Cinéma soviétique et la Perestroika (1985-1991)
Cette page est nouvelle sur notre site, aux lecteurs qui voudraient bien nous envoyer leurs remarques, critiques ou suggestions nous adressons nos vifs remerciements. Ils peuvent le faire en cliquant ici



Films de cette période répertoriés sur kinoglaz.fr  - Bibliographie


1985

Contexte politique 1985

  • 11 mars 1985 : Mikhaïl Gorbatchev devient secrétaire général du Parti Communiste de l'Union Soviétique.
  • 15 octobre 1985 : M. Gorbatchev annonce le début de la « perestroïka » (restructuration).
  • 24 décembre 1985 :  Boris Eltsine devient Premier secrétaire du Comité du PCUS de la ville de Moscou.

L'année cinématographique 1985

  • janvier 1985 : sortie du film Amour et pigeons / L'amour et les colombes (Любовь и голуби), 1984, de Vladimir MENCHOV (Владимир МЕНЬШОВ) [fiction, 106 mn] qui aura 44,5 millions de spectateurs.
  • Février 1985, Festival de Berlin : le film Le Descendant du léopard blanc (Потомок белого барса), 1984, de Tolomouch OKEEV (Толомуш ОКЕЕВ), reçoit l'Ours d'argent.
  • Juillet 1985, Festival de Moscou : le film Requiem pour un massacre (Иди и смотри), 1985, de Elem KLIMOV (Элем КЛИМОВ) [fiction, 145 mn] reçoit le Grand Prix et le Prix de la FIPRESCI.
  • 21 octobre 1985 : sortie du film La Cerise d’hiver (Зимняя вишня), 1985, de Igor MASLENNIKOV (Игорь МАСЛЕННИКОВ) [fiction, 91 mn] qui aura 32,1 millions de spectateurs.
  • 10 novembre 1985 : sortie du film La Plus charmante et attrayante (Самая обаятельная и привлекательная), 1985, de Gerald BEJANOV (Геральд БЕЖАНОВ) [fiction, 89 mn] qui aura 44,9 millions de spectateurs, le plus grand nombre de spectateurs en URSS en 1985, parmiles films soviétiques ou étrangers.

38e Festival de Cannes
35e Festival international du film de Berlin
42e Festival international du film de Venise
14e Festival international du film de Moscou

Films de 1985 primés

Films sortis en France en 1985 ou 1986
Films de 1985 répertoriés sur Kinoglaz

Agenda 1985
Tous les cine-dossiers de 1985
Bibliographie

1986

Contexte politique 1986

  • 25 février-6 mars 1986 : XXVIIe Congrès du PCUS. Dénonçant la stagnation de l’ère Brejnev, M. Gorbatchev déclare nécessaires des changements politiques et économiques importants et annonce le lancement de la « glasnost » (transparence).
  • 26 avril 1986 : grave incident à la centrale nucléaire de Tchernobyl en Ukraine. Le 28 avril, Moscou reconnaît l’accident et procède à l' évacuation de près de 100 000 habitants.
  • 23 décembre : retour à Moscou d'Andreï Sakharov après six mois d'exil à Gorki.

