Larissa CHEPITKO
Лариса ШЕПИТЬКО
Larisa SHEPITKO
URSS, 1967, 38mn 
Noir et blanc, fiction
Le Pays de l'électricité
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Родина электричества

 

 The Onset Of An Unknown Age, 2nd novella: 'The Homeland of Electricity'

 Rodina elektrichestva

Sous titre russe : Начало неведомого века (début d'un siècle inconnu)
 
Réalisation : Larissa CHEPITKO (Лариса ШЕПИТЬКО)
Scénario : Larissa CHEPITKO (Лариса ШЕПИТЬКО)
D'après un récit de Andreï Platonov
 
Interprétation
Evgueni GORIOUNOV (Евгений ГОРЮНОВ)
Sergueï GORBATIOUK (Сергей ГОРБАТЮК)
Aleksandra POPOVA (Александра ПОПОВА)
Fiodor GLADKOV (Федор ГЛАДКОВ)
Viktor KONDRATIOUK (Виктор КОНДРАТЮК)
 
Décors : Valentin KONOVALOV (Валентин КОНОВАЛОВ), Valeri KOSTRINE (Валерий КОСТРИН)
Musique : Roman LEDENEV (Роман ЛЕДЕНЕВ)
Production : Mosfilm, Studio Dovjenko, ETK
Date de sortie en Russie : 07/11/1987
 
Site : Page sur IMDb

Synopsis
Dans un village arrive Grinia, spécialiste d'électricité longtemps attendu. Mais l'installation ne fonctionne pas. Après la déception, l'espoir renaît grâce à la débrouillardise de Grinia et la volonté de chacun de mieux travailler.
 

Commentaires et bibliographie
FILM Review: The Homeland of Electricity by Larisa SHEPITKO, Keith UHLICH, www.slantmagazine.com, 2006
The Homeland of Electricity 1967 ‘Rodina electrichestva’ Directed by Larisa Shepitko, Sally Jane Black, letterboxd.com,
 
Ce film fait partie d'un diptyque appelé Le Début d'un siècle inconnu avec le film L'Ange d'Andreï SMIRNOV

À l’origine, Le Début d’un siècle inconnu a été conçu comme une série célébrant le cinquantième anniversaire de la Révolution. Trois moyens métrages de trois jeunes réalisateurs, Larissa Chepitko, Andrei Smirnov et Guenrikh Gabaï, adaptant trois grands écrivains russes. Mais la censure démantèlera le film : le segment de Gabaï sera diffusé à la télévision, tandis que ceux de Chepitko et Smirnov seront interdits. Ces derniers s’étaient inspirés d’Andreï Platonov et de Youri Olecha, deux auteurs interdits d'écriture sous Staline. Sans doute leur vision de la Révolution était-elle trop dure aux yeux du pouvoir.

Ce qui reste de cet essai de production expérimentale de haut niveau devient donc, vingt ans plus tard, un diptyque. Pour son segment Le Pays de l’électricité, Larissa Chepitko conte le dur labeur, les efforts sans relâche d’un technicien révolutionnaire qui souhaite apporter électricité et eau dans son village aride. Le lyrisme du propos est soutenu par des images en noir et blanc, où le blanc, plus que lumineux, devient aussi brûlant que la terre qu’il décrit. Le Début d’un siècle inconnu est une rareté au sein d’une filmographie méconnue.
Source : Lumière 2015 Grand Lyon Film Festival

Sélections dans les festivals :
- Programme 2019-2020 organisé par la Sorbonne : films tabous et interdits en URSS, Paris (France), 2019
- Institut Lumière - Hommage à Larissa Chepitko, Lyon (France), 2015
- Gels et dégels, une autre histoire du cinéma soviétique (1926-1968), Paris (France), 2002

Images et vidéos
 

Larisa Shepitko's The Homeland of Electricity from The Eclipse Viewer on Vimeo.