Piotr BOUSLOV
Пётр БУСЛОВ
Pyotr BUSLOV
Russie, 2015, 128mn 
fiction
La Patrie
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Родина

 

 Rodina

 Rodina

 
Réalisation : Piotr BOUSLOV (Пётр БУСЛОВ)
Scénario : Piotr BOUSLOV (Пётр БУСЛОВ), Alekseï CHIPENKO (Алексей ШИПЕНКО), Andreï MIGATCHEV (Андрей МИГАЧЕВ)
 
Interprétation
Andreï SMOLIAKOV (Андрей СМОЛЯКОВ)
Lioubov NOVIKOVA-AXIONOVA (Любовь НОВИКОВА-АКСЕНОВА)
Pavel LITCHNIKOFF (Павел ЛИЧНИКОФФ)
Sergueï BADIOUK (Сергей БАДЮК)
Piotr FIODOROV (Пётр ФЕДОРОВ)
Kirill KIARO (Кирилл КЯРО)
Maksim LAGACHKINE (Максим ЛАГАШКИН)
Andreï MERZLIKINE (Андрей МЕРЗЛИКИН)
Aleksandr ROBAK (Александр РОБАК)
Ekaterina VOLKOVA (Екатерина ВОЛКОВА)
 
Images : Fiodor LIASS (Федор ЛЯСС)
Décors : Valentin GUIDOULIANOV (Валентин ГИДУЛЯНОВ)
Musique : Aleksandr SIMONENKO (Александр СИМОНЕНКО)
Produit par : Piotr BOUSLOV (Пётр БУСЛОВ), Sergueï SELIANOV (Сергей СЕЛЬЯНОВ), Sergueï YAKHONTOV (Сергей ЯХОНТОВ)
Production : СТВ / STV; ОКТЯБРЬ ФИЛЬМ / Oktiabr film
 

Synopsis
Ici, les nuits sont aveuglantes de lumière grâce aux feux des raves, les journées sont bercées par le bruit des vagues, le sable ressemble à l’or, l’argent n’est que du papier. Vis et ne t’en fais pas. Et avec un peu de chance, tu verras Dieu. C’est l’Inde, Goa, où les gens du monde entier viennent pour se trouver ou se perdre. Ève, la fille d’un riche Russe, se retrouve ici bien malgré elle – son père a piqué une crise et, une nuit, il l’a débarquée de son avion privé, sur le premier terrain d’atterrissage. Quand le père s’est ravisé, la jeune fille s’était déjà laissée embarquer dans un labyrinthe de destins. Il y a Makar, un gars de Novossibirsk, en quête avide d’illumination – il ne lui reste qu’une journée avant la fin de ses congés. Il y a Alexeï et Christine qui font leurs adieux au bonheur familial, tandis que les deux bouffons à moto Dima et Lionia éprouvent la solidité de ce monde. Il y a le Gourou (mais il ne faut surtout pas l’appeler comme ça !) Cosmos qui donne des substances réduisant à un seul clic la voie vers une autre réalité. Il y a différents destins et des gens différents, mais ils n’ont tous qu’une Patrie. Qu’il est facile de ne pas aimer, quand elle est là, à côté.
Source : www.cinema-russe-paris.com
 

Sélections dans les festivals :
- Festival du film d'Europe Centrale et Orientale , Wiesbaden (Allemagne), 2016
- Semaine du nouveau cinéma russe à Paris : Regards de Russie, Paris (France), 2015
- Festival ouvert de cinéma russe Kinotavr, Sotchi (Russie), 2015