Kinoglaz

 

Agenda

- Dernières infos

Sur les écrans

Festivals

 

Films

DVD

- Films en ligne

Personnes

Articles

Production

Histoire

Conférences et séminaires


Bibliographie


Événements en cours

 

Prix

Box office

 

Statistiques

 

Partenariats

 

Plan du site

Liens

Contacts


Search with Google    


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Les titres et noms en gras renvoient à des fiches plus complètes
Danseur
Réalisateur
 
Né en 1867, Russie
 
Décédé en 1941

Alexandre CHIRIAEV

Александр Викторович ШИРЯЕВ
Alexander SHIRYAEV

Extrait de la filmographie
 
Réalisateur
1909 - Pierrot - les artistes (Пьеро — художники) [animation, 5 mn]

Autres films
- Baby Dance fom Die Puppenfee; 01 mn 20 s
- Hindu Dance fom La Bayadère; 03 mn 00 s
- Two Pierrots Playing Ball; 01 mn 20 s
- Mulate Dancer; 00 mn 30 s
- Pierrot-Artists, Version 1; 03 mn 00 s
- Pierrot-Artists, Version 2; 05 mn 35 s
- Harlequins Jest (Shutka Arlekina); 13 mn 50 s
- Birds in Flight; 00 mn 20 s
- Snake; 00 mn 15 s
- Cakewalk; 02 mn 00 s
- The Buffoon's Dance (The Nutcracker); 01 mn 30 s
- The Lodger and the Spider; 01 mn 52 s
- The Enchanted Tea Table; 00 mn 45 s
- Magical Dressing 00 mn 30 s
- Pierrot and the Maid; 06 mn 00 s
- Circus Performers; 00 mn 35 s
- Ukrainian Folk Dance 1; 01 mn 30 s
- Cossack Dance; 01 mn 20 s
- Fool's Dance from Petipa's Mlada; 01 mn 02 s
- Dance of the Little Corsair (from the Corsair); 01 mn 00 s
- Hungarian Dance; 02 mn 00 s
- Japanese Dance (with Fan); 02 mn 00 s
- Character Dance with Tambourine; 01 mn 00 s
- Matelot; 02 mn 00 s
 
Site : www.encounters-festival.org.uk/news/alexander-shiryaev.html

Biographie
Aleksandr CHIRIAEV est né le 10 septembre 1867 à Saint-Pétersbourg. Fils de danseur de ballet et petit-fils du compositeur Cesar Puni, il fait des études de danse à Saint-Pétersbourg où il est élève de M.Petipa, P.Gerdt, P.Karsavin, L.Ivanov. Dès 1886, il est danseur principal du Ballet Impérial de Saint-Pétersbourg. En 1905, il est mis à la retraite et organise une classe de danse de caractère au Théâtre Mariinsky. De 1909 à 1917, il travaille comme danseur et maître du ballet en Allemagne, Angleterre, France et autres pays. En plus d’enseigner la danse, Il est coauteur du premier manuel mondial “les Éléments de Danse de Caractère” (1939) et auteur de l’ouvrage : “le Ballet de Saint-Pétersbourg : mémoires d’un danseur du Théâtre Mariinsky”. Sa grande passion est l'étude du mouvement. Après avoir filmé les mouvements des danseurs, Aleksandr CHIRIAEV a également fait des dessins de mouvements de danse et d'enchaînements qu'il a annotés et a plus tard fabriqué des marionnettes en papier mâché qu'il a animées. Il meurt le 25 avril 1941 à Léningrad.
 

Commentaires et bibliographie
 
Extrait de sa filmographie : films présentés au 33ème Festival d'Annecy 2009

"A Saint-Pétersbourg, Shiryaev était, au début du siècle, le roi des chorégraphies "de caractère". En 1902, raconte Serge Bromberg, le directeur artistique du Festival d'Annecy, Shiryaev se retire à la campagne et cherche la meilleure manière de transmettre ses chorégraphies. Il commence par en décomposer chaque mouvement en les dessinant sur de longues bandes de papier, dont certaines sont exposées à Annecy. Reportées sur pellicule et projetées à 24 images par seconde, ces silhouettes se mettent à danser avec une fluidité confondante. Pour mémoire, Emile Cohl, considéré comme l'inventeur du dessin animé, ne réalise Fantasmagorie, qu'en 1908. Sur sa lancée, Shiryaev acquiert une caméra de cinéma et façonne des figurines à l'image des grands rôles de son répertoire. Dans le documentaire A Belated Premiere ("une première qui vient tard"), réalisé par Viktor Bocharov, on voit toute une arlequinade faite de tableaux très brefs (la caméra toujours face au castelet), dans lesquels les marionnettes étoiles bougent comme si elles sortaient d'une école de danse.
Shiryaev avait tourné ces petits films pour lui et sa famille. Ils n'ont été découverts qu'à la fin du XXe siècle. Restaurés malgré l'indifférence des autorités russes et grâce à l'appui du studio britannique Aardman (Wallace et Gromit), les films de Shiryaev ont été présentés en Russie, en Italie (au Festival du film muet de Pordenone) et, pour la première fois en France, à Annecy." Thomas Sotinel (lemonde.fr/cinema/article/2009/06/10/a-annecy-le-cinema-d-animation-salue-les-marionnettes-eternelles-compagnes_1205136_3476.html)

Extrait de sa filmographie : films présentés au 33ème Festival d'Annecy 2009

"A Saint-Pétersbourg, Shiryaev était, au début du siècle, le roi des chorégraphies "de caractère". En 1902, raconte Serge Bromberg, le directeur artistique du Festival d'Annecy, Shiryaev se retire à la campagne et cherche la meilleure manière de transmettre ses chorégraphies. Il commence par en décomposer chaque mouvement en les dessinant sur de longues bandes de papier, dont certaines sont exposées à Annecy. Reportées sur pellicule et projetées à 24 images par seconde, ces silhouettes se mettent à danser avec une fluidité confondante. Pour mémoire, Emile Cohl, considéré comme l'inventeur du dessin animé, ne réalise Fantasmagorie, qu'en 1908. Sur sa lancée, Shiryaev acquiert une caméra de cinéma et façonne des figurines à l'image des grands rôles de son répertoire. Dans le documentaire A Belated Premiere ("une première qui vient tard"), réalisé par Viktor Bocharov, on voit toute une arlequinade faite de tableaux très brefs (la caméra toujours face au castelet), dans lesquels les marionnettes étoiles bougent comme si elles sortaient d'une école de danse.
Shiryaev avait tourné ces petits films pour lui et sa famille. Ils n'ont été découverts qu'à la fin du XXe siècle. Restaurés malgré l'indifférence des autorités russes et grâce à l'appui du studio britannique Aardman (Wallace et Gromit), les films de Shiryaev ont été présentés en Russie, en Italie (au Festival du film muet de Pordenone) et, pour la première fois en France, à Annecy." Thomas Sotinel (lemonde.fr/cinema/article/2009/06/10/a-annecy-le-cinema-d-animation-salue-les-marionnettes-eternelles-compagnes_1205136_3476.html)

Voire aussi : l'article de Télérama à propos du Festival d'Annecy 2009, avec un extrait du ballet de Casse-Noisettes

 
Vos remarques