Kinoglaz

 

Diary of events

- Stop Press

On current release

Festivals

 

Films

DVDs

- Watch on line

Names

Articles

Production

History

Seminars


Bibliography


Ongoing events

 

Awards

Box office

 

Statistics

 

Partnerships

 

Site map

Links

Contacts


Search with Google    


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Titles and names in bold print contain more complete information
Actor
 
Born 1935, USSR (Georgia)
 
 

Kakhi KAVSADZE

Кахи Давидович КАВСАДЗЕ
Kakhi KAVSADZE

Filmography (extracts)
 
Actor
2015 - Taly i Toli (Тэли и Толи) by Alexander AMIROV [fiction, full length film]
2014 - Black/White (Ч/Б) by Yevgeni SHELIAKIN [fiction, 92 mn]
1984 - Repentance (Покаяние) by Tengiz ABULADZE [fiction, 153 mn]
1977 - The Tree of Desire / The Wishing Tree (Древо желания) by Tengiz ABULADZE [fiction, 107 mn]
1975 - Love at First Sight (Любовь с первого взгляда) by Rezo ESADZE [fiction, 90 mn]
1971 - A Necklace for My Beloved (Ожерелье для моей любимой) by Tengiz ABULADZE [fiction, 75 mn]
1970 - There Once Was a Singing Blackbird (Жил певчий дрозд) by Otar IOSSELIANI [fiction, 83 mn]
1969 - White Sun of the Desert (Белое солнце пустыни) by Vladimir MOTYL [fiction, 85 mn]
1968 - Goden k nestroevoy (Годен к нестроевой) by Vladimir ROGOVOY [fiction, 78 mn]
1966 - He Didn't Want to Kill (Он убивать не хотел) by Georgi SHENGELAIA [fiction, 92 mn]

Biography
No English biography available !
 
Né le 5 juin 1935 dans une famille d’artistes.
Son grand-père paternel, Sandro Kavsadzé », est condisciple de Staline au Séminaire de Tiflis (1), il est le créateur de l’Ensemble Populaire de chant et danse de la Géorgie ; son père David Kavsadzé lui succède à sa mort en 1939. Pendant la guerre, il est fait prisonnier en mai 1942 et interné dans un camp allemand ; en 1944 il est libéré grâce à des Géorgiens émigrés en France. Il vit alors en France puis retourne en URSS. En vertu de l’ordre N° 270 du 16/8/1941 qui assimile tout prisonnier de guerre soviétique à un traître, il est condamné et expédié en Sibérie où il meurt en 1952. Kakhi et son frère sont exclus de l’Ecole musicale pour enfants doués parce que fils d’un « ennemi du peuple ». Ils sont élevés par leur mère docteure. A l’époque du Dégel, ils peuvent reprendre une vie normale. En 2011, la scénariste du « Repentir », Nana Djanélidzé, consacre le documentaire « Y a-t-il un théâtre là-bas ?! » où Kakhi Kavsadzé raconte sa vie et les déboires subis par sa famille.
Acteur de théâtre et cinéma géorgien.
En 1959, diplômé de l’Institut Théâtral Roustavéli de Tbilissi. Il intègre la troupe du théâtre Roustavéli.
Débuts au cinéma en 1957. Il acquiert une gloire impérissable en jouant le méchant (Abdoullah le Noir) dans « Le soleil blanc du désert » (1969). Entre 1974 et 1980, il joue le simplet Kakha dans une série de courts métrages sur scénario de Rezo Tchkheïdzé. Sa filmographie est conséquente : entre 1957 et 2014, 76 films tant géorgiens que russes. Rôles marquants dans « Un bijou pour ma bien-aimée (1971), « Les mélodies du quartier de Vera » (1973), « Les plants » (1973), « Dumas au Caucase » (1979), « Le repentir » (1984).
Artiste du Peuple de la Géorgie (URSS) en 1981.
(1) Tiflis devient Tbilissi en août 1936.

Родился в городе Ткибули (Грузия) 5 июня 1935 года.
Окончил Тбилисский театральный институт им. Ш. Руставели (1959).
В кино начал сниматься, ещё будучи студентом, дебютировав в 1958 году в фильмах "Песнь Этери" и "Лично известен" благодаря ярким внешним данным.
Актёр Тбилисского академического театра им. Ш. Руставели.
В 2001 году Кахи Кавсадзе дебютировал в Московском театре эстрады в спектакле "Птицы", в котором его партнерами по сцене стали эстрадный артист Геннадий Хазанов и оперный певец Вячеслав Войнаровский.
Народный артист Грузинской ССР (1981).
www.kino-teatr.ru

Your remarks