Kinoglaz

 

Agenda

- Dernières infos

Sur les écrans

Festivals

 

Films

DVD

- Films en ligne

Personnes

Articles

Production

Histoire

Conférences et séminaires


Bibliographie


Événements en cours

 

Prix

Box office

 

Statistiques

 

Partenariats

 

Plan du site

Liens

Contacts


Search with Google    


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  Autres 
Les titres et noms en gras renvoient à des fiches plus complètes
Amo BEK-NAZAROV
Амо БЕК-НАЗАРОВ
Amo BEK-NAZAROV
 
URSS, 1926, 60 mn 
Noir et blanc, muet, fiction

Chor et Chorchor

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Шор и Шоршор

 

 Shor i Shorshor

 Shor i Shorshor


Sous titre russe : Армянские Пат и Паташон
 
Réalisation : Amo BEK-NAZAROV (Амо БЕК-НАЗАРОВ)
D'après le récit de Bagratouni Palandouz-Mgo
 
Interprétation
Aram AMIR-BEKIAN (Арам АМИР-БЕКЯН) ... Chorchor
Avet AVETISSIAN (Авет АВЕТИСЯН) ...Vardan
Ambartsoum KHATCHANIAN (Амбарцум ХАЧАНЯН) ... Chor
David MALIAN (Давид МАЛЯН)
Nina MANOUTCHARIAN (Нина МАНУЧАРЯН) ... Choghakat
 
Images : A. YALOVOÏ (А. ЯЛОВОЙ)
Décors : M. SOURGOUNOV (М. СУРГУНОВ)
Production : Armenfilm
Date de sortie en Russie : 13/08/1927
 

Synopsis
Deux maris fainéants et aimant bien boire sont chassés de leurs maisons par leurs femmes respectives. Ils croient voir Satan et un pope doit intervenir pour les désensorceler.
 

Commentaires et bibliographie
 
« Au source de la comédie arménienne, il y a ce petit chef d’œuvre, lié d’une certaine façon à la solidarité masculine, mais développé selon les schémas d’une totale liberté, imprévisible, du fatal Bek-Nazarov encore dans la période de créativité sauvage. C’est une sorte de récit mi-picaresque mi-boccacien avec quelques trucs typiques du muet (mais magnifiquement réussis), sans forcer, sans préoccupation « didactique » ou « professionnelle ». Cela vient comme cela peut, et c’est presque toujours formidable. Un peu de surnaturel, un peu d’anticléricalisme, mais sans volonté théoriciste, tout comme Boccace riait de ses prêtres trop crédules… Il n’y eut pas de suite. Mais le film est resté, il suffit de creuser un peu au pied de l’arbre. C’est un petit trésor ».
Giovanni Buttafava in Tra passato e presente : cinema dall’Armenia, Venezia Ufficio Cinema, 1983

Images et vidéos
 
 


Vos remarques