Anton VIDOKLE
Антон ВИДОКЛЕ
Anton VIDOKLE
Russie / Kazakhstan / USA, 2017, 96mn 
documentaire
Trilogie sur le cosmisme russe
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Трилогия о русском космизме

 

 A Film Trilogy on Russian Cosmism

 Trilogia o russkom kosmisme

 
Réalisation : Anton VIDOKLE (Антон ВИДОКЛЕ)
 

Synopsis
"C'est le cosmos", 2014, 31 mn
C'est un film sur le "cosmisme", mouvement philosophique russe du début du XXme, qui inclue des éléments de théologie, d'éthique, d'orthodoxie russe, de traditions philosophiques orientales et de marxisme. Tourné en Sibérie, en Crimée et au Kazakhstan, le film d'Anton Vidokle est basé sur différents matériaux: des poèmes, des textes philosophiques, scientifiques et historiques. Et, en partie, sur des oeuvres du "cosmiste" Nicolaï Fedorov qui croyait que la mort est une erreur parce que "l'énergie du cosmos est indestructible". Pour les "cosmistes" russes, le cosmos ne signifiait pas le monde extérieur: ils voulaient plutôt créer un "cosmos" sur la terre, soit "une nouvelle réalité libre de la faim, des maladies, de la violence, de la mort, de l'inégalité, semblable au communisme". Le film de Vidokle renouvelle ce projet utopique même aujourd'hui, après la fin de l'Union Soviétique.
"La révolution communiste a été provoquée par le Soleil", 2015, 34 mn
Le deuxième film de la trilogie d'Anton Vidokle sur le "cosmisme" est consacré à la cosmologie "solaire" du biophysicien soviétique Alexandre Tchizhevsky. Le film a été tourné au Kazakhstan, où Tchizhevsky a été arrêté, puis déporté, et nous familiarise avec ses recherches sur l'influence du soleil sur la sociologie, la psychologie, la politique et l'économie durant les guerres, les révolutions, les épidémies et autres désastres.
"L'immortalité et la résurrection pour tous!", 2017, 34 mn
Le dernier film de la trilogie de Vidokle sur le "cosmisme" est une réflexion sur le musée comme lieu de résurrection, - idée centrale de nombreux "cosmistes", scientifiques et artistes d'avantgarde. Tourné à la galerie Trétiakov, au musée de Zoologie de Moscou, à la bibliothèque Lénine et au musée de la Révolution, le film scrute les technologies des musées et des archives pour la collecte et la conservation, du point de vue de la restauration matérielle de la vie, décrit par Nicolaï Fedorov dans les années 1880. Le film montre les adeptes actuels de Fedorov, acteurs et artistes qui, sur le mode du jeu, représentent des "scènes de vie" sur les thèmes de la résurrection de momies, du "Carré noir" de Malevitch, ainsi que des mannequins empaillés, des squelettes, des constructions de Rodtchenko et des symboles de la révolution russe, ce pour recréer visuellement la poétique des oeuvres de Fedorov.
http://electrotheatre.ru
 

Sélections dans les festivals :
- Festival du film de Locarno, Locarno (Suisse), 2017