Vassili GONTCHAROV
Василий ГОНЧАРОВ
Vasili GONCHAROV
Russie, 1912, 21mn 
Noir et blanc, muet, fiction
Les Frères-brigands
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Братья-разбойники

 

 Bratya razboyniki

 Bratya razboyniki

 
Réalisation : Vassili GONTCHAROV (Василий ГОНЧАРОВ)
D'après un poème de Pouchkine
 
Interprétation
Arseni BIBIKOV (Арсений БИБИКОВ) ...L'un des frères
DOLININA ( ДОЛИНИНА) ...La fille de la maison
Aleksandra GONTCHAROVA (Александра ГОНЧАРОВА) ...La nièce du maître de maison
Ivan MOSJOUKINE (Иван МОЗЖУХИН) ...L'un des frères
Bassili_2 STEPANOV (Василий_2 СТЕПАНОВ) ...Le maître de maison
 
Images : Aleksandr RYLLO (Александр РЫЛЛО)
Produit par : Aleksandr KHANJONKOV (Александр ХАНЖОНКОВ)
Production : A. Khanjonkov & C°
 

A noter :
Le film n'est jamais sorti dans les salles

Synopsis
Une bande de brigands se réunit au bord d’une rivière et l’un d’eux raconte son hstoire. Enfant, il a vu son père se noyer et aussitôt sa mère l’a mis à la porte avec son frère encore plus jeune. Elevés par des étrangers dans une ferme, ils deviennent tous les deux amoureux de la fille de la maison. Par inadvertance ils ont laissé le troupeau qu’ils avaient en garde écraser un jeune veau. Le maître de la maison les met tous les deux à la porte. Non loin de la maison le plus jeune des frères embrasse la jeune fille mais le père survient et se jette sur le jeune homme. Son frère aîné se précipite à son secours et assène un coup mortel au vieil homme. Les deux frères s’enfuient et décident de « chercher le bonheur sur les grands chemins ». Ils arrêtent et dévalisent les voyageurs, s’enrichissent et mènent une joyeuse vie. Mais un jour ils sont arrêtés et conduits en prison. Ils s’enfuient mais le plus jeune touché par une balle meurt malgré les efforts de son frère.
 

Commentaires et bibliographie
 
"En 1910 les tournages avaient été transférés à Krylatskoe. Je me souviens que parmi d'autres films on avait trourné une mise en scène du poème de Pouchkine Les Frères-brigands. J'ai dû, avant le tournage, convaincre le réalisateur, Gontcharov, d'atténuer, ne serait-ce qu'un peu, les maquillages des personnages "types" : le cosaque du Don, le juif, le kalmouk, le bachkir et d'autre personnages pour la scène "autour du foyer" qui faisait penser à un mauvais spectacle provincial de poupées de cire. C'est de mauvaise grâce que Gontcharov consentit à "trahir le pittoresque de Pouchkine". La scène de la fuite des frères a été tournée sur une véritable île de sable qui venait de se former dans la Moskva. Les frères, dont on voyait le reflet dans l'eau, se sont débarassés de leurs fers et ont repoussé leurs poursuivants à coup de pierres. La scène de la mort du plus jeune des frères fut particulièrement réussie".
Aleksandr Khanjonkov, 1937