Aleksandr DOVJENKO
Александр ДОВЖЕНКО
Aleksandr DOVZHENKO
URSS, 1928, 93mn 
Noir et blanc, muet, fiction
Arsenal
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Арсенал

 

 Arsenal

 Arsenal

Sous titre russe : Январское восстание в Киеве в 1918 г. (Révolte de janvier 1918 à Kiev)
 
Réalisation : Aleksandr DOVJENKO (Александр ДОВЖЕНКО)
Scénario : Aleksandr DOVJENKO (Александр ДОВЖЕНКО)
 
Interprétation
Amvrossi BOUTCHMA (Амвросий БУЧМА) ...Un soldat allemand
Nikolaï KOUTCHINSKI (Николай КУЧИНСКИЙ)
Piotr MASSOKHA (Пётр МАСОХА)
O. MERLATTI (О. МЕРЛАТТИ)
Nikolaï NADEMSKI (Николай НАДЕМСКИЙ) ...fonctionnaire , nationaliste
Semion SVACHENKO (Семён СВАШЕНКО) ...Timoch
 
Images : Daniil DEMOUTSKI (Даниил ДЕМУЦКИЙ)
Décors : Iossif CHPINEL (Иосиф ШПИНЕЛЬ)
Musique : Igor BELZA (Игорь БЭЛЗА)
Production : VUFKU (Odessa) (ВУФКУ (Одесса))
Restauration : Mosfilm (1972), musique de V. Ovtchinnikov
Date de sortie en Russie : 25/02/1929
 
Sites : Allociné, IMDb
Sortie VOD ou DVD en France : 2003-02-11, Site

DVD avec sous-titres
Editeur : Bach Films.
Sous-titres : FR
Editeur : Image Entertainment
Editeur : Editions Montparnasse. 2009.
Sous-titres : FR

Synopsis
Ukraine, 1918. La misère règne aussi bien à la campagne qu’en ville. Le pouvoir est aux mains d’un gouvernement provisoire qui défend les intérêts de la bourgeoisie. Timoch, récemment rentré du front, travaille dans l’usine Arsenal de Kiev et s’inscrit au parti bolchevik. Il dénonce au Congrès panukrainien la politique du gouvernement. L’usine Arsenal devient le centre de l’organisation armée des ouvriers révolutionnaires de Kiev. C’est l’insurrection. Les ouvriers défendent héroïquement leur usine contre les cosaques au service du pouvoir. Le combat est inégal, et bientôt les ouvriers n’ont plus de munitions, ils sont sauvagement massacrés. Timoch est encerclé par les contre révolutionnaires ; dans une scène devenue mondialement célèbre, il ouvre sa chemise et tend sa poitrine nue aux ennemis. Mais, comme si il était invincible, les balles ne l’atteignent pas.
 

Commentaires et bibliographie
Arsenal (1928) Alexandre Dovjenko, Olivier BITOUN, dvdclassik.com, 2009
Entre la chambre à coucher et le chantier Trois DVD soviétiques des années trente. Éditions Montparnasse., Emile BRETON, humanite.fr, 2009
Monumental Sculptures in Soviet Cinema of the 1920s, Evgueni MARGOLIT, Kinokultura, 2009
Les origines du cinéma soviétique : un regard neuf, Myriam TSIKOUNAS, Cerf, 1992
Arsenal (1928) Alexandre Dovjenko, Ciné-club de Caen,
 
Commentaire du réalisateur :
Arsenal tient une grande place dans mon activité de cinéaste. J’ai écrit moi-même le scénario de ce film en deux semaines et je l’ai réalisé en six mois.
Arsenal a un caractère politique nettement accusé. J’y ai fait œuvre, en premier lieu, de militant politique. Je m’étais tracé un double but : combattre le nationalisme et le chauvinisme réactionnaires ukrainien et chanter et glorifier la classe ouvrière ukrainienne qui avait accompli la révolution socialiste. Dans les circonstances et les conditions du moment, je considérais ces tâches comme les plus importantes pour moi. Incapable encore, pendant cette période, d’étayer théoriquement mes recherches formelles, j’agissais souvent comme le fait le combattant en pleine bataille, sans me soucier si les coups que j’assénais étaient ou non conformes aux règles. Si l’on m’avait alors demandé comment je travaillais, et ce que je pensais, j’aurais pu répondre, comme Courbet l’avait fait à une dame qui lui avait demandé à quoi il pensait quand il peignait un tableau : « Madame, je ne pense pas, je suis en proie à l’émotion ». Cette émotion pénètre aussi toutes mes œuvres. Elle est suscitée par l’élan invincible de la révolution et de ses grandes forces créatrices.

Autre commentaire : "Le plus grand mérite de Dovjenko comme scénariste et comme metteur en scène est qu’il a su lier de façon organique la forme et le contenu. Le sujet a trouvé un style et une forme admirables à l’écran. L’originalité des procédés esthétiques pour la présentation du matériel utilisé est littéralement inépuisable.
Il suffit de se souvenir des images de la première partie. Pas de dynamique extérieure : les portraits figés de la mère, du moujik, dans leur mobilité, passent devant nous en quelques secondes et nous rappellent plutôt des photographies faites avec une grande maîtrise. Mais en même temps, elles sont pleinement justifiées du point de vue cinématographique. Quelle maîtrise étonnante dans la science de la disposition des lumières, de la caractérisation des personnages, du montage, des angles de prise de vues! Dovjenko prive ces images de toute dynamique (...) il n’y a plus de mouvement, seule la photographie reste, et en même temps, par les procédés cités plus haut, il les transforme en une œuvre authentiquement artistique et cinématographique. Il y a là de quoi apprendre. Cependant, il y a un « mais » sur lequel il faut porter son attention. Ce film a été fait pour des spectateurs qualifiés. Si les spectateurs veulent totalement comprendre Arsenal, il leur faut une culture et une préparation. (…) Dovjenko, séduit par la forme, la complique tant quelquefois, qu’elle se détache presque du contenu."
Henri Barbusse, 1929

Sélections dans les festivals :
- Festival international du film d'histoire de Pessac, Pessac (France), 2018
- Festival du Film de Cottbus - Festival de Cinéma Est-européen, Cottbus (Allemagne), 2017
- Un Week-end à l'Est, Paris (France), 2017
- Octobre de la tempête aux soupirs. Centenaire de la révolution russe au Cinématographe de Nantes, Nantes (France), 2017
- Fondation Jérôme Seydoux. Octobre 1917, une révolution en images, Paris (France), 2017
- Institut Lumière - Centenaire de la révolution d'octobre 1917, Lyon (France), 2017
- Cycle de cinéma ukrainien au MuCEM, Marseille (France), 2014
- Journées du cinéma muet de Pordenone, Pordenone (Italie), 2013
- Journées cinématographiques dionysiennes, Saint Denis (France), 2012
- Cycle l'avant-garde russe : 1924-1930, Grenoble (France), 2011
- Europalia Russia 2005, Bruxelles (Belgique), 2005
- Sortie VOD ou DVD en France du film :, Différentes villes (France), 2003

Images et vidéos