Igor MAIBORODA
Игорь МАЙБОРОДА
Igor MAYBORODA
Russie, 2008, 140mn 
documentaire
Rerberg et Tarkovski. L'autre face de 'Stalker'
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Рерберг и Тарковский. Обратная сторона 'Сталкера'

 

 Rerberg and Tarkovsky. The Reverse Side of 'Stalker'

 Reberg i Tarkovkiy. Obratnaya storona

 
Réalisation : Igor MAIBORODA (Игорь МАЙБОРОДА)
Scénario : Igor MAIBORODA (Игорь МАЙБОРОДА)
 
Interprétation
Viktor ASTAFIEV (Виктор АСТАФЬЕВ)
Natalia GOUTMAN (Наталия ГУТМАН)
Andreï KONTCHALOVSKI (Андрей КОНЧАЛОВСКИЙ)
Nikita MIKHALKOV (Никита МИХАЛКОВ)
Mtislav ROSTROPOVITCH (Мстислав РОСТРОПОВИЧ)
 
Images : Vadim ALISSOV (Вадим АЛИСОВ), Radik ASKAROV (Радик АСКАРОВ), Igor KLEBANOV (Игорь КЛЕБАНОВ), Youri KLIMENKO (Юрий КЛИМЕНКО), Sergueï KOZLOV (Сергей КОЗЛОВ), Pavel LEBECHEV (Павел ЛЕБЕШЕВ), Youri LIOUBCHINE (Юрий ЛЮБШИН), Sergueï MATCHILSKI (Сергей МАЧИЛЬСКИЙ), Aleksandr NEGOVSKI (Александр НЕГОВСКИЙ), Valentin PIGANOV (Валентин ПИГАНОВ), Youri RAISKI (Юрий РАЙСКИЙ)
Produit par : Igor MAIBORODA (Игорь МАЙБОРОДА)
Production : MD Project Ltd.
 

Prix et récompenses :
Meilleur documentaire Prix de l'Aigle d'or, Moscou (Russie), 2010
Meilleur documentaire Prix "NIKA", Moscou (Russie), 2009

Synopsis
Le film est consacré au grand opérateur russe Gueorgui Rerberg et au conflit avec Tarkovski suscité par ce dernier lors du tournage de Stalker.
 

Commentaires et bibliographie
Igor’ Maiboroda : Rerberg and Tarkovsky : The Reverse Side of Stalker (Rerberg i Tarkovskii: Obratnaia storona Stalkera, 2009), Robert BIRD, kinokultura.com, 2010
 
Les personnes suivantes interviennent dans le film : Mstislav ROSTROPOVITCH, Natalia GOUTMAN, Andrei MIKHALKOV-KONCHALOVSKI, Nikita MIKHALKOV, Viktor ASTAFIEV, Irina ANTONOVA, Marina TARKOVSKAIA, Evgeni TSIMBAL, Marianna CHOUGOUNOVA, Olga SOURKOVA, Vadim YOUSOV, Pavel LEBECHEV, Ezhi VUICHEK (Poland), Shavkat ABDOUSALAMOV, Mikhail ROMADIN, Alexander BOIM, Ali KHAMRAEV, Viktor KOSSAKOVSKI, Vadim ALISSOV, Yuri ILIENKO (Ukraine), Sergei KOZLOV, Evgeni GOUSLINSKY, Oleg GEDROVITCH, Andrei VASILIEV, Leonid MILOSLAVSKY, Igor KORSHICH (Slovenia) , Iyya SAVVINA with Georgi RERBERG, Andrei TARKOVSKY, Alexei LOSEV, Evgeni MRAVINSKY, Sven NYKVIST (Sweden) and Larisa TARKOVSKAYA.