L'année cinématographique 1986

  • Janvier 1986 : sortie du premier dictionnaire encyclopédique sur le cinéma. Il a été dirigé sous la direction du réalisateur Sergueï YOUTKEVITCH (Сергей ЮТКЕВИЧ) (1904-1985).
  • Janvier 1986 : sortie du premier numéro, daté 1985, du magazine  d'histoire du cinéma CINE FANTOM , dont le rédacteur en chef était Igor ALEINIKOV (Игорь АЛЕЙНИКОВ) (1962-1994)Initialement, CINE FANTOM était associé aux activités du cinéma underground soviétique - le mouvement légendaire du cinéma parallèle. Depuis le milieu des années 90, CINE PHANTOM est un ciné-club qui réunit cinéastes indépendants et artistes contemporains.
  • 17 janvier 1986 : la section de Moscou du cinéma de fiction de l'Union des réalisateurs s'adresse au Comité central de l'Union soviétique pour demander que les mesures nécessaires soit prises pour que le fim Le Thème (Тема), 1979, de Gleb PANFILOV (Глеб ПАНФИЛОВ), puisse sortir sur grand écran. Le film ne sortira que le 2 mars 1987.
  • 19 janvier 1986 : le cinéaste Andreï TARKOVSKI (Андрей ТАРКОВСКИЙ) (1932-1986) commence une radio-thérapie à Paris. Son fils Andreï et sa belle-mère sont autorisés à quitter l'Union soviétique. Le cinéaste meurt le 29 décembre 1986.
  • Février 1986, Festival de Berlin : le film Le Voyage d’un jeune compositeur (Путешествие молодого композитора), 1985, de Gueorgui CHENGUELAIA (Георгий ШЕНГЕЛАЯ) reçoit le prix de la meilleure réalisation.
  • 5 février 1986 : le VGIK (Institut Fédéral National de la Cinématographie) prend le nom de Guérassimov, nom du réalisateur, acteur et professeur du VGIK : Sergueï GUERASSIMOV (Сергей ГЕРАСИМОВ) (1906-1985). 
  • 7 avril 1986 : Le Conseil des ministres de l'URSS autorise l'ouverture de videosalles et la vente de vidéocassettes.
  • 13-15 mai 1986 : cinquième Congrès de l'Union des cinéastes d'URSS. Elem Klimov remplace Lev Koulidjanov à la tête de l'Union.  Elem Klimov a créé la commission de la critique, dirigée par Andreï Plakhov, qui a demandé la  libérération de plus de cent films interdits pour la plupart sous Khrouchtchev et Brejnev. Par ailleurs, le Congrès exige la fin du diktat exercé par le Goskino (Comité d'Etat pour le cinéma) sur l'ensemble de la profession, il demande la fin de la censure offcielle et des directives sur les "lignes" à suivre.   
  • Mai 1986, Festval de Cannes : le film Le Sacrifice (Жертвоприношение), 1986, de Andreï TARKOVSKI (Андрей ТАРКОВСКИЙ) reçoit au festival de Cannes le Grand prix spécial du Jury, le prix de la FIPRESCI et le Prix de la meilleure contribution artistique. Le court métrage d'animation : Heiduque / Haiduck (Гайдук), 1985, de Leonid GOROKHOV (Леонид ГОРОХОВ), Youri KATSAP (Юрий КАЦАП) reçoit le Prix du Jury.
  • Juin 1986 : L'URSS fête le 50e anniversaire du studio "SoyouzMultfilm".
  • Septembre 1986, Festival de Venise : le film Le Pigeon sauvage (Чужая Белая и Рябой), 1986, de Sergueï SOLOVIOV (Сергей СОЛОВЬЕВ), reçoit le Grand prix spécial du jury.
  • Septembre 1986 : le Comité central du parti communiste prend connaissance du film Le Repentir (Покаяние), 1984, de Tenguiz ABOULADZE (Тенгиз АБУЛАДЗЕ) [fiction, 153 mn], mais n'autorisera la sortie du film qu'en janvier 1987.
  • Septembre - novembre 1986 : Le Comité central du parti communiste examine la possibilité d'autoriser la sortie du film Le Repentir (Покаяние), 1984, de Tenguiz ABOULADZE (Тенгиз АБУЛАДЗЕ) [fiction, 153 mn]. Après plusieurs projections privées du film et de discussions, l'autorisation n'est pas donnée, le film ne sortira qu'en mars 1987.
  • Octobre 1986 : dans les cinq facultés du VGIK, des tables rondes sont organisées, on y discute de l’avenir du VGIK, on y remet en cause les méthodes d’enseignement. Le Recteur de l’Institut V. Zdan sera remplacé par le jeune réalisateur Sergueï Soloviov.
  • Novembre 1986 Vladimir VYSSOTSKI (Владимир ВЫСОЦКИЙ) reçoit, post-mortem, le Prix d'Etat de l'URSS.
  • 28 Novembre 1986 : Goskino refuse d'autoriser la sortie de la version originale du film La Commissaire (Комиссар), 1967, de Aleksandr ASKOLDOV (Александр АСКОЛЬДОВ) [fiction, 110 mn].
  • Premier décembre sortie du film Kin-dza-dza! (Кин-дза-дза!), 1986, de Gueorgui DANELIA (Георгий ДАНЕЛИЯ) [fiction, 135 mn].
  • 25 décembre 1986 : nomination d'Aleksandr Kamchalov au poste de président du Goskino en remplacement de Fillip Ermach.

39e Festival de Cannes
36e Festival international du film de Berlin
43e Festival international du film de Venise

Films de 1986 primés

Films sortis en France en 1986 ou 1987
Films de 1986 répertoriés sur Kinoglaz

Agenda 1986
Tous les cine-dossiers de 1986

Bibliographie

1987

Contexte politique 1987

  • 9 février 1987 : annonce de la libération d’une centaine de dissidents. D’autres seront libérés après le décret d’amnistie du 18 juin 1987.
  • juin-juillet 1987 : manifestations des Tatars de Crimée à Moscou, demandant l'annulation de la suppression de la République autonome de Crimée en 1944.
  • 23 août 1987 : manifestations dans les trois républiques baltes contre leur rattachement à l’URSS suite à la signature du Pacte germano-soviétique, le 23 août 1939.
  • 2 novembre 1987 : lors du 70e anniversaire de la Révolution d’Octobre, M. Gorbatchev annonce la création d’une commission d’enquête sur les crimes de Staline
  • 11 novembre 987 : B. Eltsine est démis de ses fonctions à la direction du Parti communiste de Moscou


