Kinoglaz

 


- Dernières infos


Agenda

 

Films


Personnes


Ciné-dossiers

 

Liens

 

L'association kinoglaz.fr




Search with Google    



Dictionnaire mondial du Cinéma

Auteurs : François ALBERA , Joël CHAPRON , Valérie POZNER


 


Edition : Larousse, Paris, 2011
19 x 28 cm, 1 024 pages, relié

Langue : Français

Site de présentation :
a_divers/larousse_cinema_2011.pdf


Période : 1895 - 2011


Nouvelle édition sortie le 21 septembre 2011 (la précédente datait de 2001). Le comité de rédaction, auquel ont participé plus de 90 auteurs ancienne édition comprise, était dirigé cette fois par Christian Viviani, enseignant l’histoire du cinéma à l'université Paris I-Panthéon-Sorbonne et rédacteur en chef de la revue Positif. Cette nouvelle édition compte 17 millions de signes sur 1 120 pages (contre 970 pour l'édition précédente). Les illustrations de l'ancienne édition ont disparu (hormis quelques schémas) au profit de nouvelles informations.
La partie consacrée au cinéma russe a été entièrement revue, actualisée et complétée par Valérie Pozner et Joël Chapron, avec quelques contributions de François Albera. De fait, cette édition a pris en compte tout ce que l'ouverture des archives depuis la fin de l'URSS a permis de découvrir. En effet, les entrées concernant les personnalités majeures du cinéma soviétique déjà présentes dans l'ancienne édition ont été entièrement révisées, voire réécrites, tels Ermler, Eisenstein, Paradjanov, Mouratova, Guerman... Par ailleurs, pour chaque ancienne république de l'URSS existe désormais une entrée spéciale consacrée à l'histoire de sa cinématographie. Une cinquantaine d'entrées nouvelles sont apparues[1] : Andreï Zviaguintsev, Timour Bekmambetov, Aktan Arym Koubat (Abdykalykov), Sergueï Loznitsa Sergueï Dvotsevoï, Garri Bardine, Oleg Menchikov, Ingeborga Dapkounaïté..., mais aussi Juris Podnieks, Leonid Gaïdaï, Boris Choumiatski, Joseph Ermolieff, Alexandre Matcheret ou la Mejrabpom, de même que les nouveaux cinéastes fils d'illustres anciens, tels Alexeï Guerman Jr., Pavel Tchoukhraï, Valeri Todorovski ou Fedor Bondartchouk. Enfin, la présentation historique du cinéma russe à l'article RUSSIE est scindée en trois articles principaux: Russie avant 1917, Russie / URSS (1917-1991), Russie depuis 1991.
Cette nouvelle édition fait désormais de ce Dictionnaire mondial la source généraliste la plus complète sur le cinéma russe, soviétique et postsoviétique en langue française.
Valérie Pozner, russophone, est chercheuse au CNRS, ancienne directrice du Centre de recherches en sciences humaines et sociales de Moscou, présidente de l'Association française de recherche sur l'histoire du cinéma. Spécialiste de l'histoire du cinéma russe et soviétique, auteur d'une thèse sur Viktor Chklovski et de très nombreux articles, elle a dirigé Le muet a la parole (2005) et Kinojudaica (à paraître début 2012).
Joël Chapron, russophone, est spécialiste du cinéma postsoviétique. Sous-titreur, correspondant étranger des festivals de Cannes et Locarno, il est responsable des pays d'Europe centrale et orientale à Unifrance Films, association promouvant le cinéma français à l'étranger, et auteur de Principes et mécanismes de financement du cinéma français (en russe, éd. Azbouka-Attikus). Il a également révisé, pour cette nouvelle édition du Dictionnaire mondial du cinéma, toutes les entrées relatives au cinéma hongrois.

[1] On trouvera l'intégralité des entrées nouvelles en cliquant ici

Avec l'aimable autorisation des Editions Larousse nous publions l'article historique Russie / URSS (1917-1991) sur notre page Le cinéma de Russie de 1917 à 1991 et par ailleurs la biographie de Alexeï Guerman (père)



Thèmes : dictionnaire / catalogue / encyclopédie,



Vos remarques