Mikhaïl LITVIAKOV
Михаил ЛИТВЯКОВ
Mikhail LITVIAKOV
URSS, 1982, long métrage 
documentaire
Nous ne nous rendons pas, nous continuons
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Мы не сдаёмся, мы идём

 

 We don't give up, we keep going

 My ne sdayemsya, my idiem

 
Réalisation : Mikhaïl LITVIAKOV (Михаил ЛИТВЯКОВ)
 

Synopsis
Dans les années 20 fut créé "Interdom", le Foyer International d'Enfants d'Ivanovo, qui accueillait les enfants de révolutionnaires étrangers, venus en URSS avec leurs parents communistes ou réfugiés d'autres pays, l'Espagne par exemple. L'institution existait encore dans les années 80 où ce film a été tourné.
Dans les années 1920 fut fondé le MOPR (Organisation Internationale d'Aide aux Combattants de la Révolution) qui jouissait en Russie d'une grande popularité. Lors du congrès du MOPR à Moscou, il fut décidé d'accueillir en Russie les enfants des révolutionnaires étrangers. Le film utilise des bandes d'actualités montrant ce congrès, la fondation de l'"Interdom" à Ivanovo, l'aménagement des locaux, les premiers pensionnaires, et raconte, avec l'aide d'autres actualités cinématographiques des années 20 et 30, l'histoire de nombreux enfants venus d'Allemagne, d'Italie, de Tchécoslovaquie, de Chine.
Lorsqu'arrivèrent en URSS des enfants venant d'Espagne, les autorités ouvrirent à Leningrad pour ces petits réfugiés espagnols le "Foyer d'enfants N° 8". Travail scolaire, moments de repos, carnaval de Nouvel An, voyage en Crimée au camp d'Artek... Voilà comment se remplit la dernière année d'avant-guerre. Avec le début de la guerre, beaucoup d'anciens élèves de ces foyers durent aller au front ; certains se retrouvèrent dans des territoires occupés et furent ensuite emmenés en Allemagne, ou bien trouvèrent la mort. La guerre se termina, mais pas pour tous. Les enfants chinois furent renvoyés en Chine (parmi ces rapatriés, il y avait un fils de Mao). A l'époque de la "Révolution culturelle", un destin tragique les attendait. Et dans les années 80, l'Interdom était toujours en activité et hébergeait des enfants venus du Chili, du Salvador, du Paraguay, de Palestine et d'autres pays encore.
Prix spécial du jury au Festival international du cinéma de Leipzig en 1983.
 

Sélections dans les festivals :
- Message to Man : Festival international du documentaire, court-métrage et film d'animation, Saint-Pétersbourg (Russie), 2017