Ladislas STAREWITCH
Ладислас СТАРЕВИЧ
Ladislas STAREWICH
France, 1928, 20mn 
Noir et blanc, muet, animation
Petite parade
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Маленький парад

 

 Malenkiy parad

 Malenkiy parad

 
Réalisation : Ladislas STAREWITCH (Ладислас СТАРЕВИЧ)
Images : Ladislas STAREWITCH (Ладислас СТАРЕВИЧ)
 

DVD avec sous-titres
Editeur : Doriane films. 2019. Titre : La Petite Parade

Synopsis
Une soirée comme les autres chez les jouets animés… comme les autres ? Pas tout à fait. Le diable surgit de sa boîte et décide de semer la zizanie. Il prend pour cible une petite danseuse convoitée par casse noisette. Le petit soldat de plomb, amoureux de la danseuse, va-t-il réussir à déjouer les tours du démon et gagner le cœur de la demoiselle ?
 

Commentaires et bibliographie
Les Contes de l'horloge magique de Ladislas Starewitch, Olivier BITOUN, dvdclassik.com, 2006
 
Dans La Petite parade, le deuxième film des Contes de l'horloge magique, alors que s'effacent opposition, match et luttes des classes (les rats et la vie de bohème contre le Diable, féroce grippe-sous), prises de vues réelles et animations s'unissent en un seul et même plan. La propension à l'imaginaire contamine l'image même et la rend nimbée, cotonneuse. Le merveilleux s'infuse dans le sommeil, envisagé ici comme prolongement du réel (la traversée dans la forêt, où Starewitch cite brillamment Alice de Lewis Caroll en un songe somnambule). Mais il s'agit moins d'une traversée poreuse (des formes, du récit) qu'une étreinte immobile avec le rêve, qui s'achemine, in fine, vers une mise en à-plat soudainement uniforme du cinéma d'animation. Toujours, il s'agit autant d'un rêve en cours qu'un passage, manuellement possible, à travers les surfaces de l'image et des différents lieux (les fêtes souterraines des rats en goguette, la mare et « le petit peuple de l'eau »).
Gilles Lyon-Caen, cinema.fluctuat.net

Sélections dans les festivals :
- Festival international du film documentaire et d'animation : DOK-Leipzig, Leipzig (Allemagne), 2012

Images et vidéos