Evgueni TCHERVIAKOV
Евгений ЧЕРВЯКОВ
Yevgeni CHERVIAKOV
URSS, 1936, 95mn 
Noir et blanc, fiction
Détenus
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Заключенные

 

 Convicts

 Zaklyuchonnye

 
Réalisation : Evgueni TCHERVIAKOV (Евгений ЧЕРВЯКОВ)
Scénario : Nikolaï POGODINE (Николай ПОГОДИН)
 
Interprétation
Mikhaïl ASTANGOV (Михаил АСТАНГОВ) ...Kostia
Aleksandr TCHEBAN (Александр ЧЕБАН) ...chef
Vera YANOUKOVA (Вера ЯНУКОВА) ...Sonka
Nadejda ERMAKOVITCH (Надежда ЕКМАКОВИЧ) ...Margarita Ivanovna
Boris DOBRONRAVOV (Борис ДОБРОНРАВОВ)
Maria GORITCHEVA (Мария ГОРИЧЕВА) ...mère de l'ingénieur Sadovski
Mikhaïl YANCHINE (Михаил ЯНШИН)
 
Images : Mikhaïl GUINDINE (Михаил ГИНДИН), Boris PETROV (Борис ПЕТРОВ)
Décors : Mikhaïl KARIAKINE (Михаил КАРЯКИН), Boris KNOBLOCK (Борис КНОБЛОК), Viktor PANTELEEV (Виктор ПАНТЕЛЕЕВ)
Musique : Youri CHAPORINE (Юрий ШАПОРИН)
Production : Mosfilm
Date de sortie en Russie : 10/12/1936
 

Synopsis
« L'action se passe entièrement au goulag, certaines scènes ont même été tournées dans un vrai camp. Bien sûr, le film se veut éducatif. N'empêche. L'ingénieur Sadovski, condamné à dix ans mais protestant de son innocence, arrive au camp Belomoro-Baltiski. On lui demande de prendre la direction d'un chantier, pour commencer "une chose nouvelle", le socialisme dans un camp modèle et humain. Quand sa mère vient le voir, elle n'en croit pas ses yeux. "Je n'y comprends rien. Il est en exil et le voilà bronzé, plus fort qu'avant." C'est quasiment une pub pour le goulag. À la fin, l'ingénieur, libéré, décide de rester pour diriger un nouveau chantier Un tel film, mêlant lyrisme et propagande, réalité et fiction, apparaît aujourd'hui comme un formidable morceau d'histoire du soviétisme. »
Jean-Pierre Thibaudat, Libération, 2 août 2000
 

Sélections dans les festivals :
- Gels et dégels, une autre histoire du cinéma soviétique (1926-1968), Paris (France), 2002
- Festival du film de Locarno, Locarno (Suisse), 2000