L'année cinématographique 1987

  • Janvier 1987 : le film Le Repentir (Покаяние), 1984, de Tenguiz ABOULADZE (Тенгиз АБУЛАДЗЕ) [fiction, 153 mn] sort dans les salles ruses avec 1200 copies. Le film sera vu par 13,6 millions de spectateurs.
  • Janvier 1987 : d'immenses queues devant les cinémas projetant le film letton Est-il facile d'être jeune ? (Легко ли быть молодым?), 1987, de Juris PODNIEKS (Юрис ПОДНИЕКС) [documentaire, 84 mn].
  • 26 février 1987 : le réalisateur Sergueï PARADJANOV est solennellement réintégré dans l'Union des cinéastes d'URSS. 
  • Février 1987, Festival de Berlin :
    • Le film Le Thème (Тема), 1979, de Gleb PANFILOV (Глеб ПАНФИЛОВ) reçoit l'Ours d'or, le Prx de la FIPRESCI et l'OCIC Award.
    • Le réalisateur  Elem KLIMOV reçoit le prix de la Berlinale Camera.
  • 2 avril 1987 : l'union des cinéastes décide de la création du Musée central du cinéma qui sera situé dans le Centre du cinéma à Moscou, Kranaya Presnya. Le musée sera officiellement ouvert le 16 avril 1989 et dirigé par Naum Kleïman.
  • 4 avril 1987, première en URSS du film Le Sacrifice (Жертвоприношение), 1986, de Andreï TARKOVSKI (Андрей ТАРКОВСКИЙ) [fiction, 145 mn], près d'un an après la première mondiale.
  • Mai 1987, Festival de Cannes :
    • le film Le Repentir (Покаяние), 1984, de Tenguiz ABOULADZE (Тенгиз АБУЛАДЗЕ) reçoit le Prix spécial du jury et le Prix de la FIPRESCI.
    • Le film Robinsonnade (Робинзонада или мой английский дедушка), 1987, de Nana DJORDJADZE (Нана ДЖОРДЖАДЗЕ) reçoit  la Caméra d'or du meilleur premier film.
    • Barbara HERSHEY reçoit le Prix du meilleur rôle féminin pour le film Le Bayou (Стыдливые люди), 1987, de Andreï KONTCHALOVSKI (Андрей КОНЧАЛОВСКИЙ). 
    • Marcello MASTROIANNI reçoit le Prix du meilleur rôle masculin pour le film Les Yeux noirs (Очи черные), 1987, de Nikita MIKHALKOV (Никита МИХАЛКОВ).
  • 23 juin 1987 sortie sur les écrans russes du film L'Homme du boulevard des Capucines (Человек с бульвара Капуцинов), 1987, de Alla SOURIKOVA (Алла СУРИКОВА) [fiction, 99 mn] qui remporta un immense succès avec plus de 40 millions de spectateurs.
  • Juillet 1987, Festival de Moscou : le film Le Coursier (Курьер), 1986, de Karen CHAKHNAZAROV (Карен ШАХНАЗАРОВ) reçoit le Prix spécial du Jury.
  • Septembre 1987, Festival de Venise : le film  Plioumboum, ou un jeu dangereux (Плюмбум, или опасная игра), 1986, de Vadim ABDRACHITOV (Вадим АБДРАШИТОВ) reçoit la Médaille d'or du Président du Sénat italien. 
  • 1er octobre 1987 : sortie du film Mélodie oubliée pour une flûte (Забытая мелодия для флейты), 1987, de Eldar RIAZANOV (Эльдар РЯЗАНОВ) [fiction, 134 mn] qui aura 26 millions de spectateurs.
  • 14 novembre 1987 : premier festival du cinéma parallèle "Cine Fantom Fest 87". 
  • Novembre 1987 : sortie sur les écrans du film Assa (Асса), 1987, de Sergueï SOLOVIOV (Сергей СОЛОВЬЕВ) qui bénificia pour la première fois en URSS d'une campagne publicitaire et aura 52 millions de spectateurs

40e Festival de Cannes
37e Festival international du film de Berlin
44e Festival international du film de Venise
15e Festival international du film de Moscou

Prix "Nika"
Films de 1987 primés

Films sortis en France en 1987 ou 1988
Films de 1987 répertoriés sur Kinoglaz

Agenda 1987
Tous les cine-dossiers de 1987

Bibliographie

1988

Contexte politique 1988

  • 8 février 1988 : l’URSS annonce le retrait de ses troupes d’Afghanistan. Le retrait sera terminé le 15 février 1989.
  • 7-9 mai 1988 : réunion constitutive, à Moscou, de « l’Union démocratique », qui se définit comme un parti d’opposition.           
  • 6-9 juin 1988 : concile de l’Eglise orthodoxe russe, le premier depuis 1917. Cérémonies marquant le millénaire de la christianisation de la Russie.
  • 28 juin-1er juillet 1988 : XIXe Conférence du PCUS. M. Gorbatchev annonce des réformes constitutionnelles, dont l’élection de représentants du peuple. 
  • 1er octobre 1988 : M. Gorbatchev est élu Président du Présidium du Soviet suprême de l’URSS
  • 16 novembre 1988 : déclaration de souveraineté de l’Estonie, rejetée le 26 novembre par le Présidium du Soviet suprême de l’URSS
  • 22-23 novembre 1988 : proclamation de l’état d’urgence en Azerbaïdjan et en Arménie, suite à des affrontements lors de manifestations à Bakou pour le maintien du Haut-Karabakh dans l’Azerbaïdjan.
  • 29 novembre-1er décembre 1988 : 12e session extraordinaire du Soviet suprême de l’URSS. Création d’un Congrès des députés du peuple de 2 250 membres, le Président du Soviet suprême sera désormais élu par le Congrès. Introduction de la pluralité des candidatures à tous les niveaux.
  • 7 décembre 1988 : violent séisme en Arménie.


