Vladimir EISNER
Владимир ЭЙСНЕР
Vladimir EYSNER
Herz FRANK
Герц ФРАНК
Herz FRANK
URSS, 1989, 90mn 
Couleur, noir et blanc, documentaire
Il était une fois les sept Siméon
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Жили-были семь Симеонов

 

 There Were Seven Simeons

 Zhili-byli sem Simeonov

 
Réalisation : Vladimir EISNER (Владимир ЭЙСНЕР), Herz FRANK (Герц ФРАНК)
Scénario : Vladimir EISNER (Владимир ЭЙСНЕР), Herz FRANK (Герц ФРАНК)
 

Prix et récompenses :
Prix du meilleur documentaire : Cinéma du Réel 1991

Synopsis
Le film raconte la tragédie de la famille Ovetchkine qui avait constitué un ensemble de Jazz connu en Union soviétique sous le nom "Les sept Siméon". Ils ont essayé de détourner un avion vers l'étranger le 8 mars 1988. Cette tentative de détournement s'est terminée par la mort de 9 personnes en tout. De la famille Ovetchkine, seuls deux enfants survécurent.
 

Commentaires et bibliographie
 
En 1985, Herz Frank réalise un reportage sur un petit orchestre familial, composé de sept frères doués pour le jazz et fêtés par la nomenklatura russe. Trois ans plus tard, les sept Siméon et leur mère détournent un avion pour s’enfuir à l’Ouest. Ils échouent et les deux survivants, devenus symboles d’indignité nationale, font la Une des journaux. Cette tragédie exemplaire ne pouvait qu’inspirer Herz Frank, cinéaste letton dont le cinéma-vérité est traversé par l’idée dostoïevskienne du châtiment. Le film adopte la forme d’une enquête rigoureuse qui s’aide de flash-backs du premier film et de documents d’archives pour retracer le parcours psychologique de la famille et analyser les causes de cet acte insensé. Causes où, bien sûr, apparaît la fascination pour l’Occident mais aussi l’impossibilité d’un épanouissement personnel dans un régime totalitaire. Le déroulement du procès, lieu de confession publique avant l’expiation de la prison, est un moment de grande intensité dramatique.
Source : www.etonnantelettonie.org

Sélections dans les festivals :
- Prix "NIKA", Moscou (Russie), 1990