Richard VIKTOROV
Ричард ВИКТОРОВ
Richard VIKTOROV
URSS, 1980, 146mn 
Couleur, fiction
L'Epineux chemin des étoiles
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Через тернии к звездам

 

 To the Stars by Hard Ways

 Cherez ternii k zvezdam

 
Réalisation : Richard VIKTOROV (Ричард ВИКТОРОВ)
Scénario : Kir BOULYTCHIOV (Кир БУЛЫЧЕВ), Richard VIKTOROV (Ричард ВИКТОРОВ)
 
Interprétation
Vatslav DVORJETSKI (Вацлав ДВОРЖЕЦКИЙ)
Elena FADEEVA (Елена ФАДЕЕВА) ...Neeïa
Igor LEDOGOROV (Игорь ЛЕДОГОРОВ)
Uldis LIELDIDZ (Улдис ЛИЕЛДИДЖ)
Elena METELKINA (Елена МЕТЕЛКИНА)
 
Images : Aleksandr RYBIN (Александр РЫБИН)
Décors : Konstantin ZAGORSKI (Константин ЗАГОРСКИЙ)
Ingénieur du son : Boris KORECHOV (Борис КОРЕШКОВ)
Production : Studio Gorki
Restauration : 2001
 

A noter :
Le film a été restauré, remonté et raccourci de 20 minutes par le fils du réalisateur en 2001.

Synopsis
Le vaisseau spatial soviétique « Puchkine » découvre par hasard un vaisseau abandonné, et un groupe d’astronautes monte à bord de l’épave spatiale et y découvrent des fœtus morts dans des incubateurs et un seul être vivant : Neeïa. De retour sur Terre, le docteur Stepan Lebedev emmène Neeïa vivre avec lui dans sa datcha, avec toute sa famille. Le docteur découvre bientôt qu’elle a été créée par un généticien de la planète Dessa, qui voulait restaurer l’environnement de son monde dévasté. Neeïa possède aussi de puissants pouvoirs psychiques – qui pourraient s’avérer dangereux, s’ils ne sont pas parfaitement contrôlés… En vivant auprès de cette famille terrestre, Neeïa retrouve peu à peu son identité. Elle a des éclairs de mémoire. Sa destinée lui apparaît nettement. Elle s’enfuit et se glisse clandestinement à bord d’un vaisseau spatial en partance pour Dessa… Enfin de retour sur son monde natal, elle se joint aux forces révolutionnaires afin de renverser un nain tyrannique qui continue d’exploiter l’écosystème moribond pour son seul profit.
 

Commentaires et bibliographie
 
<...> Véritable alchimie visuelle, c’est un mélange de naturalisme à la Tarkovski, d’expérimentation chromatique, et de jeux de caméra fort simples et pourtant très inventifs (ralenti, fondu, prise de vue en miroir, et ainsi de suite). To the Stars by Hard Ways fonctionne merveilleusement, et à plus d’un niveau: critique sociale par le biais de la science-fiction, et supplique pour l’environnement; orgie d’effets visuels des années ’80; propagande communiste, un peu surannée, c’est le moins qu’on puisse dire; assemblage énergique de personnages humains et d’extraterrestres à la Star Trek … <...>
Donato Totaro (traduction David Pellerin). Publié par le site :
http://www.fantasiafestival.com/2007/fr/films/film_detail.php?id=222

Voir aussi : http://russkayafantastika.hautetfort.com/archive/2009/12/05/l-epineux-chemin-des-etoiles.html

Sélections dans les festivals :
- Festival de films russes : Spoutnik au dessus de la Pologne, Varsovie (Pologne), 2011
- Festival Fantasia, Montréal (Canada), 2007