Vassili GONTCHAROV
Василий ГОНЧАРОВ
Vasili GONCHAROV
Russie, 1908, 245m 
Noir et blanc, muet, fiction
Mariage russe au 16e siècle
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Русская свадьба XVI столетия

 

 Russian wedding in the 16th century

 Ruskaya svadba XVI stoletia

 
Réalisation : Vassili GONTCHAROV (Василий ГОНЧАРОВ)
Scénario : Vassili GONTCHAROV (Василий ГОНЧАРОВ)
D'après la pièce Mariage russe à la fin du 16e siècle (Русская свадьба в исходе XVI века) de P. Soukhonine
 
Interprétation
Pavel BIRIOUKOV (Павел БИРЮКОВ)
E. FADEEVA (Е. ФАДЕЕВА) ...La mère de la fiancée
Aleksandra GONTCHAROVA (Александра ГОНЧАРОВА) ...La fiancée
Andreï GROMOV (Андрей ГРОМОВ) ...Le fiancé
Ivan KAMSKI (Иван КАМСКИЙ)
I. POTEMKINE (И. ПОТЕМКИН)
Bassili_2 STEPANOV (Василий_2 СТЕПАНОВ) ...Le père de la fiancée
Piotr TCHARDYNINE (Пётр ЧАРДЫНИН) ...Le père du fiancé
Maria TOKARSKAIA (Мария ТОКАРСКАЯ)
Lidia TRIDENSKAIA (Лидия ТРИДЕНСКАЯ) ...La mère du fiancé
 
Images : Vladimir SIVERSEN (Владимир СИВЕРСЕН)
Décors : V. FESTER (В. ФЕСТЕР)
Produit par : Aleksandr KHANJONKOV (Александр ХАНЖОНКОВ)
Production : A. Khanjonkov & C°
Date de sortie en Russie : 25/04/1909
 

Synopsis
Un jeune boyar et ses amis ne contrôlent pas leurs chevaux et provoquent le renversement d'une autre voiture. Une jeune fille gît sans connaissance sur la route enneigée. Le jeune homme la relève délicatement, il rassure sa mère, installe les deux femmes dans la voiture remise sur pied et laisse partir les deux inconnues tout ému par la beauté de la jeune fille. Arrivé chez lui et encore perdu dans ses pensées, le jeune homme apprend qu'il va se marier, la fiancée est déjà choisie. Celle-ci s'inquiète de voir son fiancé préoccupé mais le mariage aura bien lieu : ainsi en avaient décidé les parents. C'est seulement le jour du mariage que le fiancé découvrira le visage de sa future femme. Et quand, conformément à l'usage, il lui demande d'ôter son voile il reconnaît l'inconnue.
 

Commentaires et bibliographie
 
Tableau historique en cinq scènes. Les décors ont été exécutés à partir des tableaux de Konstantin Makovski.