Alexandre SOKOUROV
Александр СОКУРОВ
Alexandre SOKUROV
Russie, 1999, 102mn 
Couleur, fiction
Moloch
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Молох

 

 Molokh

 Molokh

 
Réalisation : Alexandre SOKOUROV ( Александр СОКУРОВ)
Scénario : Youri ARABOV (Юрий АРАБОВ)
 
Interprétation
Leonid MOZGOVOI (Леонид МОЗГОВОЙ) ...Hitler
Elena ROUFANOVA (Елена РУФАНОВА) ...Eva Braun
Irina SOKOLOVA (Ирина СОКОЛОВА) ...Göbbels
Elena KRAMER (Елена КРАМЕР) ...Magda Göbbels
Vladimir BOGDANOV (Владимир БОГДАНОВ)
Anatoli CHVEDERSKI (Анатолий ШВЕДЕРСКИЙ)
Lev ELISSEEV (Лев ЕЛИСЕЕВ)
Sergueï RAJOUK (Сергей РАЖУК)
 
Décors : Sergueï KOKOVKINE (Сергей КОКОВКИН)
Production : Lenfilm, Zero Films
 
Sites : Page sur Allociné, page sur IMDb
Date de sortie en France : 1999-10-13, Site

Prix et récompenses :
Meilleur scénario Youri ARABOV , Festival de Cannes, Cannes (France), 1999
Meilleur scénario Youri ARABOV , Prix de la Guilde des historiens et critiques de cinéma, Moscou (Russie), 1999
Meilleure image Alekseï FEDOROV , Anatoli RODIONOV , Prix de la Guilde des historiens et critiques de cinéma, Moscou (Russie), 1999
Meilleur rôle féminin Elena ROUFANOVA , Prix de la Guilde des historiens et critiques de cinéma, Moscou (Russie), 1999
Meilleur rôle masculin Leonid MOZGOVOI , Prix de la Guilde des historiens et critiques de cinéma, Moscou (Russie), 1999
Grand prix du Festival "Kinotavr", 1999

DVD avec sous-titres
Editeur : Films sans frontières

Synopsis
Sur les terrasses d’une forteresse, en pleine montagne, une femme déambule, nue, seule, dans un désoeuvrement dont on ne sait s’il est ennui ou volupté. L’arrivée d’Adi, alias Hitler et de ses proches, Bormann, général des SS, Goebbels, ministre de la Propagande, et son épouse Magda, permet d’identifier la femme mystérieuse : c’est Eva Braun, la compagne du Führer, hôtesse de la demeure bavaroise de Hitler, Berchtesgaden. On assiste alors à une journée de repos de l’élite nazie, repas sophistiqués, promenade en montagne, projection d’un film sur la bataille en cours de Stalingrad : c’est l’année 1942. L’atmosphère lourde qui plombe le tableau de la vie intime du dictateur suggère la dérisoire monstruosité du régime, dont le héros est un personnage minuscule dévoré par ses peurs. Hitler est un nouveau « Moloch », cette improbable divinité cananéenne, tyran sanguinaire, dont la vie se nourrit insatiablement des sacrifices de masse des enfants de son peuple.
 

Commentaires et bibliographie
Alexandre Sokourov, François ALBERA, Michel ESTEVE, CinémaAction, Editions Charles Corlet, 2009
Прорва. Образ пространства в современной кинодраматургии, Elena GRATCHEVA, seance.ru, 2009
90-е. Кино, которое мы потеряли, Larissa MALIOUKOVA, Зебра Е ; 2007 г., 2007
Moloch d’Aleksandr Sokourov, Marion FROGER, Ciné-Bulles, vol. 18, n° 4, 2000, p. 48-49., 2000
Молох «Сеансу» отвечают…, Groupe d'auteurs, seance.ru, 1999
«В замке Клингзора тоскует любящая душа…». С Юрием Арабовым беседует Ирина Любарская, Interview, seance.ru, 1999
Les Nazis intimes [Sur Moloch d'Alexandre Sokourov], horschamp.qc.ca, 1998
 
Une journée dans le « nid d'aigle » -Kehlsteinhaus - de l'homme de pouvoir, qui a déjà accompli son horrible et catastrophique travail de destruction sur le monde et sur lui-même. Les personnages de cette parabole portent des noms tristement historiques : Adolf Hitler, Eva Braun, Joseph et Magda Goebbels, Martin Bormann... Hitler est présenté comme un produit de la décadence de toute cette époque et de sa culture de guerre qui détruit les âmes et les corps de ceux qui les dirigent. Parmi ces images monochromes de pourrissement, seule contraste celle d'Eva Braun. La voix de l'amour, anxieux et désespéré, voix de la nature elle-même, s'oppose aux dialogues absurdes, au rituel castrateur des relations. Cette voix de la femme humiliée mais encore agissante mène le thème tragique vers un duo amoureux de deux personnages : Adi et Eva. Premier film de Sokourov joué principalement par des acteurs professionnels de Saint-Pétersbourg, dont le célèbre acteur au talent de caméléon, Leonid Mozgovoy, qu'on peut admirer aussi dans le rôle d'Anton Tchékhov dans La Pierre et dans Taurus.

Sélections dans les festivals :
- Festival du film russe à Paris, Paris (France), 2020
- Rétrospective Alexandre Sokourov Aix en Provence / Marseille, Aix en Provence (France), 2015
- Festival de films ''L'Europe autour de l'Europe'', Paris (France), 2015
- Les Maîtres russes, Montréal (Canada), 2012
- Soirées du cinéma russe de Bordeaux, Bordeaux (France), 2012
- Cycle Alexandre Sokourov au cinéma Grand Action, Paris (France), 2012
- Festival international du film d'Haïfa, Haïfa (Israël), 2012
- Festival de Cinéma Européen Indépendant VOICES, Vologda (Russie), 2011
- Alexandre Sokourov : des pages cachées, Paris (France), 2010
- Festival de cinéma russe ''Premières de Moscou'', Moscou (Russie), 2008
- Festival Univerciné Russe de Nantes, Nantes (France), 2005
- Festival Univerciné Russe de Nantes, Nantes (France), 2000
- Festival de Cannes, Cannes (France), 1999
- Sortie en France en salle du film :, Différentes villes (France), 1999-10-13
- Prix de la Guilde des historiens et critiques de cinéma, Moscou (Russie), 1999

Images et vidéos