Kinoglaz

 

Agenda

- Dernières infos

Sur les écrans

Festivals

 

Films

DVD

- Films en ligne

Personnes

Articles

Production

Histoire

Conférences et séminaires


Bibliographie


Événements en cours

 

Prix

Box office

 

Statistiques

 

Partenariats

 

Plan du site

Liens

Contacts


Search with Google    


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  Autres 
Les titres et noms en gras renvoient à des fiches plus complètes
Sergueï LOMKINE
Сергей ЛОМКИН
Sergey LOMKIN
 
Russie, 2003, 128 mn 
Couleur, fiction

Adieux en juin

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Прощание в июне

 

 Proshchanie v Iune

 Proshchanie v Iune


 
Réalisation : Sergueï LOMKINE (Сергей ЛОМКИН)
Scénario : Sergueï LOMKINE (Сергей ЛОМКИН), Denis TCHERVIAKOV (Денис ЧЕРВЯКОВ)
D'après une pièce d'Alexandre Vampilov
 
Interprétation
Evguenia GLOUCHENKO (Евгения ГЛУШЕНКО) ...La femme du recteur
Alekseï JARKOV (Алексей ЖАРКОВ)
Ekaterina KLIMOVA (Екатерина КЛИМОВА) ...La fille du recteur
Dmitri NOVITSKI (Дмитрий НОВИЦКИЙ) ...Oussoltsev
Youri SOLOMINE (Юрий СОЛОМИН) ...Le recteur
 
Images : Guennadi KARIOUK (Геннадий КАРЮК)
Décors : Vladimir FILIPPOV (Владимир ФИЛИППОВ)
Musique : Artiom AGAJANOV (Артем АГАЖАНОВ)
Production : Studio Kanon
 

A noter :
Chants du groupe Rodnaïa Retch et de Sergueï Faletenk

Synopsis
L’action a été transposée des années 60 à nos jours.
Nikolaï est un étudiant brillant dans un domaine vital pour la société. Il est amoureux de Taïna qui l’aime aussi. Mais le père de Taïna, qui est le recteur de l’université, préfèrerait comme gendre un jeune Américain. Il met des obstacles au bon déroulement des études de Nikolaï pour l’obliger à choisir entre les études et l’amour...
 

Commentaires et bibliographie
 
Commentaire du réalisateur :
Cette pièce est à la fois la première et la dernière pièce de Vampilov, puisqu’il en a écrit une première version en 1964 et la deuxième en 1973 peu avant sa mort tragique.
J’aime Vampilov. C’est un excellent dramaturge, sans aucune concession. Il est parmi les meilleurs de nos dramaturges et pas seulement parmi les dramaturges soviétiques. Il a sa place à côté de Tchékhov, Ostrovski, Soukhovo-Kobyline. (...) Nous n'avons introduit de nouveaux éléments que pour rendre les situations plus actuelles et plus dramatiques. Pour Vampilov il s’agissait de recevoir ou non un diplôme. Ici il s’agit d’obtenir une accréditation à la recherche.
En fait il s’agit d’un film sur l’amour. Sur cet amour pur dont a besoin maintenant la jeunesse.(...)
On ne devrait pas montrer au cinéma la violence, la bassesse. Et le sexe. Parce que quand les gens commencent à montrer la bassesse et la violence ils ne font, par leurs films, qu’augmenter cette bassesse et cette violence. Il ne faut pas montrer les vices au cinéma. »
Extrait d’une interview publiée par Le Centre de Soutien à la cinématographie (Центр поддержки кинематографии).

Sélections dans les festivals :
- Festival "Vive le cinéma de Russie", Saint-Pétersbourg (Russie), 2004
- Festival de cinéma russe ''Une fenêtre sur l'Europe'', Vyborg (Russie), 2003


Vos remarques