Kinoglaz

 

Diary of events

- Stop Press

On current release

Festivals

 

Films

DVDs

- Watch on line

Names

Articles

Production

History

Seminars


Bibliography


Ongoing events

 

Awards

Box office

 

Statistics

 

Partnerships

 

Site map

Links

Contacts


Search with Google    


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Titles and names in bold print contain more complete information
Actress
 
Born 1976 
 
 

Dinara DRUKAROVA

Динара Анатольевна ДРУКАРОВА
Dinara DROUKAROVA

Filmography (extracts)
 
Actress
2013 - Marusya (Маруся) by Eva PERVOLOVICI [fiction, 82 mn]
2011 - The Beduin (Бедуин) by Igor VOLOSHIN [fiction, 90 mn]
2007 - Antisex (Антисекс) by Larisa ISAEVA [fiction, 73 mn]
2006 - Shtoby popast v raï, ty dolzhen umerets (Чтобы попасть в рай ты должен умереть) by Djamshed USMONOV [fiction, 90 mn]
1998 - Of Freaks And Men (Про уродов и людей) by Aleksey BALABANOV [fiction, 93 mn]
1993 - Angels in Heavens (Ангелы в раю) by Yevgeni LUNGIN [fiction, 122 mn]
1993 - We, the Children of The 20th Century (Мы, дети 20 века) by Vitali KANEVSKY [documentary, 84 mn]
1991 - An Independent Life (Самостоятельная жизнь) by Vitali KANEVSKY [fiction, 104 mn]
1989 - Freeze - Die - Revive (Замри-Умри-Воскресни) by Vitali KANEVSKY [fiction, 105 mn]

Awards :
Angels in Heavens :
Best actress, Honfleur Russian Film Festival, Honfleur (France), 1999

Biography
No English biography available !
 
Actrice russe de cinéma russe, soviétique et française.
Née le 3 janvier 1976 à Léningrad (Russie-URSS).
Débuts très précoces au cinéma, dès 12 ans, dans le film « C’était au bord de la mer » (1989) d’A. Chakhmalieva. Mais elle devient célèbre dès son deuxième film « Bouge pas, meurs et ressuscite » de V. Kanevski où elle joue l’un des deux rôles principaux. Le film fait sensation à Cannes où il reçoit en 1990 la Caméra d’Or. Avec Kanevski, participe à sa trilogie avec « Une vie indépendante » (1992) et le documentaire « Nous les enfants du XX° siècle » (1993). Autre film important « Des anges au paradis » 1993) d’E. Lounguine.
En 1995, elle tourne son premier film français « Le fils de Gascogne » de P. Aubier. En fait, elle ne tourne plus qu’un film important en Russie : « Des monstres et des hommes » (1998) d’A. Balabanov.
En 1999, elle est diplômée de la Faculté en sciences humaines (section Relations publiques) de l’Institut Electrotechnique de Saint-Pétersbourg (ex-Léningrad). En 1999, elle s’installe définitivement en France, où se déroule l’essentiel de sa carrière, mais elle continue de séjourner une partie de l’année à Saint-Pétersbourg.
Comme elle le reconnaît elle-même, son léger accent en français la cantonne à des rôles « russes » : la mère de S. Gainsbourg dans « Gainsbourg. Vie héroïque » de J. Sfarr en 2010 ou « Maroussia » (2013) d’E. Pervolovici ou simplement d’étrangères : « Depuis qu’Otar est parti » (2003) de J. Bertucelli. Elle tourne aussi dans « Qu’un seul tienne et les autres suivront (2009) de L. Fehner, « Amour » (2012) de M. Haneke, « Trois souvenirs ma jeunesse » (2015) d’A. Despléchin.
Entre 1989 et 2015, elle tourne en tout 34 films, dont 8 russes. Il faut inclure 9 courts métrages entre 1995 et 2006.
Récompenses : Meilleur rôle féminin à Honfleur en 1999 pour « Des anges au paradis » ; Prix Michel-Simon 2003 et Nomination au César du Meilleur espoir féminin en 2004 pour « Depuis qu’Otar est parti ».
En 2010, elle dans le Jury présidé par Atom Egoyan de Cinéfondation (sélection de films d’étudiants) au Festival de Cannes 2010.

Российская и французская киноактриса.
Дебютировала в фильме «Это было у моря» (1989). Известность её принёс фильм «Замри, умри, воскресни» (1989), где она сыграла одну из главных ролей. Наибольшую известность получила за роль в фильме «Про уродов и людей» (1998).
В 1999 году закончила гуманитарный факультет Санкт-Петербургского электротехнического института по специальности «Связи с общественностью». В том же году уехала во Францию. В настоящее время проживает с мужем и сыном во Франции.
Высокие отзывы кинокритиков Друкаровой принес французский фильм «С тех пор, как уехал Отар» (2003). В 2003 была награждена престижной французской премией имени Мишеля Симона, которая вручается молодым исполнителям.
https://ru.wikipedia.org

Your remarks