Sergueï MIKAELIAN
Сергей МИКАЭЛЯН
Sergey MIKAELIAN
URSS, 1971, 93mn 
Couleur, fiction
Parle-moi de toi
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Расскажи мне о себе

 

 Tell me about yourself

 Rasskazhi mne o sebe

 
Réalisation : Sergueï MIKAELIAN (Сергей МИКАЭЛЯН)
Scénario : Boudimir METALNIKOV (Будимир МЕТАЛЬНИКОВ)
 
Interprétation
Gueorgui CHTIL (Георгий ШТИЛЬ)
Armen DJIGARKHANYAN (Армен ДЖИГАРХАНЯН)
Elizaveta NIKICHTCHIKHINA (Елизавета НИКИЩИХИНА)
Viktor PAVLOV (Виктор ПАВЛОВ)
Tamara SIOMINA (Тамара СЕМИНА)
Vitali SOLOMINE (Виталий СОЛОМИН)
 
Images : Aleksandr TCHETCHOULINE (Александр ЧЕЧУЛИН)
Décors : Boris BOURMISTROV (Борис БУРМИСТРОВ)
Musique : Isaac SCHWARTZ (Исаак ШВАРЦ)
Ingénieur du son : Galina GORBONOSSOVA (Галина ГОРБОНОСОВА)
Production : Lenfilm
Date de sortie en Russie : 1972
 

Prix et récompenses :
18,3 millions de spectateurs.

Synopsis
Au début de la guerre, Xénia est une élève infirmière sérieuse, réservée, qu'une amie doit toujours pousser à se distraire. A peine est-elle tombée amoureuse d'un soldat blessé que celui-ci repart à la guerre et, malgré ses promesses, elle pense qu'elle ne le reverra jamais. Mais la vie ménage des surprises et c'est en pleine bataille qu'elle le retrouve et qu'elle passera avec lui les plus heureux moments de toute son existence : dans un trou de neige, au milieu du bruit des obus, au cours d'une mission de nuit. De cette nuit ne lui reste que le souvenir et un petit garçon qu'elle élèvera seule. La guerre terminée, Xénia est revenue dans sa ville au bord de la mer Noire et travaille à l'hôpital local. Son amie la pousse à danser, à se distraire, à se marier. Ce qu'elle finit par faire, à contre-coeur, avec un homme autoritaire qui ne lui pardonne pas son premier amour. Après un divorce rapide, Xenia continue sa vie, ni heureuse, ni malheureuse et les années passent. Son fils est adulte maintenant et mène sa vie et Xénia se contente de rencontres espacées avec un amant marin qui ne comprend pas ses réticences à s'engager davantage. Lorsqu'il lui demande : "Parle-moi de ta vie...", c'est l'occasion pour elle de revivre les événements du passé et, peut-être, de s'évader de la prison du souvenir.
 

Commentaires et bibliographie
 
Un mélodrame, comme savent en faire les Russes. Sans mièvrerie, avec ces retours en arrière qui ressuscitent le temps et l'espace des vies écoulées, ballottées entre les paroxysmes de la guerre et la monotonie des jours ordinaires. Car ce beau film contient sa part d'anticonformisme, voire de scandale, lorsqu'apparaît cette terrible vérité : c'est parfois dans l'horreur de la guerre que l'on peut connaître les moments les plus exaltants et les plus fous de l'amour.
Juliette Raabe

Sélections dans les festivals :
- Festival des Festivals, Saint-Pétersbourg (Russie), 2010