Extrait de l'article Deux dans le miroir. Détails inconnus du conflit entre Andreï Tarkovski et Guéorgui Rerberg, Irina Korneeva, Rossiskaïa Gazeta, 24 juin 2008
Le réalisateur interroge tous les témoins qu’il a pu contacter et les cite à plusieurs reprises dans son film. Il a trouvé des enregistrements uniques de conversations tenues par Tarkovski chez lui, dans lesquelles celui-ci se déchaîne contre ses collègues avec encore plus de violence que dans son journal.
Cependant le héros principal du film n’est pas ce conflit ni sa dramaturgie mais la personne de Rerberg, un chef opérateur qui a toujours suscité, suscite et suscitera le plus grand respect. A tel point que toutes les personnes sollicitées ont accepté de participer au film gratuitement.
Igor Maïboroda, le réalisateur, n’a pas cherché, et c’est tout à son honneur, à présenter le chef opérateur, Guéorgui Rerberg, tout blanc et tout beau ni à ternir complètement l’image sacrée de Andreï Tarkovski. Cependant la sympathie de l’auteur du film est manifestement pour Rerberg.
C’était clair dès le début, avant ce film, quand deux ans avant la mort de Rerberg Maïboroda lui a montré le scénario du film qu’il préparait et que l’opérateur, qui avait travaillé pour les meilleurs films de Tarkovski et Kontchalovski, a accepté contre toute attente de travailler pour un débutant. Mais cela n’a pas pu se faire, ils n’ont pas réussi à terminer le film. <…>
Dans le film ce ne sont même pas les gens mais les faits qui sont parlants. Voici des scènes du « Miroir », le seul film que Rerberg a fait avec Tarkovski. Puis on entend une citation du journal de Tarkovski qui se termine par ces mots : « Et je ne lui tendrai plus jamais la main », et, ce qui fait encore plus mal, un enregistrement des paroles de Tarkovski sur Rerberg avec des intonations si méprisantes qu’on voudrait faire croire que ce n’est pas Tarkovski qui parle. Mais c’est Tarkovski<...>
Voici des précisions sur la période préparatoire de « Stalker » et la première étape du tournage, quand a commencé le cercle infernal. Quand Rerberg « a remis à sa place » Tarkovski : « Andreï, un peu de calme. Deux génies sur le plateau, ça fait beaucoup ». Quand, à la stupeur de ses amis, les insultes se sont mises à pleuvoir : Rerberg ne s’en sortira pas comme ça. Rerberg ne travaillera plus jamais avec Tarkovski. <...>
A ce propos après la rupture, Rerberg, à la différence de Tarkovski, s’est abstenu de tout commentaire en public, se contentant de dire : « Le destin nous a séparés »… Et seulement, à l’occasion d’une conversation entre amis, il se permettra de dire, en comparant Tarkovski à un autre réalisateur : « Contrairement à Tarkovski, Kontchalovski connaît ses défauts ».
Ils avaient, bien sûr, des conceptions différentes. On entend dans le film la voix de Rerberg qui dit : « Toute ma vie je me suis intéressé à l’homme et à ses émotions. Un gros plan m’est plus cher que n’importe quel paysage. Je préfère l’action intérieure à l’action extérieure. J’ai toujours aimé filmer les visages, les visages, les visages… Quant à Tarkovski, si un acteur n’était pas bon, il pouvait s’en sortir par la musique. Ce n’était pas un metteur en scène d’acteurs »<...>

Sélections dans les festivals :
- Rencontres avec le cinéma russe de Limoges, Limoges (France), 2012
- Festival européen du film de Séville : SEFF, Séville (Espagne), 2011
- Festival de films ''L'Europe autour de l'Europe'', Paris (France), 2011
- Mostra Internazionale del Nuovo Cinema, Pesaro (Italie), 2011
- Semaine du cinéma documentaire russe à Washington, Washington (USA), 2011
- Festival du cinéma russe à Honfleur, Honfleur (France), 2010
- Festival international de cinéma : Méridiens du Pacifique, Vladivostok (Russie), 2010
- Festival international du cinéma documentaire de création "Artdocfest", Moscou (Russie), 2010
- Prix de l'Aigle d'or, Moscou (Russie), 2010
- Festival international du film de Jérusalem, Jérusalem (Israël), 2009
- Festival international du film de Rotterdam, Rotterdam (Pays-Bas), 2009
- Festival de films russes : Spoutnik au dessus de la Pologne, Varsovie (Pologne), 2009
- Lauriers des meilleurs documentaires, Moscou (Russie), 2009
- Festival de cinéma russe ''Premières de Moscou'', Moscou (Russie), 2009
- Prix "NIKA", Moscou (Russie), 2009
- Festival international du film de Moscou, Moscou (Russie), 2008
- Festival international du film "Molodist", Kiev (Ukraine), 2008

Images et vidéos