L'année cinématographique 1988

  • Février 1988, Festival de Berlin : le film La Commissaire (Комиссар), 1967, de Aleksandr ASKOLDOV (Александр АСКОЛЬДОВ) reçoit l'Ours d'argent, le Prix de la FIPRESCI et le Prix du Jury Œcuménique. 
  • 3 mars 1988 : sortie du film Je m'appelle Arlequin (Меня зовут Арлекино), 1988, de Valeri RYBAREV (Валерий РЫБАРЕВ) [fiction, 134 mn] qui scita de vives discussions sur la jeunesse et sera vu par 41,9 millions de spectateurs.
  • 10 mars 1988 : sortie du film La Petite Véra (Маленькая Вера), 1988, de Vassili PITCHOUL (Василий ПИЧУЛ) [fiction, 135 mn], le premier film soviétique de fiction montrant des scènes de sexe. Avec 54.9 millions de sectateurs en URSS, ce fut le film qui a eu le plus de spectateurs pendant l'époque de la Perestroika.
  • Mars 1988 : dans la Maison de la culture d'une fabrique de lampes électriques de Moscou, un spectacle d'Art rock appelé "Assa", avec projection du film Assa (Асса), 1987, de Sergueï SOLOVIOV (Сергей СОЛОВЬЕВ) [fiction, 153 mn]  s'est produit pendant 50 jours et a recueilli plus de 40 000 spectateurs.
  • Mai 1988, Festival de Cannes : le film Fioritures (Выкрутасы), 1987, de Garri BARDINE (Гарри БАРДИН) reçoit le Prix du meilleur court métrage.
  • Mai 1988 : Alexandre SOKOUROV ouvre une école de cinéma à Léningrad.
  • Mai 1988 : le réalisateur Boris FROUMINE, qui avait émigré aux USA en 1978, revient en URSS pour terminer son film commencé en 1978 et interdit : Erreurs de jeunesse (Ошибки юности) [fiction, 87 mn]. Le film sortira le 9 septembre 2009.
  • Juin 1988 : sortie du film L'Eté froid de l'année 53 (Холодное лето пятьдесят третьего), 1988, de Aleksandr PROCHKINE (Александр ПРОШКИН) [fiction, 102 mn]. le film connaîtra un immense succès avec 41,8 millions de spectateurs. Il sera élu meilleur film de fiction de l'année 1988 par les lecteurs du journal "Sovietskiy ekran".
  • 1er juillet 1988 : première coopératice de production et distribution des films : "Fora Film"
  • 1er août 1988 : sortie du premier numéro du journal "kinovedcheskie zapiski". Ce journal consacré à l'histoire et le théorie du cinéma fut d'abord dirigé par l'historien et critique de cinéma Aleksandr TROCHINE.
  • 14 septembre 1988 : l'Union des cinéastes demande au Gouvernement l'annulation de la décision d'exclure Alexandre Soljenitsyn de l'URSS.
  • 16 septembre 1988 : sortie du film kazakh L'Aiguille (Игла), 1988, de Rachid NOUGMANOV (Рашид НУГМАНОВ) [fiction, 81 mn], premier film de la Nouvelle vague de cinéma kazakh. Premier et dernier film dans lequel Viktor TSOI joue le rôle principal.
  • Septembre 1988, Festival de Venise : "La Perestroïka en URSS" fut un thème important du festival. Les films primés :
  • 1er octobre 1988 : le journal "Novoe rucckoe slovo" publie les déclarations de Sergueï PARADJANOV faites lors de sa conférence presse au 26e Festival international du film de NewYork de 1988.
  • 1er novembre : création du studio d'animation Pilot, premier studil d'animation indépendant.
  • 24 décembre 1988: première attribution des Prix NIKA. Les prix concernent les films sortis en 1987. 
  • 1988 : premières coopératives de distribution de films et premiers studios privés.

41e Festival de Cannes
38e Festival international du film de Berlin
45e Festival international du film de Venise / Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica

Prix "Nika"
Films de 1988 primés

Films sortis en France en 1988 ou 1989
Films de 1988 répertoriés sur Kinoglaz

Agenda 1988
Tous les cine-dossiers de 1988

Bibliographie

1989

Contexte politique 1989

  • 25 mai- 9 juin 1989 : 1ère session du Congrès des députés du peuple. M. Gorbatchev est élu chef de l’Etat par 2 123 voix contre 87. 
  • Avril 1989 : 1ère publication officielle du rapport secret de N. Khrouchtchev (1956) "Sur le culte de la personnalité et ses conséquences", à propos de Staline.
  • 18 mai 1989 : déclarations de souveraineté de l’Estonie et de la Lituanie
  • Juillet 1989 : grève dans plusieurs bassins miniers du Kouzbass et du Donbass, en Ukraine
  • 29 juillet 1989 : déclaration de souveraineté de la Lettonie
  • Août 1989 : début de la publication, dans la revue Novy Mir, de « l’Archipel du Goulag », du « Pavillon des cancéreux » et du « Premier cercle » d’Alexandre Soljénitsyne
  • 8 septembre 1989 : fondation à Kiev du « Rukh », le Front populaire ukrainien
  • 19-20 septembre 1989 : plénum du CC du PCUS sur les nationalités, qui se prononce pour un nouveau pacte fédéral et pour le droit à l’autodétermination des républiques
  • 5 octobre 1989 : déclaration de souveraineté de l'Azerbaïdjan
  • 9-10 novembre 1989 : chute du Mur de Berlin
  • 12-24 décembre 1989 : 2è session du Congrès des députés du peuple. Refus du Congrès, par 1 138 voix contre 839, de discuter de l’abrogation du rôle dirigeant du Parti
  • 14 décembre 1989 : décès d’A. Sakharov, des dizaines de milliers de Moscovites lui rendent hommage


