Gueorgui DANELIA
Георгий ДАНЕЛИЯ
Georgi DANELIYA
URSS, 1986, 135mn 
Couleur, fiction
Kin-dza-dza!
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Кин-дза-дза!

 

 Kin-dza-dza!

 Kin-dza-dza!

 
Réalisation : Gueorgui DANELIA (Георгий ДАНЕЛИЯ)
Scénario : Gueorgui DANELIA (Георгий ДАНЕЛИЯ), Revaz GABRIADZE (Реваз ГАБРИАДЗЕ)
 
Interprétation
Gueorgui DANELIA (Георгий ДАНЕЛИЯ)
Levan GABRIADZE (Леван ГАБРИАДЗЕ) ...Guedevan (le porteur du violon)
Evgueni LEONOV (Евгений ЛЕОНОВ) ...Ouef
Stanislav LIOUBCHINE (Станислав ЛЮБШИН) ...Machkov (Diadia Vania)
Olga MACHNAIA (Ольга МАШНАЯ) ...Dekont
Lev PERFILOV (Лев ПЕРФИЛОВ)
Youri YAKOVLEV (Юрий ЯКОВЛЕВ) ...Bi
 
Images : Pavel LEBECHEV (Павел ЛЕБЕШЕВ)
Décors : Teodor TEJIK (Теодор ТЭЖИК)
Musique : Guïa KANTCHELI (Гия КАНЧЕЛИ)
Ingénieur du son : Ekaterina POPOVA-EVANS (Екатерина ПОПОВА-ЭВАНС)
Production : Mosfilm
 
Sites : Allociné, IMDb
Sortie VOD ou DVD en France : 2017-03-18, Site

Prix et récompenses :
Meilleure musique Guïa KANTCHELI , Prix "NIKA", Moscou (Russie), 1987

A noter :
En 2013, remake du film par le même réalisateur sous forme d'un film d'animation : Kou! Kin-dza-dza

Synopsis
Près d’une gare, l’ingénieur Machkov (appelé ensuite Diadia Vania) et l’étudiant Guedevan (appelé ensuite le violoniste) se rencontrent et essaient d’aider un étrange personnage qui par erreur les envoie dans une planète désertique appelée Pliouk et située dans une lointaine galaxie appelée Kin-dza-dza. Le film raconte les étranges péripéties qu’ils vont vivre avant de pouvoir revenir sur la Terre.
Les habitants de la planète Pliouk semblent se comprendre parfaitement par télépathie et en utilisant seulement deux mots “kou” et “kiou”, le dernier étant en fait une sorte de juron, mais ils ont l’étrange faculté d’assimiler en un instant n’importe quelle langue étrangère et donc bien sûr le russe. La société est divisée en deux catégories les Chataliens et le Patsaks. On les distingue à l’aide d’un petit appareil, ce qui est très important car les Chataliens sont des privilégiés que les Patsaks doivent saluer en un geste rituel à chaque fois qu’ils les rencontrent. Les habitants de la planète Pliouk disposent d’un vaisseau spatial, le pepelatz qui peut les conduire très rapidement d’une planète à l’autre pourvu que l’on trouve le précieux carburant qu’il utilise. Autre rareté très précieuse, les allumettes (Ketse) cherchées avec obsession…
 

Commentaires et bibliographie
Архитектура в кино, Aleksandr Ostrogorskiy, Arzamas, 2020
RUSSIA BEYOND : Top 7 des films de science-fiction russes à regarder sans plus tarder, Richard WESS, RUSSIA BEYOND, 2020
Le cosmos comme terrain de jeu : l’espace dans l’animation soviétique et russe, Birgit BEUMERS, Nina SPUTNITSKAYA, hal.archives-ouvertes.fr, 2019
Kin-dza-dza!: The Soviet sci-fi satire that has stood the test of time, Gennady USTIAN, RUSSIA BEYOND, 2016
Kin-Dza-Dza! [1986, de Gueorgui Danelia], psychovision.net, 2012
Kin Dza Dza, une comédie de science-fiction russe de Georgi Danelia, destination-russie.over-blog.com, 2009
 
Le vocabulaire des habitants de Pliouk
- Ké-tsé — une allumette
- Chatle — des sous
- Tsak — une petite cloche que l'on met au bout du nez
- Tenture et Antitenture — deux parties de l'univers qui s'opposent. Pliouk se trouve dans la Tenture, la Terre est dans l'Antitenture
- Pépélatse — l'appareil qui peut voler partout, même vers d'autres planètes. Le mot est formé du mot géorgien "pepela" : "papillon"
- Gravitsape — un composant qui permet au Pepelatse de voler non seulement horizontalement mais aussi dans tout l'Univers, en une seconde
- Tsape — un mot commun pour les différents composants des machines et mécanismes.
- Tranklucator — une arme.
- Visator — un petit appareil avec deux petites lampes - rouge et verte. Il aide à déterminer l'appartenance d'une personne à un des groupes sociaux - Patsakes ou Chatlanians.
- Kappe — un bouton à pression.
- Loutse — le combustible que l'on produits à partir de l'eau. On peut aussi transformer de l'eau en Loutse
- Eciloppe — un policier (du mot "police" si on le lit à l'envers)
- Etsikh — 1. une sorte de prison 2. une boîte en metal pour y détenir des prisonniers. On fixe la-dedans les nombreux clous pour rendre la punition plus sévère. Le mot provient du mot géorgien "tsikhe" - "prison").
- Ku — un mot grossier (à peu près "merde")
- Kou — tous les autres mots

Sélections dans les festivals :
- Festival international du film de Thessalonique, Thessalonique (Grèce), 2020
- Sortie VOD ou DVD en France du film :, Différentes villes (France), 2017
- Soirées du cinéma russe de Bordeaux, Bordeaux (France), 2016
- Festival "Vive le cinéma de Russie", Saint-Pétersbourg (Russie), 2011
- Festival de cinéma russe ''Premières de Moscou'', Moscou (Russie), 2010
- Festival du film européen d'Osaka, Osaka (Japon), 2008
- Festival du cinéma russe à Honfleur, Honfleur (France), 2007
- Utopiales : festival international de sciences fiction, Nantes (France), 2006
- Festival international des premiers films "Esprit du feu", Khanty Mansiïsk (Russie), 2006
- Festival Univerciné Russe de Nantes, Nantes (France), 2005
- Festival international du film fantastique de Neuchâtel : NIFF, Neuchâtel (Suisse), 2005
- Prix "NIKA", Moscou (Russie), 1987

Images et vidéos
 








Film avec sous-titres anglais