Kinoglaz

 


- Dernières infos


Agenda

 

Films


Personnes


Ciné-dossiers

 

 

L'association kinoglaz.fr




Search with Google    


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Les titres et noms en gras renvoient à des fiches plus complètes
Actrice
 
Née en 1944, URSS (Russie)
 
 

Anastassia VERTINSKAIA

Анастасия Александровна ВЕРТИНСКАЯ
Anastasia VERTINSKAIA

Extrait de la filmographie
 
Actrice
2000 - Les Musiciens de Brême et Cie (Бременские музыканты и Co) de Aleksandr ABDOULOV [fiction, 92 mn]
1994 - Maître et Marguerite (Мастер и Маргарита) de Youri KARA [fiction, 113 mn]
1991 - Soif de passion (Жажда страсти) de Andreï KHARITONOV [fiction, 80 mn]
1969 - Ne sois pas triste (Не горюй!) de Gueorgui DANELIA [fiction, 94 mn]
1969 - Les Amoureux (Влюбленные) de Elier ICHMOUKHAMEDOV [fiction, 83 mn]
1967 - Anna Karénine (Анна Каренина) de Aleksandr ZARKHI [fiction, 144 mn]
1965 - Guerre et paix (Война и мир) de Sergueï BONDARTCHOUK [fiction, 431 mn]
1964 - Hamlet (Гамлет) de Grigori KOZINTSEV [fiction, 140 mn]
1961 - Les Voiles écarlates (Алые паруса) de Aleksandr PTOUCHKO [fiction, 88 mn]
1961 - L'Homme-amphibie (Человек-амфибия) de Guennadi KAZANSKI , Vladimir TCHEBOTARIOV [fiction, 95 mn]

Biographie
Actrice russe soviétique de théâtre et de cinéma, metteure en scène, pédagogue.
Née le 19 décembre 1944 à Moscou.
Illustre parenté : fille cadette du célèbre chanteur de variétés et acteur Alexandre Vertinski (1889-1957) (1) ; sœur de l’actrice Marianna Vertinskaïa ; première épouse de Nikita Mikkalkov (de 1966 à 1971)…
Sans aucune formation, elle fait ses débuts au cinéma en 1961 dans « Les Ailes Ecarlates » d’Alexandre Ptouchko et « l’Homme-Amphibie » de G. Kazanski et V. Tchebotarev, deux énormes succès populaires A la suite de quoi, elle intègre dès 1962 le Théâtre Pouchkine et participe à de nombreuses tournées en province.
Elle entre en 1963 à l’Ecole de Théâtre Chtchoukine (faculté Acteur, atelier de V. Lvova et L. Chikhmatov)) qu’elle termine en 1967.
C’est durant ses études qu’elle joue son troisième rôle, celui d’Ophélie dans le « Hamlet » (1964) de G. Kozintsev. Un film si fort que ses deux interprètes (Vertinskaïa et I. Smoktounovski-Hamlet) sont immortalisés par un timbre soviétique en 1966.
Après sa sortie de l’Ecole, elle fait la saison 1967-68 au Théâtre Vakhtangov de Moscou (« La Princesse Turandot »). A partir de 1968, elle est au théâtre Sovremennik (« La Mouette » /1970, « La Cerisaie » /1973) où elle reste jusqu’en 1980. Elle intègre ensuite le MKHAT (« Tartuffe » /1981, « Le Cadavre Vivant » /1983)… En 1994, elle crée au Théâtre des Amandiers de Nanterre « Tchekhov, Acte III » dans une mise enscène d’Alexandre Kaliaguine. Avec ce dernier, elle enseigne en 1989 l’art du jeu théâtral à l’Ecole Dramatique américano-britannique (BADA) d’Oxford. Elle a aussi enseigné à l’Ecole Internationale d’Art du Théâtre Tchekhov de Zurich (Suisse) et animé des master class au Théâtre de Bobigny.
Elle a mené en parallèle ses carrières au théâtre (22 pièces) et au cinéma (entre 1961 et 2002, 29 rôles).
En 1991, elle crée et dirige le Fonds de Bienfaisance des Acteurs Russes (rebaptisé en 1996 Fonds de Bienfaisance des Acteurs).
Elle écrit et anime des programmes TV comme le cycle « Zlotoe Setchenié » (La Juste Proportion), « Drouguié Berega » (Autres Rivages) en 1997 sur ORT.
Artiste du Peuple de la RSFSR (1988).
(1) Depuis la Pérestroïka, elle considère de son devoir de veiller sur l’héritage artistique de son père en éditant disques, DVD, publications dont ses Mémoires en 2009.
 
Vos remarques