L'année cinématographique 1989

  • 21 janvier 1989 : sortie du film Interfille (Интердевочка), 1989, de Piotr TODOROVSKI (Пётр ТОДОРОВСКИЙ) [fiction, 151 mn], film sur la prostitution avec les étrangers, qui suscita de nombreuses réactions positives chez les jeunes très négatives ches les personnes plus âgées.
  • 23 janvier 1989 : première édition à Léningrad  du Festival international Message to man (Послание к человеку, festival international du documentaire, court-métrage et film d'animation.
  • 2 février 1989 : décès du réalisateur Aleksandr MEDVEDKINE (Александр МЕДВЕДКИН) (1900-1989).
  • Février 1989, Festival de Berlin : le film Le Serviteur (Слуга), 1988, de Vadim ABDRACHITOV (Вадим АБДРАШИТОВ) reçoit le Prix spécial.
  • 21 mars 1989 : création d'une société sovieto-britanique de distribution qui est la première société privée de distribution cinématographique de l'URSS.
  • Mars 1989 : sortie du premier numéro du mensuel "Dom kino" (maison du cinéma).
  • 20 mai 1989 : un décret du Conseil des ministres de l'URSS organise le Centre national du cinéma et de la télévision pour les enfants et les adolescents qui sera présidé par l'acteur et réalisateur Rolan BYKOV (Ролан БЫКОВ)(1929-1998).
  • 10 juillet 1989 : le Festival international de Moscou organise une rétrospective "Cinéma de l'époque totalitaire 1933-1945". Dans cette rétrospective les films soviétiques sont mis en parallèle avec des films allemends ou italiens.
  • Septembre 1989, Festival de Venise :
  • 15 octobre 1989 : par décision gouvernementale, Sovexportfim perd son exclusivité dans l'achat des films étrangers et la vente à l'étranger de films soviétiques.
  • Octobre 1989 : une rétrospective de cinéma russe pré-révolutionnaire est présentée au festival de cinéma muet de Pordenone en Italie. Elle remprte un vif succès et sera, au cours des deux années qui ont suivi, présentée dans plusieurs villes européennes
  • 18 novembre 1989 : arrêté du Conseil des ministres de l’URSS n° 1003 « Sur la perestroïka dans l’activité artistique, organisationnelle et économique de la cinématographie soviétique » : 
    • Dorénavant, deux systèmes de production coexistent : les studios et les coopératives. En accordant l'indépendance aux studios, l'Etat se désengage financièrement. Les quatre grands studios — Mosfilm, Gorki, Lenfilm, Dovjenko — s'en félicitent mais ceux des Républiques sont inquiets. 
    • Les cinémas peuvent faire leur propre programmation, ce qui va se faire aux détriments des films russes auxquels sont préférés les films étrangers et surtout les films américains. 
    • Studios et coopératives peuvent signer des contrats de production directement avec l'étranger, et l'Etat est censé prélever seulement 10 % des recettes en devises convertibles obtenues grâce à l'exportation des films.
    • Les revenus des cinéastes dépendent désormais du succès de leur film.
  • Alors que la production cinématographique a acquis une autonomie presque totale, la distribution reste partiellement centramisée. Les salles achètent elles-mêmes les copies de films, mais le prix des places est toujours bloqué.
  • Apparition d'un circuit parallèle de distribution cinématographique : développement rapides des « vidéosalons » (environ 2 000 à Leningrad) qui, dans des conditions précaires, projettent environ 95 % de films piratés (classés X pour la plupart et interdits) pour un coût largement supérieur à une salle de cinéma : entrée, 1 rouble ; salle de cinéma : 25 à 50 kopecks.

42e Festival de Cannes
39e Festival international du film de Berlin
46e Festival international du film de Venise
16e Festival international du film de Moscou

