Kinoglaz

 

Agenda

- Dernières infos

Sur les écrans

Festivals

 

Films

DVD

- Films en ligne

Personnes

Articles

Production

Histoire

Conférences et séminaires


Bibliographie


Événements en cours

 

Prix

Box office

 

Statistiques

 

Partenariats

 

Plan du site

Liens

Contacts


Search with Google    


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  Autres 
Les titres et noms en gras renvoient à des fiches plus complètes
Viktor KOSSAKOVSKI
Виктор КОСАКОВСКИЙ
Viktor KOSSAKOVSKY
 
Russie, 2003, 80 mn 
Couleur, Sans paroles, documentaire

Silence ! / Tishe !

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Тише!

 

 Tishe!

 Tishe!


 
Réalisation : Viktor KOSSAKOVSKI (Виктор КОСАКОВСКИЙ)
Images : Viktor KOSSAKOVSKI (Виктор КОСАКОВСКИЙ)
Musique : Alexandre POPOV (2) (Александр ПОПОВ (2))
Ingénieur du son : Ivan GOUSSAKOV (Иван ГУСАКОВ), Viktor KOSSAKOVSKI (Виктор КОСАКОВСКИЙ)
Montage : Viktor KOSSAKOVSKI (Виктор КОСАКОВСКИЙ)
Production : Studio des films documentaires de Saint Pétersbourg
 
Format : Vidéo

DVD avec sous-titres
Editeur : Potemkine.
VOST

Synopsis
Victor Kossakovski, filme ce qu’il voit depuis une fenêtre de son appartement plusieurs fois réparties sur toute une année. On y voit les scènes les plus diverses de la vie quotidienne d’une rue "ordinaire" de Saint-Pétersbourg : ouvriers réparant la route et ses canalisations, rendez-vous amoureux, disputes etc...
 

Commentaires et bibliographie
 
Commentaire du réalisateur :
«Tishe! est né complètement par hasard, j’étais en train de préparer un autre projet en Allemagne. Tous les deux mois, je rentrais chez moi à Saint-Pétersbourg pour de me reposer trois ou quatre jours. J’ai commencé à filmer depuis la fenêtre de ma chambre sans l’intention de faire un film. J’ai pu rentrer ainsi chez moi six fois dans l’année. Et chaque fois, j’ai eu la chance de pouvoir filmer quelque chose de beau ou d’étrange.»

Extrait du commentaire de Serge Meurant publié par le Centre Pompidou, lors de la rétrospective de Kossakovski organisée en novembre 2005. On trouvera l’intégralité de ce commentaire sur le site consacré à cette rétrospective
On sait que Kossakovski se considère avant tout comme un caméraman (...)
C’est à la manière ludique et savante dont Kossakovski utilise toutes les possibilités offertes par les mouvements de caméra (zooms, panoramiques), la vitesse des images (accélérés, effet stroboscopique) et les traitements du son (son ambiant, musique) que l’on perçoit la nature réelle et l’ambition du projet.
Son sens aigu de l’observation, son attention aux moindres détails ont transformé l’enregistrement de ce qui se passait sous ses fenêtres, dans sa rue, en un théâtre où la société se donnerait à voir sur le mode de la comédie souvent, et parfois du drame.
(…)
Kossakovski se livre enfin à un travail poétique sur les saisons et les éléments de la nature qu’il traite souvent de manière abstraite. Lorsqu’il filme un pigeon perché sur le rebord de sa fenêtre, les façades éclairées par le soleil couchant, la pluie à verse qui brille sur la chaussée de myriades d’étincelles d’eau, la neige voltigeant autour des lampadaires.
Le film est sans parole. L’accompagnement musical de scènes burlesques est un clin d’oeil au cinéma muet (…)
Dans l’épilogue, une femme âgée sort de son immeuble et répète à haute voix : « Tishe ! » (en russe : « Silence ! »). (…) le véritable objet de ce qui est un appel : un chien noir nommé Tishe !

Sélections dans les festivals :
- Festival international du film documentaire d'Amsterdam : IDFA, Amsterdam (Pays-Bas), 2015
- Semaine du nouveau cinéma russe à Paris : Regards de Russie, Paris (France), 2013
- Festival international du film documentaire d'Amsterdam : IDFA, Amsterdam (Pays-Bas), 2012
- Festival du cinéma de la CEI, Estonie, Lettonie et Lituanie "Kinoshock", Anapa (Russie), 2011
- Festival international du cinéma documentaire de création "Artdocfest", Moscou (Russie), 2010
- Festival international de films de Fribourg, Fribourg (Suisse), 2010
- Cinéma documentaire russe musée du quai Branly (Paris), Paris (France), 2008
- Journées du cinéma russe à Orléans, Orléans (France), 2007
- États généraux du film documentaire, Lussas (France), 2003
- Prix "NIKA", Moscou (Russie), 2003

Images et vidéos
 
 


Vos remarques