Sergueï DVORTSEVOI
Сергей ДВОРЦЕВОЙ
Sergey DVORTSEVOY
Russie / Allemagne / Pologne / Chine / Kazakhstan, 2016, 100mn 
fiction
Ayka
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Айка

 

 The Little One

 Ayka

 
Réalisation : Sergueï DVORTSEVOI (Сергей ДВОРЦЕВОЙ)
Scénario : Sergueï DVORTSEVOI (Сергей ДВОРЦЕВОЙ), Guennadi OSTROVSKI (Геннадий ОСТРОВСКИЙ)
 
Interprétation
Samal ESLIAMOVA (Самал ЕСЛЯМОВА)
Polina SEVERNAIA (Полина СЕВЕРНАЯ)
Andreï KOLIADOV (Андрей КОЛЯДОВ)
 
Images : Jolanta DYLEWSKA (Иоланта ДЫЛЕВСКА)
Décors : Olga IOURASSOVA (Ольга ЮРАСОВА )
Produit par : Sergueï DVORTSEVOI (Сергей ДВОРЦЕВОЙ)
Autres personnes :
Producteurs : Anna Wydra (Pologne), Thanassis Karathanos, Luna Wang, Zhu Li (Chine), Гульнара Сарсенова (Казахстан) / Goulnara Sarsenova (Kazakhstan)
Production : «Кинодвор» / "Kinodvor", «Pallas Film», «Otter Films", «Juben pictures», Евразия Фильм Продакшн / Eurasia Film production
 
Sites : Page sur Allociné, page sur IMDb
Date de sortie en France : 2019-01-16, Site

Prix et récompenses :
Meilleur rôle féminin Samal ESLIAMOVA , Festival de Cannes, Cannes (France), 2018
Grand prix Festival du Film de Cottbus - Festival de Cinéma Est-européen, Cottbus (Allemagne), 2018

Synopsis
Ce drame social raconte l’histoire d’une jeune migrante kirghize, Ayka, qui vit et travaille clandestinement à Moscou. Tombée enceinte, elle décide, de suite après son accouchement, d’abandonner le bébé à l’hôpital. Toutefois, avec le temps, le sentiment de maternité prend le dessus et Ayka se lance à la recherche de son fils.
https://fr.rbth.com
 

Commentaires et bibliographie
Le réalisateur d’un film primé à Cannes sanctionné pour retard, Agence France Presse, 2020
RUSSIA BEYOND : Les cinq meilleurs films sur le Moscou moderne, Viltoria RIABIKOVA, RUSSIA BEYOND, 2020
« Ayka » : au XXIe siècle, à Moscou, une vie enchaînée, Clarisse FABRE, Le Monde, 2019
Sergei Dvortsevoi: Ayka (My Little One) (Kazakhstan, 2018), Lilya KAGANOVSKY, Kinokultura, 2019
«Айка»: Самал Еслямова и Сергей Дворцевой о фильме, Samal ESLIAMOVA, Василий СТЕПАНОВ, seance.ru, 2018
 
Interview de Sergueï Dvortsevoï sur ru.rfi.fr
SergueÏ Dvortsevoï : Un jour j’ai lu dans un journal qu’environ 250 femmes kirghizes avaient renoncé à leurs enfants. Je ne me rappelle plus si c’était en 2010 ou 2011. Cela m’a stupéfié : comment avaient-elles pu faire ça et pourquoi un tel phénomène de masse ?! Puis j’ai commencé à regarder de plus près et il se trouve que ce phénomène est plutôt répandu. C’est quand même bizarre : pourquoi un tel rejet ? Parce qu’en général chez les femmes asiatiques c’est plutôt rare.
- Et vous avez trouvé la réponse à cette question ?
Sergueï Dvortsevoï : J’ai trouvé une première réponse mais elle a engendré une multitude de questions. Oui, c’est une situation liée à la vie. Mais pour moi, c’est seulement une partie de l’histoire. Pour moi, le plus important était d’accéder à l’essence de l’être humain. Pourquoi l’être humain renonce-t-il à ce qui le fait avancer ? Pourquoi agit-il ainsi ? Parce que ça aurait pu être non seulement des femmes kirghizes mais n'importe quelles femmes. Ça arrive dans d’autres pays. En fait, que se passe-t-il chez l’homme, l’être humain, quand il transgresse les lois fondamentales de la vie ?

- Il n’y a pas que votre héroïne qui transgresse la loi. Dans votre film on voit aussi des policiers corrompus qui la menacent…
Sergueï Dvortsevoï : Oui, c’est une vie impitoyable. Et il faut survivre. Et la vie des immigrés à Moscou… Nous n’en savons presque rien. On entend juste des rumeurs. Nous, quand nous avons commencé le film, on pensait : bon, ce sont des gens normaux, ils ont une existence plus ou moins normale. Mais dès que tu creuses un peu, tu comprends que des choses horribles s’y produisent.

Sélections dans les festivals :
- Festival du cinéma russe d'Acigné, Rennes (France), 2020
- Prix "NIKA", Moscou (Russie), 2020
- Semaine de cinéma russe à Berlin, Berlin (Allemagne), 2019
- Festival international du film ''L'Abricot d'Or'' (Voské Dziran) à Erevan, Erevan (Arménie), 2019
- Semaine du nouveau cinéma russe au cinéma-aventure, Bruxelles (Belgique), 2019
- Festival international du film de Shangaï, Shangaï (Chine), 2019
- Soirées du cinéma russe de Bordeaux, Bordeaux (France), 2019
- Sortie en France en salle du film :, Différentes villes (France), 2019-01-16
- Semaine du nouveau cinéma russe à Paris : Regards de Russie, Paris (France), 2019
- Scènes et Ciné - Programme Panorama - Cinématographies de Russie et d'Europe Centrale, Fos sur Mer (France), 2019
- Journées du cinéma russe à Orléans, Orléans (France), 2019
- Prix de la Guilde des historiens et critiques de cinéma, Moscou (Russie), 2019
- Festival de cinéma russe ''Premières de Moscou'', Moscou (Russie), 2019
- Festival international du cinéma Tarkovski "Le Miroir", Ivanovo (Russie), 2019
- Festival international du film de Göteborg, Göteborg (Suède), 2019
- Festival international du film de Seattle : SIFF, Seattle (USA), 2019
- Festival international du film de Palm Springs, Palm Springs (USA), 2019
- Festival du Film de Cottbus - Festival de Cinéma Est-européen, Cottbus (Allemagne), 2018
- Festival international du film du Caire, Le Caire (Egypte), 2018
- Festival de Cannes, Cannes (France), 2018
- Festival international du film d'Inde : IFFI, Goa (Inde), 2018
- Festival international du film d'Haïfa, Haïfa (Israël), 2018
- Festival international du film d'Almaty, Almaty (Kazakhstan), 2018