Kinoglaz

 

Agenda

- Dernières infos

Sur les écrans

Festivals

 

Films

DVD

- Films en ligne

Personnes

Articles

Production

Histoire

Conférences et séminaires


Bibliographie


Événements en cours

 

Prix

Box office

 

Statistiques

 

Partenariats

 

Plan du site

Liens

Contacts


Search with Google    


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  Autres 
Les titres et noms en gras renvoient à des fiches plus complètes
Mikhaïl ROMM
Михаил РОММ
Mikhail ROMM
 
URSS, 1961, 111 mn 
Noir et blanc, fiction

Neuf jours d'une année

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Девять дней одного года

 

 Nine days of one year

 Devyat dney odnovo goda


 
Réalisation : Mikhaïl ROMM (Михаил РОММ)
Scénario : Daniil KHRABROVITSKI (Даниил ХРАБРОВИЦКИЙ), Mikhaïl ROMM (Михаил РОММ)
 
Interprétation
Alekseï BATALOV (Алексей БАТАЛОВ)
Sergueï BLINNIKOV (Сергей БЛИННИКОВ)
Evgueni EVSTIGNEEV (Евгений ЕВСТИГНЕЕВ)
Mikhaïl KOZAKOV (Михаил КОЗАКОВ)
Tatiana LAVROVA (Татьяна ЛАВРОВА)
Valentin NIKOULINE (Валентин НИКУЛИН)
Lioussiena OVTCHINNIKOVA (Люсьена ОВЧИННИКОВА)
Nikolaï PLOTNIKOV (Николай ПЛОТНИКОВ)
Andreï SMIRNOV (Андрей СМИРНОВ)
Innokenti SMOKTOUNOVSKI (Иннокентий СМОКТУНОВСКИЙ)
 
Images : Guerman LAVROV (Герман ЛАВРОВ)
Décors : Gueorgui KOLGANOV (Георгий КОЛГАНОВ)
Musique : John TER-TATAVOSSIAN (Джон ТЕР-ТАТЕВОСЯН)
Ingénieur du son : Boris VOLSKI (Борис ВОЛЬСКИЙ)
Production : Mosfilm
 

Prix et récompenses :
Grand Prix du Festival International de Karlovy-Vary, 1962

DVD avec sous-titres
Editeur : Ruscico. 2000.
Langues : RU EN FR - Sous-titres : RU EN DE FR ES IT
Bonus : court métrage Romm et ses films, photoalbum

Synopsis
Deux jeunes savants, Dimitri Gousev et Ilia Koulikov font des recherches en physique nucléaire. Ils sont amis mais aiment la même femme. Lelia choisit Dimitri : celui-ci fait une importante découverte, mais au cours de l’expérience, il est atteint pas les radiations et tombe gravement malade. Cependant, sa passion pour les hommes et son travail font espérer qu’il va triompher du diagnostic fatal de sa maladie : le film laisse en suspens l’issue de l’opération indispensable pour sauver le jeune physicien.
 

Commentaires et bibliographie
 
Mikhaïl Romm, après neuf ans sans tournage, pose ici avec humour le problème de la place de la science dans la société. Le film est remarquable par son souci d’ honnêteté intellectuelle qui s’exprime à travers les deux protagonistes principaux du film. Le personnage principal, Alexeï Batalov –Dimitri, se demande au cours d’ un dialogue avec son ami Ilia, s’il est un « héros positif ». Les deux personnages s’élèvent aussi contre l’idiotie des gens passifs et désoeuvrés. Ce qui fait écho aux propos de Mikhaïl Romm en réponse aux membres du Conseil du studio, qui craignaient que le film soit mal compris du grand public : « Bien sûr, chez nous comme partout il y a des imbéciles, mais si on fait des films pour eux, on ne risque qu’une chose : augmenter le nombre des imbéciles…Ce n’est pas ce que nous voulons… » ( « Mikhaïl Romm », Propos recueillis par Michel Cournot et publiés dans Le Nouvel Observateur en 1965. Citation empruntée à Le cinéma russe et soviétique , éd. Centre Pompidou, 1981). Le film est aussi d’une qualité esthétique exceptionnelle : il révèle la rigueur stylistique et la modernité du réalisateur, qu’on a comparé ici à Antonioni ou à Resnais. La lenteur de la caméra, son statisme, participent à la volonté de décrire avec neutralité la réalité, mais l’attention se porte avec intensité sur les décors et les personnages . Aussi, et surtout, il fait preuve d’une virtuosité qui le rattache incontestablement à l’art proprement soviétique : « Les angles inattendus, les plans vertigineux, les mouvements de caméra très savants et imperceptibles sont des points d’orgue dans ce film, où la minutie la plus exaltante essaie de nous faire pénétrer dans l’esprit d’hommes et de femmes véritables, avec des doutes, des hésitations et des réactions beaucoup plus « humaines » que facilement catalogables ». (Ado Kyrou Positif, juin 1963).

Sélections dans les festivals :
- Festival du film russe à Paris, Paris (France), 2018
- Festival de cinéma russe au Toursky à Marseille, Marseille (France), 2017
- Festival Cinémascience, Bordeaux (France), 2010
- Festival "Vive le cinéma de Russie", Saint-Pétersbourg (Russie), 2010
- Cinéphilies de Grenoble, Grenoble (France), 2008
- Festival ouvert de cinéma russe Kinotavr, Sotchi (Russie), 2008
- Festival de cinéma russe ''Premières de Moscou'', Moscou (Russie), 2004
- Festival international du film de Berlin : Berlinale, Berlin (Allemagne), 1987

Images et vidéos
 
Film with English subtitles : Click here

 


Vos remarques