Prix "Nika" 1989
Films de 1989 primés

Films sortis en France en 1989 ou 1990
Films de 1989 répertoriés sur Kinoglaz

Agenda 1989
Tous les cine-dossiers de 1989

Bibliographie

1990

Contexte politique 1990

  • Février 1990 : création de Soïouz ("Union"), groupe parlementaire conservateur pour la préservation de l’URSS.
  • 4 février 1990 : des manifestations, à Moscou, appellent à abroger le monopole du PCUS. 
  • 5-7 février 1990 : le plénum élargi du CC du PCUS adopte la plate-forme proposée au XXVIIIe congrès du Parti. M. Gorbatchev annonce la fin du monopole du PCUS et l’introduction du pluralisme politique.
  • 6 mars 1990 : adoption d’une loi sur la propriété en URSS (reconnaissance de la propriété d’Etat, collective et du citoyen)
  • 11 mars 1990 : la Lituanie proclame son indépendance et élit son président, V. Landsbergis. Le 18 avr., le pouvoir central lui impose un blocus économique sur les produits énergétiques.
  • 12-15 mars 1990 : 3e session du Congrès des députés du peuple de l’URSS : réforme constitutionnelle, abrogation du rôle dirigeant du PC (article 6). Création d’une présidence de l’URSS : le 14 mars, M. Gorbatchev est élu Président pour 5 ans
  • 4 mai 1990 : la Lettonie, puis l’Estonie proclament leur indépendance
  • 16 mai-12 juin : 1ère session du Congrès des députés du peuple de la RSFSR
  • 29 mai 1990 : B. Eltsine est élu Président du Soviet suprême de la RSFSR
  • 31 mai 1990 : déclaration de souveraineté de la Moldavie
  • 12 juin 1990 : déclaration  de souveraineté de la RSFSR. M. Gorbatchev propose l’ouverture de négociations sur un nouveau Traité d’Union
  • 2-13 juillet 1990 : XXVIIIe Congrès du PCUS. M. Gorbatchev est réélu Secrétaire général. B. Eltsine quitte le parti le 12 juil.
  • 16 juillet 1990 : l’Ukraine déclare sa souveraineté et la suprématie de ses lois sur celles de l’Union.
  • 27 juillet 1990 : la Biélorussie déclare sa souveraineté
  • 13 août 1990 : décret présidentiel réhabilitant toutes les victimes des répressions politiques des années 1920 et 1930. Le 15 août, M. Gorbatchev annonce la restitution de la citoyenneté soviétique aux personnes qui en ont été déchues entre 1966 et 1988.
  • 23-24 août 1990 : l’Arménie, le Turkménistan et le Tadjikistan déclarent leur souveraineté
  • 11 septembre 1990 : adoption par le Soviet suprême de la RSFSR du plan Chataline, ou « programme des 500 jours », plan de passage à l’économie de marché
  • 15 octobre 1990 : Prix Nobel de la paix attribué à M. Gorbatchev.
  • 25-30 octobre 1990 : déclarations de souveraineté du Kazakhstan et du Kirghizstan
  • 24 novembre 1990 : publication d’un projet de nouveau Traité d’Union des républiques soviétiques souveraines
  • 17-27 décembre 1990 : 4e session du Congrès des députés du peuple de l’URSS. Discours de M. Gorbatchev annonçant un référendum sur le Traité de l’Union, suivi d’un autre sur la propriété privée. 

 

L'année cinématographique 1990

  • 1er janvier 1990 : le prix unique de la location de copies de films pour la distribution est aboli.
  • 28 février 1990 : création de l'Unnion des cinéastes de Russie. Le président élu est le réalisateur Igor MASLENNIKOV (Игорь МАСЛЕННИКОВ) (1931-2022). Celui-ci propose de partager ses fonctions avec celui qui est arrivé second à l'élection du président, à savoir le réalisateur  Sergueï SOLOVIOV (Сергей СОЛОВЬЕВ) (1944-2021).
  • Février 1990, Festival de Berlin :
  • Mai 1990, Festival de Cannes :
    • Le film Taxi-blues (Такси-блюз), 1990, de Pavel LOUNGUINE (Павел ЛУНГИН) reçoit le Prix de la meilleure réalisation.
    • Le film La Mère (Мать), 1989, de Gleb PANFILOV (Глеб ПАНФИЛОВ) reçoit le Prix de la meilleure contribution artistique.
    • Le film Bouge pas, meurs et ressuscite (Замри-Умри-Воскресни), 1989, de Vitali KANEVSKI (Виталий КАНЕВСКИЙ) reçoit le Prix du meilleur premier film.
    • Le film : Le Lac des cygnes - la zone (Лебединое озеро. Зона), 1990, de Youri ILIENKO (Юрий ИЛЬЕНКО) reçoit le Prix de la FIPRESCI.
    • Le réalisateur Gleb PANFILOV (Глеб ПАНФИЛОВ) reçoit un Prix spécial pour sa contribution au cinéma international.
    • L'actrice Tatiana SAMOILOVA (Татьяна САМОЙЛОВА) (1934-2014) reçoit un Prix spécial pour sa contribution au cinéma international.
  • Mai 1990 : sortie du premier numéro de la revue consacrée au cinéma international "Seance" ("Сеанс").
  • 7 juin 1990 : VIe Congrès des cinéastes de l'Union soviétique. L'union des cinéastes de l'URSS devient la Confédération des Unions des cinéastes. Le premier président est le cinéaste  Davlat KHOUDONAZAROV (Давлат ХУДОНАЗАРОВ).
  • Mai 1990 : le film documentaire Staline avec nous ? (Сталин с нами ?), 1989, de Tofik CHAKHVERDIEV (Тофик ШАХВЕРДИЕВ) [documentaire, 75 mn] obtient le Grand prix du festival de San-Francisco.
  • 20 juillet 1990 : décès du réalisateur  Sergueï PARADJANOV (Сергей ПАРАДЖАНОВ) (1924-1990)
  • Août 1990 : le film Valse accidentelle (Случайный вальс), 1989, de Svetlana PROSKOURINA (Светлана ПРОСКУРИНА) [fiction, 96 mn] obtient le Léopard d'or du Festival de Locarno.
  • Août 1990 : le film d'animation La Vache (Корова), 1989, de Aleksandr PETROV (Александр ПЕТРОВ) [animation, 11 mn] obtient le Grand Prix du Festival de Hiroshima au Japon.
  • Septembre 1990, Festival de Venise :
  • 13 novembre 1990 ; décès du réalisateur Leonid TRAUBERG (Леонид ТРАУБЕРГ) (1902-1990), créateur avec Grigori Kozintsev et Sergueï Youtkevitch de la FEKS (Fabrique de l’acteur excentrique).
  • 1990 : en France, le CNC crée le Fonds d’aide aux coproductions avec l’Europe centrale et orientale.
  • 1990 : 2,7 milliards de spectateurs.

