Kinoglaz

 

Agenda

- Dernières infos

Sur les écrans

Festivals

 

Films

DVD

- Films en ligne

Personnes

Articles

Production

Histoire

Conférences et séminaires


Bibliographie


Événements en cours

 

Prix

Box office

 

Statistiques

 

Partenariats

 

Plan du site

Liens

Contacts


Search with Google    


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  Autres 
Les titres et noms en gras renvoient à des fiches plus complètes
Viktor TREGOUBOVITCH
Виктор ТРЕГУБОВИЧ
Viktor TREGUBOVICH
 
URSS, 1983, 93 mn 
Couleur, fiction

Une grande artère

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Магистраль

 

 Magistral / Main line

 Magistral


 
Réalisation : Viktor TREGOUBOVITCH (Виктор ТРЕГУБОВИЧ)
Scénario : Viktor TREGOUBOVITCH (Виктор ТРЕГУБОВИЧ)
D'après le récit de V. BARABACHOV (В.Барабашов), Parcours brûlants (Жаркие перегоны)
 
Interprétation
Ivan AGAFONOV (Иван АГАФОНОВ)
Youri DEMITCH (Юрий ДЕМИЧ)
Igor DMITRIEV (Игорь ДМИТРИЕВ)
Vladimir GOSTIOUKHINE (Владимир ГОСТЮХИН)
Lioudmila GOURTCHENKO (Людмила ГУРЧЕНКО)
Vsevolod KOUZNETSOV (Всеволод КУЗНЕЦОВ)
Kirill LAVROV (Кирилл ЛАВРОВ) ...Ourjoumov
Vladimir MENCHOV (Владимир МЕНЬШОВ)
Fiodor ODINOKOV (Федор ОДИНОКОВ)
Mikhaïl POGORGELSKI (Михаил ПОГОРЖЕЛЬСКИЙ)
Sergueï PROKHANOV (Сергей ПРОХАНОВ)
Pavel SEMENIKHIN (Павел СЕМЕНИХИН)
Boris SOKOLOV (Борис СОКОЛОВ)
Marina TREGOUBOVITCH (Марина ТРЕГУБОВИЧ)
 
Images : Edouard ROZOVSKI (Эдуард РОЗОВСКИЙ)
Décors : Alekseï ROUDIAKOV (Алексей РУДЯКОВ)
Musique : Alekseï RYBNIKOV (Алексей РЫБНИКОВ)
Ingénieur du son : Natalia LEVITINA (Наталья ЛЕВИТИНА)
 

Synopsis
On discute en haut lieu d’un projet ambitieux : la mise en chantier imminente d’une nouvelle ligne de chemin de fer. Pendant ce temps, sur le terrain, la ligne principale, vitale pour le transport des matériaux, des marchandises et des voyageurs, arrive à saturation. Le responsable du Central de régulation du trafic est au bord de la dépression nerveuse. Des ordres contradictoires se succèdent, exigeant, au regard de priorités économiques réelles ou supposées, le sacrifice du train de voyageurs, lequel est arrêté en rase campagne sans autre forme de procès. Une vie provisoire s’organise. Pour certains, c’est l’angoisse, pour d’autres des vacances imprévues. Une idylle s’ébauche. Dans les bureaux, l’atmosphère s’envenime à la faveur des tentatives de corruption. La désorganisation s’installe. Le train de voyageurs est percuté par un convoi de produits chimiques. Quand la situation se rétablit, au bout de vingt-quatre heures, on déplore un mort et nombre de problèmes collatéraux. Construit comme une aventure, avec son suspense et ses personnages pittoresques ou attachants, le récit sert de cadre à une analyse sans concession des multiples dysfonctionnements ayant abouti à une crise dont rien ne permet d’espérer qu’elle restera un cas isolé.
 

Commentaires et bibliographie
 
La synthèse d’une critique acerbe et d’une histoire, contée avec brio, où se mêlent émotion et humour, fait de ce film une grande réussite de ce véritable genre que la chaîne « Nashe Kino » nomme « un drame de la production ».

Sélections dans les festivals :
- Festival "Vive le cinéma de Russie", Saint-Pétersbourg (Russie), 2010


Vos remarques