8 Неделя российского кино в Париже : Regards de Russie
Париж (Франция) - 02 ноябрь 2010 - 09 ноябрь 2010
http://cinema-russe-paris.ru/fr/
2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003

При поддержке kinoglaz.fr
_________________



Dossier de presse

Horaires

Présentation par les organisateurs :

Les réalisateurs sondent la province russe

Une ville introuvable sur les cartes… Des maisons de style soviétique laissées à l’abandon, des appartements au papier peint flétri, des routes délabrées et des voitures dont on se demande comment elles avancent encore. Si quelqu’un s’y trouve, c’est par hasard, ou au mieux, de passage. Tout autour, des espaces infinis, où on peut crier dans le vide sans que jamais personne n’entende. C’est ainsi qu’apparaît la province russe dans les films présentés au festival « Regards de Russie » cette année.
La «fuite vers la province» est non seulement le leitmotiv de la Semaine, mais aussi du cinéma russe récent. A la différence des films de la décennie écoulée, qui s’est consacrée aux « deux capitales », la nouvelle vague russe se recentre sur la réalité de la province profonde, une réalité sombre et un quotidien qui semblent difficilement « conciliables » avec la vie.
C’est dans une de ces contrées que voyage Iégor, le héros du film La trêve, réalisé par la cinéaste moscovite Svetlana Proskourina. Iégor travaille comme chauffeur dans une petite ville que les cartes semblent avoir oubliée. Là-bas l’on est littéralement « soûlé », à tout moment l’on peut être dévalisé ou assassiné. D’ailleurs pas seulement par des bandits, mais même par la police ou par ses proches. Là-bas on ne peut pas aller à la banque sans fusil, mais peu importe, dans ce dangereux monde de fables se passent des choses qui n’ont pas d’explication raisonnable. Ainsi, après une tentative infructueuse de voler les câbles d’une ligne à haute tension, Iégor arrive véritablement à revenir du monde de morts.
La trêve de Svetlana Proskourina, devenue la lauréate du Grand prix du Festival du cinéma russe « Kinotavr » en 2010, n’est pas le seul film où l’action se déroule à des centaines de verstes de Moscou ou Saint-Pétersbourg. Larissa Sadilova elle-aussi passe au crible le quotidien de la province russe avec son film Fiston, l’histoire des relations entre un père et son fils en pleine adolescence. Pour se rapprocher au plus près de la réalité, la réalisatrice a distribué les rôles principaux aux habitants de la ville de Troubtchevsk, à la frontière ukrainienne, où s’est déroulé le tournage.
Le film présenté en ouverture de l’édition 2010 de « Regards de Russie », Le dernier voyage de Tania se dédie aussi à ce thème. Le nouveau long-métrage d’Alekseï Fedorchenko a déjà reçu plusieurs prix au Festival international de Venise, dont celui de la meilleure photographie. Dans son film, la campagne russe est loin des lumières attirantes de la ville, mais ses habitants conviennent parfaitement au rôle de l’homme « simple » qui suit ses sentiments et s’efforce de se retrouver dans un monde en perpétuel changement.

Фильм открытия
Овсянки
Овсянки, 2009

(Le Dernier voyage de Tanya)


Алексей ФЕДОРЧЕНКО
(Alekseï FEDORTCHENKO)

Алексей ФЕДОРЧЕНКО

 
В стиле jazz
В стиле jazz, 2010

(Dans le style du jazz)


Станислав ГОВОРУХИН
(Stanislav GOVOROUKHINE)

Станислав ГОВОРУХИН
Жить !
Жить !, 2010

(Vivre !)


Юрий БЫКОВ
(Youri BYKOV)

Юрий БЫКОВ
Не скажу
Не скажу, 2010

(Je ne dirai rien)


Игорь КОПЫЛОВ
(Igor KOPYLOV)

Игорь КОПЫЛОВ
Человек у окна
Человек у окна, 2010

(L'Homme à la fenêtre)


Дмитрий МЕСХИЕВ
(Dmitri MESKHIEV)

Дмитрий МЕСХИЕВ
Видримасгор, или история моего космоса
Видримасгор, или история моего космоса, 2009

(Romevuedescollines ou l'histoire de mon espace)


Яна ПОЛЯРУШ
(Yana POLIAROUCH)

Яна ПОЛЯРУШ

Гости кинофестиваля

Ренат ДАВЛЕТЬЯРОВ

Александр КОТЕЛЕВСКИЙ

Ирина РОЗАНОВА

Мэри НАЗАРИ


Станислав ГОВОРУХИН

Евгений СТЫЧКИН

Андрей ПРОШКИН

Дмитрий МЕСХИЕВ


Лариса САДИЛОВА

Рустам АХАДОВ

Яна ПОЛЯРУШ

Светлана ПРОСКУРИНА


Юрий БЫКОВ

Игорь КОПЫЛОВ

Сергей СКОМОРОХОВ

Ирина ЕВТЕЕВА




Informations pratiques


Horaires

La séance d'ouverture n'est accessible que sur invitation. Le film présenté sort en salles en France le lendemain mercredi 3 novembre.