43e Festival de Cannes
40e Festival international du film de Berlin
47e Festival international du film de Venise
1er Festival ouvert de cinéma russe Kinotavr

Prix "Nika" 1990
Films de 1990 primés

Films sortis en France en 1990 ou 1991
Films de 1990 répertoriés sur Kinoglaz

Agenda 1990
Tous les cine-dossiers de 1990

Bibliographie

1991

Contexte politique 1991

  • 9 février 1991 : référendum pour l’indépendance de la Lituanie. Le 3 mars, des référendums similaires sont organisés en Lettonie et en Estonie
  • 10 mars 1991 : 500 000 manifestants à Moscou en soutien à B. Eltsine, aux mineurs en grève, et pour la souveraineté de la RSFSR
  • 17 mars 1991 : référendum, dans neuf des quinze républiques, sur le maintien de l’URSS « sous forme d’une fédération renouvelée de républiques souveraines et égales ». Les républiques baltes, l'Arménie, la Géorgie et la Moldavie boycottent le référendum. Dans la RSFSR, 71,3% des habitants souhaitent le maintien de l'Union. A la question qui leur est posée en outre de l’instauration d’un poste de président élu au suffrage universel dans cette république, 69,9% votent "oui"
  • 9 avril 1991. : la Géorgie proclame son indépendance
  • 23 avr1991 : début du processus, dit de « 9+1 », de négociation du nouveau Traité d’Union entre M. Gorbatchev et les représentants de 9 républiques fédérées à Novo-Ogarevo
  • 12 juin 1991 : B. Eltsine est élu président de la RSFSR avec 57,3% des voix dès le 1er tour
  • 19-21 août 1991 : tentative de coup d’Etat par un Comité d’Etat pour l’état d’urgence, autoproclamé, dirigé par Guennadi  Ianaev, vice-président de l’URSS. Le Comité annonce l'incapacité provisoire du président Gorbatchev, "retenu" en résidence surveillée en Crimée, ce qui permet à G. Ianaev d'assumer ses fonctions ; il publie une déclaration annonçant sa volonté de mettre fin aux menaces qui pèsent "sur la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'URSS". Dès le 19 août, B. Eltsine dénonce l'illégalité de ces décisions et exige le retour à l'ordre constitutionnel. Le 22, arrestation des putschistes
  • 23 août 1991 : B. Eltsine suspend les activités du PCUS sur le territoire de la RSFSR. Il interdira le parti communiste le 6 nov. 1991
  • 24 août 1991 : démission de M. Gorbatchev de son poste de Secrétaire général du PCUS
  • 24-31 août 1991 : proclamations des indépendances de l’Ukraine, de la Biélorussie, de la Moldavie, de l’Azerbaïdjan, du Kirghizstan et de l’Ouzbékistan
  • 26-30 août 1991 : session extraordinaire du Soviet suprême de l’URSS, qui suspend les activités du PCUS en URSS et s’autodissout, après avoir retiré à M. Gorbatchev ses pouvoirs spéciaux
  • 2 sept 1991 : proclamation de l’indépendance de la République du Haut-Karabakh
  • 2-5 sept 1991 : le Congrès des députés du peuple de l’URSS suspend la Constitution et adopte une déclaration sur les droits et libertés de l’Homme, avant de s’auto-dissoudre
  • 9 septembre 1991 : proclamation de l’indépendance du Tadjikistan
  • 21 septembre 1991 : proclamation de l’indépendance de l’Arménie, approuvée par référendum
  • 18 octobre 1991 : signature du Traité de Communauté économique par 8 républiques et par le Président M. Gorbatchev
  • 27 octobre 1991 : proclamation de l’indépendance du Turkménistan, approuvée par référendum
  • 4 novembre 1991 : proclamation de l’indépendance de la Tchétchénie. B. Eltsine décrète quelques jours plus tard l’état d’urgence et y envoie des troupes. Le 11 novembre 1991, le Soviet suprême de la RSFSR invalide la décision de B. Eltsine.
  • 14 novembre 1991 : présentation à Novo-Ogarevo par M. Gorbatchev du nouveau projet de Traité d’Union des Etats souverains aux dirigeants de 7 républiques, qui se déclarent prêts à le signer d’ici la fin de l’année.
  • 1er décembre 1991 : approbation par référendum de l’indépendance de l’Ukraine par 90,3% des votants.
  • 4 décembre 1991 : la RSFSR reconnaît l’indépendance de l’Ukraine.
  • 8 décembre 1991 : les présidents de la Biélorussie, de l’Ukraine et de la RSFSR, réunis à Biélovièje près de Minsk, annoncent la dissolution de l’Union soviétique et signent l’accord créant la Communauté des Etats indépendants (CEI), ouverte à tous les Etats membres de l’URSS ("accord de Minsk")
  • 16 décembre 1991 : proclamation de l’indépendance du Kazakhstan.
  • 17 décembre 1991 : accords entre B. Eltsine et M. Gorbatchev sur la dissolution de l’Union à la fin de l’année 1991.
  • 21 décembre 1991 : rencontre à Alma-Ata des chefs d’Etat des 3 pays membres de la CEI, Russie, Biélorussie et Ukraine, et des présidents de l’Arménie, de l’Azerbaïdjan, de la Moldavie et des républiques d’Asie centrale, qui rejoignent la nouvelle Communauté. Les républiques baltes et la Géorgie n’adhèrent pas à la CEI
  • 24 décembre 1991 : la Russie succède à l’Union soviétique au Conseil de sécurité des Nations Unies.
  • 25 décembre 1991 : M. Gorbatchev démissionne de la présidence de l’URSS. Il transmet la responsabilité nucléaire à B. Eltsine.
  • 26 décembre 1991 : annonce officielle de la fin de l'URSS par le Soviet suprême de l’URSS.

