Leonid GAIDAI
Леонид ГАЙДАЙ
Leonid GAIDAI
URSS, 1975, 101mn 
Couleur, fiction TV
C'est impossible
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Не может быть!

 

 Impossible!

 Ne mozhet byt!

 
Réalisation : Leonid GAIDAI (Леонид ГАЙДАЙ)
Scénario : Vladlen BAKHNOV (Владлен БАХНОВ), Leonid GAIDAI (Леонид ГАЙДАЙ)
 
Interprétation
Nina GREBECHKOVA (Нина ГРЕБЕШКОВА) ...Anna Vassilievna Gorbouchkina
Mikhaïl POUGOVKINE (Михаил ПУГОВКИН) ...Gorbouchkine
Viatcheslav NEVIHHY (Вячеслав НЕВИННЫЙ) ...frère de Gorbouchkina
Mikhaïl SVETINE (Михаил СВЕТИН) ...Vitali Borissovitch
Svetlana KRIOUTCHKOVA (Светлана КРЮЧКОВА)
Valentina TELITCHKINA (Валентина ТЕЛИЧКИНА)
 
Images : Sergueï POLOUIANOV (Сергей ПОЛУЯНОВ)
Décors : Evgueni KOUMANKOV (Евгений КУМАНЬКОВ)
Musique : Aleksandr ZATSEPINE (Александр ЗАЦЕПИН)
Production : Mosfilm
Spectateurs : 50,9 millions de spectateurs en URSS
Date de sortie en Russie : 23/10/1975
 
Site : IMDb

Synopsis
L’action se déroule à la fin des années vingt, mais les défauts que le film tourne en dérision – la bêtise, l’alcoolisme, la recherche de gains faciles – conservent toute leur actualité.
La première histoire relate les difficultés que doit affronter l’homme qui vit de revenus non provenant du travail. Invité chez le procureur-général, le protagoniste pense – non sans raison – qu’un tel appel ne présage rien de bon. Sa femme et son beau-frère sont du même avis et, afin de prévenir l’inévitable saisie des biens, vendent d’urgence les meubles, les vêtements, etc. Outre cela, la femme divorce en toute hâte de son mari et se marie avec son voisin. Il s’avère pourtant que le protagoniste a été entendu comme simple témoin. Il revient tout heureux chez soi et tout rentre dans l’ordre. Mais une semaine plus tard, il se fait arreter quand meme.
La deuxieme histoire est consacrée aux relations hors mariage. Imaginez-vous qu’un jour de repos vous allez chez votre maîtresse. Le mari de celle-ci se révèle être l’amant d’une copine de votre maîtresse et le voisin de la copine de votre maîtresse l’amant de votre propre femme. Par pur hasard, tous les six protagonistes finissent par se retrouver ensemble. Réunis à la table, ils essaient de résoudre le problème.
Enfin, dans la troisième histoire, un jeune homme tombe amoureux d’une fille rencontrée dans la rue et lui demande la main. Arrivé à son propre mariage, il ne peut pas reconnaître sa fiancée: ils se sont vus dans la rue et il ne le connaît qu’en vêtement d’hiver. Ses timides tentatives de savoir laquelle des femmes présentes est sa fiancée entraînent des consequences imprévisibles.
Source : http://culturesovietique.e-monsite.com