Kinoglaz

 

Diary of events

- Stop Press

On current release

Festivals

 

Films

DVDs

- Watch on line

Names

Articles

Production

History

Seminars


Bibliography


Ongoing events

 

Awards

Box office

 

Statistics

 

Partnerships

 

Site map

Links

Contacts


Search with Google    


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Titles and names in bold print contain more complete information
Director,
Writer,
Editor
 
Born 1894, Russia
 
Died 1959

Esfir SHUB

Эсфирь Ильинична ШУБ
Esfir CHOUB

Filmography (extracts)
 
Director
1947 - Po druguyu storonu Araksa (По другую сторону Аракса)
1946 - Sud v Smolenske (Суд в Смоленске)
1942 - Strana rodnaya (Страна родная) [documentary, 78 mn]
1940 - 20 Years of Cinema (20 лет советского кино / Кино за 20 лет) [documentary, 89 mn]
1940 - Fashizm budet razbit (Фашизм будет разбит)
1939 - Ispaniya (Испания) [documentary, 90 mn]
1937 - Country of the Soviets (Страна Советов) [documentary, 71 mn]
1934 - Moskva stroit metro (Москва строит метро)
1934 - Turtsiya na podeme (Турция на подъеме)
1932 - Komsomol: Patron of Electrification (КШЭ / Комсомол – шеф электрификации) [documentary, 55 mn]
1930 - Today (Сегодня) [documentary, 76 mn]
1928 - Rossiya Nikolaya II i Lev Tolstoy (Россия Николая II и Лев Толстой)
1927 - The Fall of the Romanov Dynasty (Падение династии Романовых) [documentary, 88 mn]
1926 - The Great Path (Великий путь) [documentary, 116 mn]
 
Writer
1942 - Strana rodnaya (Страна родная) by Esfir SHUB [documentary, 78 mn]
1940 - 20 Years of Cinema (20 лет советского кино / Кино за 20 лет) by Vsevolod PUDOVKIN , Esfir SHUB [documentary, 89 mn]
1940 - Fashizm budet razbit (Фашизм будет разбит)
1937 - Country of the Soviets (Страна Советов) by Esfir SHUB [documentary, 71 mn]
1932 - Komsomol: Patron of Electrification (КШЭ / Комсомол – шеф электрификации) by Esfir SHUB [documentary, 55 mn]
1927 - The Fall of the Romanov Dynasty (Падение династии Романовых) by Esfir SHUB [documentary, 88 mn]
1926 - The Great Path (Великий путь) by Esfir SHUB [documentary, 116 mn]
 
Editor
1942 - Strana rodnaya (Страна родная) by Esfir SHUB [documentary, 78 mn]
1932 - Komsomol: Patron of Electrification (КШЭ / Комсомол – шеф электрификации) by Esfir SHUB [documentary, 55 mn]
1927 - The Fall of the Romanov Dynasty (Падение династии Романовых) by Esfir SHUB [documentary, 88 mn]
1926 - The Prostitute (Проститутка) by Oleg FRELIKH [fiction, 78 mn]
1926 - The Great Path (Великий путь) by Esfir SHUB [documentary, 116 mn]

Awards :
Artiste du peuple de Russie (1935)

Biography
No English biography available !
 
Esfir (Esther) CHOUB est née dans une petite ville de la région de Tchernigov, dans une famille juive. Elle a étudié la littérature russe à Moscou aux Cours Supérieurs pour les femmes ( Московскиe высшиe женскиe курсы). Après la révolution elle a fréquenté les cours de jeunes poètes issus du prolétariat. Entre 1919 et 1921 elle travaillait comme secrétaire à la Direction des affaires du théâtre au Comité d’éducation (Театральный отдел Наркомпроса (ТЕО)). En 1922 elle est venue travailler dans le département du cinéma (plus tard Goskino) en tant que responsable du montage des films et rédacteur des titres. Parmi les premiers films qu’elle a préparés pour leur sortie dans les salles russes figuraient des films américains, notamment des films de Chaplin, qui à cette époque était presque inconnu en Russie.
Très enthousiasmée par les possibilités, que donne le montage des films, elle assiste aux cours du groupe de Lev Koulechov (Лев Кулешов), le maître incontesté du montage. Elle travaille aussi avec Sergueï Eisenstein sur le scénario du réalisateur (режиссерский сценарий) de son film La grève (Стачка). Avec Eisenstein elle refait aussi le montage du film de Fritz Lang Docteur Mabuse, le joueur (Doktor Mabuse, der Spieler), qui devient alors La Pourriture dorée (Позолоченная гниль). Fin 1926, elle recherche dans les archives les images de la famille du dernier tsar russe Nikolaï II et fait de ses images la base de son film La chute de la dynastie des Romanov. Elle crée des principes du montage de films documentaires, différents des principes de Dziga Vertov, avec la simplicité et la clarté du message, la fidélité au contexte historique. Pour faire passer le message idéologique Choub utilise souvent la méthode d’opposition des images en renforçant le contraste entre les images des pauvres et des riches, de la famille du Tsar et des simples ouvriers. Ainsi elle montre les possibilités par le montage de créer un fort impact émotionnel sur les spectateurs. Souvent Choub utilise des plans très longs, pour donner le temps au spectateur de voir les visages de personnes. Dans le film Aujourd’hui (Сегодня) elle alterne des images de films américains avec des images de films soviétiques pour montrer l’opposition entre la vie dans le monde capitaliste et le monde socialiste. Elle tourne un de premiers documentaires russes parlant Komsomol - le chef d’électrification. C’est un reportage d’un meeting dans une usine. En 1934 elle travaille en Turquie et tourne le film, qui sera terminé en 1937 par un de ses assistants La Turquie en ascension (Турция на подъеме). En 1939 à partir d’images tournées pas Roman Carmen (Роман Кармен) et Boris Makasseev (Борис Макасеев) en Espagne, elle fait le film Espagne (Испания), consacré à la guerre civile et au peuple espagnol. Les dernières années de sa vie, Choub a travaillé sur son livre Gros plan (Крупным планом), dans lequel elle parle de ses expériences cinématographiques et de ses souvenirs.

Your remarks