L'année cinématographique 1991

  • Février 1991, Festival de Berlin : le film Satan (Сатана), 1990, de Viktor ARISTOV (Виктор АРИСТОВ) [fiction, 108 mn] reçoit l'Ours d'argent.
  • Septembre 1991, Festival de Venise : le film Urga (Урга), 1991, de Nikita MIKHALKOV (Никита МИХАЛКОВ) reçoit le Lion d'or du meilleur film, l'OCIC Award et le Pasinetti Award.
  • 23 mai 1991 : ouverture du premier festival de cinéma russe "Kinotavr" à Sotchi. La programmation est répartie en deux sections : "Films pour l'élite" (Фильмы для избранных) et "Films pour tous". Le Grand Prix est remporté par le film : Enfants de chiennes (Сукины дети), 1990, de Leonid FILATOV (Леонид ФИЛАТОВ) [fiction, 97 mn]. Le film Nuage-paradis (Облако-рай), 1991, de Nikolaï DOSTAL (Николай ДОСТАЛЬ) [fiction, 80 mn] reçoit un prix spécial pour l'abolition de la division entre "Films pour l'élite" et "Films pour tous".
  • 27 mai 1991 : l'Union des cinéastes d'URSS est remplacée par la Confédération des Unions des cinéastes.
  • Juin 1991 : le film d'animation Le Loup gris et le petit chaperon rouge (Серый волк энд красная шапочка), 1990, de Garri BARDINE (Гарри БАРДИН) [animation, 27 mn]  reçoit le Grand Prix du Festival d'Annecy.
  • Juillet 1991 : le film Le Chien pie qui court au bord de la mer (Пегий пес, бегущий краем моря), 1990, de Karen GUEVORKIAN (Карен ГЕВОРКЯН) [fiction, 132 mn] reçoit le Grand Prix du Festival de Moscou.
  • Juillet 1991 : parallèlement à une diminution de la fréquentation des salles de cinéma se déceloppe le commerce des vidéocassettes. La société "Video-ASS" publie un guide de présentation de 500 films disponibles en vidéo-cassette.
  • 20 août 1991 : dans une déclaration publique contre la tentative de coup d'état du 19-21 août 1991, l'Union des cinéastes invite la population à soutenir le gouvernement légal du pays.
  • Octobre 1991 : le film Le Ciel promis (Небеса обетованные), 1991, de Eldar RIAZANOV (Эльдар РЯЗАНОВ) [fiction, 124 mn] reçoit les prix Nika du meilleur film de fiction et de la meilleure réalisation.
  • 9 décembre 1991 : Ouverture à Moscou du premier Festival de cinéma érotique.
  • 1991 : 2,2 milliards de spectateurs, 2700 salles de cinéma en Russie.
  • Répartition des films sortis en Russie par nationalité en 1987, 1991 et 1993 :
    • 1987 : 73% Russie, 4% USA, 11% Europe occidentale, 7% Europe orientale
    • 1991: 24% Russie, 38% USA, 24% Europe occidentale, 3% Europe orientale
    • 1993: 19% Russie, 56% USA, 15% Europe occidentale, 1% Europe orientale

44e Festival de Cannes
41e Festival international du film de Berlin
48e Festival international du film de Venise
16e Festival international du film de Moscou
2e Festival ouvert de cinéma russe Kinotavr

Prix "Nika" 1991
Films de 1991 primés

Films sortis en France en 1991 ou 1992
Films de 1991 répertoriés sur Kinoglaz

Agenda 1991
Tous les cine-dossiers de 1991

Bibliographie