Igor MINAIEV
Игорь МИНАЕВ
Igor MINAIEV
Russie / France, 2002, 117mn 
Couleur, fiction
Les Clairières de lune
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Лунные поляны

 

 Lunnye polyany

 Lunnye polyany

 
Réalisation : Igor MINAIEV (Игорь МИНАЕВ)
Scénario : Olga MIKHAILOVA (Ольга МИХАЙЛОВА), Igor MINAIEV (Игорь МИНАЕВ)
 
Interprétation
Aleksandr BERDA (Александр БЕРДА)
Alissa BOGART (Bogatcheva) (Алиса БОГАРТ (Богачева) ) ...Nina
Natalia CHOSTAK (Наталья ШОСТАК)
Andreï KOUZITCHEV (Андрей КУЗИЧЕВ) ...Andreï
Sergueï LOSSEV (Сергей ЛОСЕВ)
Igor MINAIEV (Игорь МИНАЕВ)
Andreï TOLOUBEEV (Андрей ТОЛУБЕЕВ)
Viktoria TOLSTOGANOVA (Виктория ТОЛСТОГАНОВА) ...Amie de Nina, maîtresse de Andreï
 
Images : Vladimir PANKOV (Владимир ПАНКОВ)
Musique : Anatoli DERGATCHEV (Анатолий ДЕРГАЧЕВ)
Produit par : Vladilen ARSENIEV (Владилен АРСЕНЬЕВ)
Production : Artcam International
 
Date de sortie en France : 2009-05-06, Site

Prix et récompenses :
Grand prix du festival Kinoshock-2002

Synopsis
A Saint-Pétersbourg, à l'époque des nuits blanches, Nina, une jeune femme d’une trentaine d’années, enterre sa mère. La cérémonie est l’occasion, pour Nina, de retrouver son frère Andreï qui vit ailleurs et vient assister aux funérailles. Andreï a quitté la maison familiale dix ans auparavant, pour éviter que ses parents ne découvrent sa relation incestueuse avec sa sœur. Malgré leurs efforts pour oublier le passé, leur désir renait et trouble à nouveau leurs relations. Bien que devenus adultes, ils ne réussissent pas à oublier le monde de leur enfance.
 

Commentaires et bibliographie
 
Commentaire du réalisateur :
Ils sont frère et sœur, ils s’appellent Andreï et Nina et ils se retrouvent à l’enterrement de leur mère après une séparation de dix ans. Ils ne savent pas quoi se dire et ils ne peuvent pas même se regarder.
Il y a plus de chaleur et de sympathie entre des étrangers qu’entre ce frère et cette sœur.
Nina demande à son frère de ne plus remettre les pieds dans l’appartement familial. Andreï le lui promet.

Ainsi ces retrouvailles prennent-elles l’allure d’une rupture définitive.
Mais Andreï revient et tout ce qu’ils ont vécu ensemble autrefois, leur amour, la peur, la souffrance, tout revient avec une force nouvelle. Tout ce qu’ils ont essayé d’effacer définitivement de leur vie, les souvenirs, l’angoisse, le secret, est là, de nouveau. Inadaptés, solitaires, conscients de l’impossibilité de leur amour, ils n’osent pas se toucher, s’approcher l’un de l’autre, car ils savent qu’un seul geste pourrait les entraîner dans une passion mortelle.

Cette histoire se passe à Saint-Pétersbourg, une ville cristalline, la ville des nuits blanches, où un soleil blafard qui n’arrive pas à se détacher de l’horizon ressemble à la lune, où des ombres allongées dessinent des motifs sur les murs des immeubles, tandis qu’immobile, l’eau verte dort dans les canaux.

Sélections dans les festivals :
- Quinzaine du cinéma russe à Strasbourg, Strasbourg (France), 2011
- Festival du cinéma de la CEI, Estonie, Lettonie et Lituanie "Kinoshock", Anapa (Russie), 2011
- Ciné-Meaux-Club : semaine de cinéma russe, Meaux (France), 2010
- Journées du cinéma russe à Orléans, Orléans (France), 2010
- Sortie en France en salle du film :, Différentes villes (France), 2009-05-06
- Festival du cinéma russe à Honfleur, Honfleur (France), 2005
- Festival Univerciné Russe de Nantes, Nantes (France), 2003
- Festival de cinéma russe ''Une fenêtre sur l'Europe'', Vyborg (Russie), 2003

Images et vidéos