Kostas MARSAAN
Костас МАРСААН
Kostas MARSAAN
Russie, 2016, 105mn 
fiction
Mon meurtrier

Près du lac de Saïssara

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Мой убийца

 

 My murderous

 Moy ubiytsa

Sous titre russe : У озера Сайсары
 
Réalisation : Kostas MARSAAN (Костас МАРСААН)
Scénario : Konstantin DANILOV (Константин ДАНИЛОВ), Maria NAKHODKINA (Мария НАХОДКИНА), Svetlana TAAÏKO (Светлана ТААЙКО)
D'après la nouvelle de Egor Neïmorov "Incident sur le lac Saïsary"
 
Interprétation
Viatcheslav LAVERNOV (Вячеслав ЛАВЕРНОВ)
Galina TIKHONOVA (Галина ТИХОНОВА)
Fedot LVOV (Федот ЛЬВОВ)
 
Images : Iskander IVANOV (Искандер ИВАНОВ)
Produit par : Marianna SKRYBYKINA (Марианна СКРЫБЫКИНА)
Production : Кинокомпания АРТ Дойду / Société ART Doydu
Recettes en Russie : 0.0180 million(s) de dollars
Date de sortie en Russie : 03/11/2016
 

Prix et récompenses :
Prix du Jury Festival international des premiers films "Esprit du feu", Khanty Mansiïsk (Russie), 2017

Synopsis
Film yakoute. Djoulouss, un jeune policier yakoute, enquête sur le meurtre d’une jeune fille. Il trouve rapidement un suspect qui avoue le crime. Apparemment, l’affaire est bouclée et la justice a triomphé. Mais Djoulouss prend conscience que l’enquête contient des éléments bizarres et même des incohérences. Malgré la désapprobation de sa hiérarchie, notre héros décide de tirer l’affaire au clair. Les événements s’enchaînent et le conduisent jusqu’à un campement d’orpailleurs où émergent de nouveaux secrets liés à l’histoire de la victime
 

Commentaires et bibliographie
 
http://www.lecourrierderussie.com/culture/2016/10/mon-meurtrier-cinema-yakoute-yakoutie/

La Iakoutie (Extrême-Orient russe) connaît un véritable boom cinématographique depuis dix ans. Avec des budgets dérisoires (de 20 000 à 50 000 euros), les réalisateurs et scénaristes de la région faisaient du cinéma de genre destiné aux habitants de la région : films d'horreur, comédies et comédies dramatiques. Mais tout a basculé en 2016 lorsque le premier film de Kostas Marsan, Mon meurtrier, tourné avec à peine 80 000 euros, a été diffusé dans toutes les salles de Russie. Il a été salué par la critique et les spectateurs et a figuré au programme de plusieurs festivals, notamment de l'Asian World Film Festival à Los Angeles. Kostas Marsan indique qu'il représente la première génération de réalisateurs iakoutes dont le destin est de jeter les bases d'une tradition du cinéma national. Et cette tradition ne cherche pas à s'orienter sur le style russe (ou soviétique), mais de se tourner vers le cinéma asiatique. Ainsi, il ne cherche pas à cacher que son œuvre est inspirée du film noir Memories of Murder du Sud-Coréen Bong Joon-Hoo. Et il compte continuer dans le sillage des réalisateurs sud-coréens.
https://fr.rbth.com/longreads/cinema-russe/

Sélections dans les festivals :
- Festival de Cinéma Européen Indépendant VOICES, Vologda (Russie), 2018
- Festival de films russes : Spoutnik au dessus de la Pologne, Varsovie (Pologne), 2017
- Festival international des premiers films "Esprit du feu", Khanty Mansiïsk (Russie), 2017