers ou paysans et projette le lendemain le film développé et monté dans son train dans le but d'améliorer leur travail et de participer à la grandeur de la Russie post révolutionnaire. C'est de là qu'est né le Bonheur. Pas vraiment un documentaire, c'est davantage un film poétique et pamphlétaire à l'idéologie certes un peu simpliste et à la trame narrative sommaire mais il fait preuve d'une inventivité rarement égalée, d'un style unique et décapant qui fait de lui un petit chef d'oeuvre.
http://www.ecranlarge.com/movie_review-read-14891-33411.php

DVD avec sous-titres
Editeur : Arte Video
Editeur : Bach Films
Editeur : Editions Montparnasse. 2009.
VO sous-titres : FR
VF
Editeur : Ruscico (Hyperkino). 2010.
DVD Hyperkino
Disc 1 film with optional subtitles : EN FR AL ES PO
DVD available on the English site www.moviemail-online.co.uk

Synopsis
Kmyr, sa femme Anna et le grand-père vivent pauvrement à côté de leur riche voisin Foka. Le grand-père meurt en voulant aller dérober des gâteaux chez le voisin. Kmyr, qui doit emprunter l’argent nécessaire à l’enterrement est ensuite chassé par sa femme qui l’envoie chercher le bonheur. Il trouve une bourse avec de l’argent, achète un cheval, un petit chien, un arbre et des semences. Mais cela ne suffit pas, les autorités de la région, le clergé et l’armée se partagent tout le bénéfice de la moisson. Alors, désespéré, Kmyr commence à construire son propre cercueil. Mais dénoncé par Foka, il est arrêté et conduit à la guerre. A son retour la vie à la campagne a complètement changé. La collectivisation des terres est commencée, les paysans ont créé une coopérative et Anna conduit un tracteur. Mais Kmyr ne peut s’habituer aux changements et, mauvais travailleur, il est à nouveau chassé par sa femme. En partant il sauve le bétail que le riche Foka voulait brûler. Félicité par le secrétaire, Kmyr retrouve la confiance de sa femme, et ils partent ensemble à la ville pour lui acheter un costume neuf.
 

Commentaires et bibliographie
Deux fables socialistes d’Alexandre Medvedkine, Catherine GERY, Presses de l'Inalco, 2016
Le kinoskaz ou « dit » cinématographique : quelques principes théoriques pour un genre nouveau, Catherine GERY, Presses de l'Inalco, 2016
Happiness [Счастье, director : Aleksandr MEDVEDKIN, 1934], Elise THORSEN, Theodora Kelly TRIMBLE, rusfilm.pitt.edu, 2012
Camp Cinema : Russian Style, rusfilm.pitt.edu, 2012
Кинокэмп по-русски, Andrew CHAPMAN, , 2012
Le Bonheur de Aleksandr MEDVEDKINE, Olivier BITOUN, dvdclassik.com, 2009
Entre la chambre à coucher et le chantier Trois DVD soviétiques des années trente. Éditions Montparnasse., Emile BRETON, humanite.fr, 2009
Happiness [Счастье], rusfilm.pitt, 2003
Les origines du cinéma soviétique : un regard neuf, Myriam TSIKOUNAS, Cerf, 1992
 
«Réalisée à une époque où le genre était florissant en URSS, cette comédie est cependant unique par son humour caustique et son invention visuelle mis au service du burlesque le plus débridé : situation farfelue, charges satiriques, personnages typés en marionnettes, gesticulation chaplinesque de Kmyr, le tout s’inscrivant dans la lignée de Gogol et Meyerhold» Marcel Martin cité par le Dictionnaire des films (Larousse)

Le commentaire de Kinoglaz :
Le Bonheur est d’abord une comédie-farce pleine de gags drôles et efficaces. L’idéologie sous-jacente est claire : avant la collectivisation les paysans sont pauvres et exploités après ils peuvent s’épanouir dans leur travail, manger à leur faim et même s’offrir des fruits et aller s’acheter des vêtements en ville. Cependant le réalisateur nuance le message en rappelant sans cesse que le bonheur ne dépend pas aussi clairement qu’on pourrait le croire du système social mais qu’il dépend aussi de chacun. Le héros principal dit lui-même qu’il était inadapté à l’ancienne organisation sociale mais qu’il ne l’est pas moins à la nouvelle. Visiblement sa paresse n’est pas la seule raison. Le personnage n’est pas suggéré antipathique et c’est lui qui sauvera les animaux du village de l’incendie provoqué par le koulak. Les riches et les popes n’ont pas que des défauts. C’est le riche du village qui saura arrêter le tracteur avant qu’il ne tombe dans le ravin. Quant au pope il n’hésitera pas à venir tenter d’empêcher Kmyr de se suicider. Parallèlement les paysans ne sont pas tous sans défauts, hors le héros principal devenu encore plus paresseux après la collectivisation, on voit un « tractoriste » faire tourner son tracteur en rond, au lieu de l’arrêter, pour lui permettre d’aller chercher une bouteille de vodka dont la présence incongrue en plein champ ne semble pas l’inquiéter. Le manque de formation de ces nouveaux ouvriers agricoles est également dénoncé, notamment dans le gag qui montre qu’aucune des personnes présentes n’est capable d’arrêter le moteur du tracteur, tous essaient en vain de l’empêcher d’avancer.

Sélections dans les festivals :
- Talents soviétiques - Collection Arkeion, Paris (France), 2019
- Festival international du film d'Amiens, Amiens (France), 2018
- Festival international du film d'histoire de Pessac, Pessac (France), 2018
- Festival de films russes Kinorama au cinéma Royal de Biarritz, Biarritz (France), 2018
- Festival international du film de Moscou, Moscou (Russie), 2016
- Festival de films ''L'Europe autour de l'Europe'', Paris (France), 2012
- Festival de films russes : Spoutnik au dessus de la Pologne, Varsovie (Pologne), 2012
- Russian film symposium. Université de Pittsburgh, Pittsburgh (USA), 2012
- Festival "Polka. Le cinéma libéré", Moscou (Russie), 2011
- Epopée russe à l'Institut de l'image d'Aix en Provence, Aix en Provence (France), 2010
- Festival international du film d'Aubagne, Aubagne (France), 2008
- Festival ouvert de cinéma russe Kinotavr, Sotchi (Russie), 2007
- Festival Univerciné Russe de Nantes, Nantes (France), 2001