Alekseï PIMANOV
Алексей ПИМАНОВ
Aleksey PIMANOV
Russie, 2017, 99mn 
fiction
Crimée
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Крым

 

 Crimea

 Krym

 
Réalisation : Alekseï PIMANOV (Алексей ПИМАНОВ)
Scénario : Vladimir BRAGUINE (Владимир БРАГИН), Alekseï PIMANOV (Алексей ПИМАНОВ)
 
Interprétation
Roman KOURTSYN (Роман КУРЦЫН)
Evguenia LAPOVA (Евгения ЛАПОВА)
Pavel KRAÏNOV (Павел КРАЙНОВ)
Pavel TROUBINER (Павел ТРУБИНЕР)
Boris CHTCHERBAKOV (Борис ЩЕРБАКОВ)
Elena KOTELNIKOVA (Елена КОТЕЛЬНИКОВА )
 
Images : Vladimir KLIMOV (Владимир КЛИМОВ)
Musique : Oleg VOLIANDO (Олег ВОЛЯНДО)
Produit par : Alekseï PIMANOV (Алексей ПИМАНОВ)
Date de sortie en Russie : 28/09/2017
 
Site : Page IMDb

Synopsis
Une histoire d’amour, de foi et d’honneur, de force de l’âme et de véritable amitié sur fond des événements réels du printemps 2014. Le destin les a réunis en Crimée près de la ville antique de Mangoul-Kale. Ce fut le coup de foudre… Au cours de journées compliquées, pendant ces changements historiques, ils doivent rester en vie et sauver leur amour.
 

Commentaires et bibliographie
Aleksei Pimanov: Crimea (Krym, 2017), Irina ANISIMOVA, Kinokultura, 2018
Крым (Crimée) 2017 : navet historique ou l'annexion du budget russe, Emmanuel GRYNSZPAN, grincine.blogspot.com, 2017
 
Un film qui – au même titre qu’Hollywood produit fréquemment des grands blockbusters mettant en avant le patriotisme américain – ferait (les médias occidentaux qui l’ont commenté ne l’ont pas encore vu) l’éloge de la politique de Vladimir Poutine, notamment en 2014, lorsque ce dernier a envoyé l’armée russe pour annexer/libérer selon le point de vue, la Crimée, alors ukrainienne. Le point de vue du réalisateur, est de montrer, à travers une histoire d’amour, comment l’annexion de la péninsule de Crimée par les troupes russes en 2014 a évité un bain de sang. Cette annexion/libération (qui sommes nous, de Bretagne, pour juger des événements géopolitiques compliqués, dont nous ne maîtrisons par tous les tenants et les aboutissants ?) avait à l’époque entraîné de lourdes sanctions contre Moscou (avec pour le coup des répercussions en Bretagne avec notamment l’embargo russe). Mais également une condamnation de « la communauté internationale », qui avait par ailleurs reconnu l’indépendance du Kosovo Serbe il y a quelques années … En Russie toutefois, l’annexion de la Crimée a été un tournant, puisqu’elle a signifié le retour du pays en tant que puissance mondiale majeure, ce qu’elle n’était plus depuis l’effondrement de l’URSS. Le film raconte plus précisément l’histoire d’une romance entre une jeune femme de Kiev, qui soutient la révolution ukrainienne du Maïdan, avec un homme de Sébastopol qui rejoint la résistance pro-russe après le succès de cette révolution. Alexei Pimanov, le réalisateur, a déclaré que le film est consacré aux officiers ukrainiens et russes qui ont refusé de s’entretuer et ont ainsi évité un effusion de sang à grande échelle lors de la prise de contrôle de la Crimée par la Russie. « Nous voulions faire un film sur la façon dont nous devons nous aimer et ne pas nous tuer », a-t-il déclaré. En Ukraine le film ne sera pas diffusé, étant considéré comme une apologie de l’invasion de la Crimée. Le réalisateur y est d’ailleurs persona non grata depuis 2014, depuis les mesures d’interdiction du territoire décidées par les autorités ukrainiennes et visant des personnalités politiques et culturelles russes. http://www.breizh-info.com/2017/08/19/75776/crimee-film-conflit-de-2014-point-de-vue-russe

Images et vidéos